logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Claire, Montpellier, concours pharmacie 2011

1 - Présente-toi : Fac d’origine, Année d’obtention du concours, classements, affectation finale, avancée actuelle du cursus.
J’ai fait toutes mes études pharma à Montpellier, et j’ai eu le concours en 2011 : classée 6 au Nord et 3 au Sud. On est encore en plein choix de postes et l’affectation définitive ne sera connue que fin septembre...

2- Pourquoi avoir choisi l’internat ?
J’ai toujours aimé la microbio et l’immuno. Les stages en officine effectués tout au long des études ne m’ont pas satisfaite, et une carrière dans l’industrie pharmaceutique ne m’attire absolument pas. De plus, j’ai fait un stage de M1 au labo de bactério et ça m’a bien plu. Donc seul l’internat pouvait me faire connaître le milieu de la biologie médicale, et une carrière de PH en PUI m’attire bien plus que l’officine. Maintenant il faut choisir entre les deux...

3- Comment se passe la préparation à l’internat dans ta fac ? Qu’en penses-tu ?

La filière de l’internat attire de plus en plus de monde dans ma fac, donc il a été décidé de faire une petite "sélection" dès la 3e année : obligation de valider un M1 (2 UEs + stage) jusqu’en 4e année, et valider l’UE "préparation de l’internat n°1" en 4e année. Cette UE est un ensemble de cours/rappels pas toujours très adapté. Ensuite, vient la 5e année avec une filière Internat combinant le stage HU + une UE "prépa de l’internat n°2" (plus concrète, avec qcm/exos/cas) + tronc commun (pharmacie clinique, plutôt utile). Enfin et surtout, des conférences organisées par la team des internes de Montpellier, 2 à 3 fois par semaine le soir (18h-19h45, après on nous fiche dehors). Ils nous mettent dans le bain dès la rentrée avec des exos, puis cas/qcm. Pas de rappel de cours, ça c’est notre boulot perso à la maison ! Je trouve ce système efficace. On voit enfin comment raisonner devant un exo/cas.

4- Comment as-tu organisé ta préparation dans le temps au long de l’année ? avec le stage hospitalier ?
J’ai commencé le marathon mi-juin 2010, soit un peu moins d’un an avant le concours. J’ai emprunté les 4 moniteurs à la BU et je me les suis farci tout l’été, et ce fut l’horreur. Quelle perte de temps ! Du coup, je ne les ai pas achetés, ni même reconsultés plus tard... A la rentrée, je me suis mise aux stats (qui remontent à la 2e année chez nous, donc j’avais tout oublié) et j’ai fait un formulaire. Puis j’ai préparé à l’avance les confs des internes. Je m’étais donné des objectifs mensuels : revoir telle ou telle matière, sélectionner les bonnes sources, etc) mais le temps passe très vite ! Je bossais les après-midis et le week-end chez moi (seule), entre le stage HU (bon je n’y suis pas allée tous les jours, j’étais en labo de virologie et le biologiste nous soutenait :D), les TD. Je ne bossais pas le soir et je ne mettais pas le réveil à 6h, sinon je n’aurais pas tenu le coup...

J’ai fait les 2 concours Galien, pour me donner un coup de fouet et me situer par rapport à d’autres. Les internes nous ont concocté un concours blanc fin mars, plutôt épicé et dur à digérer ! Mais cela m’a permis de bien bosser les corrections et la méthodologie. On n’a pas de stage HU en avril-mai, donc 1 mois à fond pour refaire les annales (en temps réel), peaufiner ses fiches de dernière minute...

5- As-tu assisté à des conférences privées ? Pourquoi ?
Les seuls événements privés et donc payants auxquels je me suis résolue ont été les 2 concours blancs de Galien. Je suis une anti-prépa, en P1 je n’en ai fait aucune, le tutorat entre midi et deux seulement et j’avais mes soirées de libre pour bosser.
Après j’ai assisté aux confs des internes, mais il s’agit d’un tutorat donc gratuit ! Et tellement plus sympa.

6- Quels supports as-tu utilisé (livres, polys d’exos, polys de confs, cours de ta fac...) ?

  1. Livres : les moniteurs au début mais infects et on oublie tout de toute façon. Puis : le pharma-mémo de biochimie, l’inter-mémo ECN d’hématologie (bon pour la partie oncologie), le Dorosz, le VidalRecos version Web très utile pour les recommandations dans les grands syndromes (HTA, VIH...)
  2. Polys : exos de chimie ana de l’UE prépa de l’internat, annales +++, quelques exos en vrac de source inconnue... Poly de parasito avec les cycles annotés.
  3. Confs : les confs des internes +++, ils nous donnent des rappels de cours et nous traitent seulement les exos/cas en conf. On gagne énormément de temps, et les sources sont fiables.
  4. Cours : cours de bactério de la fac, d’hémato (complétés par le site d’hémato de la fac d’angers), de pharmacie clinique, de toxico

7- As-tu fait des fiches ?
Oui, j’ai recyclé des fiches de 3e et 4e année (important +++ d’en faire à ce moment là) car je les connaissais bien. J’ai fait quelques nouvelles fiches sur le tas, pour les nouveaux items du programme, et des fiches de dernière minute +++ en hémato/immuno. Pour le reste, les cours/fiches des internes ET les corrections des cas cliniques.
J’ai fait un formulaire en stats, et j’ai utilisé celui des internes pour le reste (chimie ana +++).

8- Comment as-tu fait ta liste de choix d’affectation ? As-tu privilégié la zone où tu étais mieux classé(e) ou celle plus proche de chez toi ?
J’hésitais franchement entre la BM et PH, et le remue-ménage avec la réforme de la BM m’a rendue encore plus indécise. Le résultat de la réforme est assez rassurant, puis il faudra tôt ou tard évoluer et s’adapter. Au final, mon classement me permet de choisir la zone et la filière, donc je penche pour la BM et je reste dans le Sud pour des raisons pratiques et personnelles. Montpellier est une ville agréable, et quand on est habitué à son climat...

9- Quels conseils donnerais-tu aux petits nouveaux qui vont passer le concours l’an prochain ?

  • Personnalisez vos sources de travail (fiches, livres...) pour vous les approprier et mieux retenir
  • Ne vous dispersez pas dans les sources d’information : choisir 1 ou 2 sources par matière
  • Etre régulier dans le travail, ne pas se surestimer (l’année est longue mais passe vite !), bosser PETIT A PETIT (les grandes lignes, puis les détails, puis les interlignes pour les plus fous), lire et relire et rerelire... On découvre toujours de nouvelles choses, même la veille du jour J ! Donc ne pas se sentir prêt est NORMAL
  • Faire le plus d’exos/cas possible pour s’entraîner à répondre vite et bien. Les exos se font régulièrement, au début je faisais 1 ou 2 exos par jour (si j’avais le temps bien sûr) rien que pour retenir les formules en les appliquant !
  • Bosser malin : la section 2 se bosse en qcm +++ et en schémas récapitulatifs (biochimie), revoir la physio au début de l’année pour comprendre la pathologie ensuite. Prendre le temps de comprendre les sections 4 et 5 (pathologie, buts des examens de diagnostics, traitements appropriés). Faire des cas cliniques pour illustrer le chapitre +++
  • Penser à consulter les dernières recos pour les traitements, faire des analyses d’ordonnances pour bosser les interactions/CI
  • le mot-clé : méthodologie !!! Tout savoir par coeur ne sert à rien si on n’organise pas sa pensée. Justifier un diagnostic, c’est utiliser toutes les données disponibles en les catégorisant (épidémio, âge, ATCD, clinique, bilan bioch/hémato/bactério, radio...)
  • Enfin : se mettre en condition pour ne pas être surpris le jour J, faire les annales en temps réel en mars-avril, noter ses points faibles en fiche de dernière minute en mots-clés.
livreslivrescontactspublicationstwitter