logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Rentrée 2017-2018 : Horizons dégagés

partage mail facebook twitter linkedin
Entre stress et excitation, quelques 13 000 étudiants ont fait leur rentrée en PACES dans les universités de médecine françaises. Pas de panique Remede.org les accompagnera tout au long de l’année pour répondre à leurs questions, leurs angoisses et leur donner les clés de la réussite. Retrouvez sur nos forums les témoignages de la première communauté médicale et les interviews d’anciens et nouveaux « pacesiens ».

Numerus clausus. L’épée de Damoclès pèse sur les 13 472 étudiants qui viennent de faire leur entrée en première année commune des études de santé. La fameuse PACES à l’issue de laquelle, 8117 candidats intègreront médecine, 3104 pharmacie, 1198 dentaire et 1053 maïeutique.

Mis en place par Simone Veil en 1971, le système du numerus clausus n’a cessé de montrer ses limites favorisant l’esprit concours au détriment de la formation et la prise en compte des qualités humaines et humanistes des candidats. La création de la PACES en 2010 visait à prévoir des filières permettant de mettre fin au « gâchis humain lié en grande partie au numerus clausus » dixit le rapporteur de la loi.

Certes des passerelles ont été créées pour réintégrer un cursus médical et des voies de sorties pour s’inscrire en licence. Des possibilités d’intégrer directement la 2 ème ou la 3 ème année ont ouvert les professions de santé à des candidats d’horizons divers et non plus uniquement scientifiques… La rentrée 2018 devrait accueillir les premières promotions de paramédicaux admis par la voie de la passerelle.

Cependant aujourd’hui encore, trop d’élèves sont recalés malgré des résultats honorables eu égard au numerus clausus qui varie d’une faculté de médecine à l’autre et en fonction des régions. Au moment de s’inscrire sur la plateforme APB, trop de lycées l’ignorent car ils n’ont pas connaissance du principe de rang de classement utile à l’issue du concours du premier semestre. Certains se réorienteront très vite s’ils sont bien guidés par leurs tuteurs ou par le service orientation de leur université. Mieux vaut donc avant de s’inscrire vérifier les académies où le rapport nombre d’inscrits et nombre de places est le plus favorable.

Cette sélection drastique entraîne l’expatriation de nombreux français dans d’autres pays européens. La Belgique a connu son heure de gloire mais instauré un quota pour les étudiants étrangers qui se tournent maintenant vers la Roumanie, la Croatie, la Hongrie.

Et ce ne sont plus seulement les recalés de PACES qui se tournent vers ces facultés étrangères mais de plus en plus de jeunes séduits par la mobilité internationale.

Il faut casser les préjugés sur la PACES et souhaiter bon vent à ces futurs professionnels car tout au long de leur cursus, ils découvriront que de nombreuses carrières et métiers en devenir s’offriront à eux.

 

partage mail facebook twitter linkedin
  • Anne Marie DE RUBIANA
  • Rédactrice en chef de Remede.org
  • amderubiana@remede.org
Tags :
  • paces_medecine
  • Top - ne pas manquer
  • numerus clausus
  • passerelle
livreslivrescontactspublicationstwitter