logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Antoine, Bordeaux, concours 2012

1 - Présente-toi : Fac d’origine, Année d’obtention du concours, classements, affectation finale, avancée actuelle du cursus.

Fac d’origine : Bordeaux
Année d’obtention du concours : 2012 (primant)
Classement : 326
Affectation finale : PH sud ouest

2- Pourquoi avoir choisi l’internat ?

J’avais envie de travailler en milieu hospitalier et aussi de me spécialiser a fond sur le médicament. En plus, ni l’industrie ni l’officine de m’attiraient particulièrement.

3- Comment se passe la préparation à l’internat dans ta fac ? Qu’en penses-tu ?

La préparation a l’internat a la fac de Bordeaux est désastreuse : Les enseignants ont essayé de remonter le niveau de la filière (Ca partait d’une bonne intention) en instaurant des cours tout a long de l’année avec présence obligatoire. Une trop grosse partie de ces cours étaient réalisée par des enseignants pas franchement au top ( Il n’y a qu’a voir la très célèbre citation de notre prof au mois de Mars : "C’est quoi une ATU ? Ha ? Autorisation temporaire d’utilisation ?") ni au courant des dernières avancées thérapeutiques, ce qui est plutôt rageant quand on sait que l’on va être noté sur ce point en particulier.

Au delà d’un certain nombre d’absence, les étudiants se voyaient attribuer un 0 au concours blanc (qui en lui même n’était pas si mal), sans avoir corrigé la copie. Cela m’a valu l’oral de rattrapage d’emblée. Je n’ai donc pas eu ma note de concours blanc avant d’aller a Rungis. La préparation de l’internat étant basée sur le volontariat et la motivation personnelle a la base, cet enseignement devrait être optionnel afin de laisser du temps pour travailler chez soi quand les sujets abordés sont déjà acquis.

Certains enseignements étaient également hors programme (3h de physiologie du cancer notamment). A l’inverse, beaucoup d’items n’avaient jamais été traités a bordeaux, comme par exemple toute l’exploration biochimique du rein.

4- Comment as-tu organisé ta préparation dans le temps au long de l’année ? avec le stage hospitalier ?

Les événements ont fait que je n’ai pas validé mon premier stage hospitalier, ce qui m’a laissé du temps pour réviser et prendre un bon début d’année. Un travail régulier tout au long de l’année est la clef a mon avis, ainsi que savoir s’accorder du temps "off" ou l’on se détend vraiment. Il faut arriver en forme au début du mois d’Avril pour la dernière ligne droite.

5- Quels supports as-tu utilisé (livres, polys d’exos, polys de confs, cours de ta fac...) ?

Surtout : pharmamémo médicament et biochimie qui sont les deux indispensables a mon avis.

Apres : Pharmamémo de tox/hémato (un peu ... ),Moniteur de l’internat, pour les NOMBREUX cours que l’on avait pas traité a bordeaux. Les annales, pour s’entrainer aux QCM et surtout pour les exercices. Les corrections de colles de la prépa ou j’étais ainsi que certaines confs faites a la fac (oui, il y en avait quand même des biens dans le lot).

6- As-tu fait des fiches ?

Uniquement en Infectio, avec notamment 3 tableaux reprenant l’ensemble des bactéries, leur description, pouvoir pathogène et traitement. Sinon, je ne suis pas très "fiches", j’ai toujours appris directement sur mes cours avec des rajouts dans la marge.

7- As tu l’impression d’avoir travaillé plus/moins/ à peu près pareil qu’en P1 ?

J’ai passé moins de temps sur mes cours qu’en P1 mais ce travail était beaucoup plus efficace ce qui m’a permit de prendre du temps libre de temps en temps.

8 - Ton classement au concours blans était il un bon indicateur de ta réussite ?

Pas de concours blanc corrigé, merci la fac. Celui de Gallien était trop cher (faudrait pas nous prendre pour des pigeons non plus).

9 - Comment as-tu fait ta liste de choix d’affectation ? As-tu privilégié la zone où tu étais mieux classé(e) ou celle plus proche de chez toi ?

J’ai pris la région Sud ouest car c’est ma région d’origine. Je savais que je serai très mal classé (34/35 au final) mais j’aurais vraiment été malheureux si j’avais du partir loin.

10 - Quels conseils donnerais-tu aux petits nouveaux qui vont passer le concours l’an prochain/cette année ?

L’année est longue, il ne faut pas commencer trop tôt ni trop fort. Un travail régulier est la clef de la réussite et il ne faut pas hésiter a revoir 20 fois les mêmes chose. Ma méthode était de prendre une matière, d’apprendre 2 ou 3 chapitres et de tout revoir depuis le début, puis d’apprendre encore 2 ou 3 nouveaux chapitres, reprendre depuis le début et ainsi de suite. C’est très chronophage mais pour moi c’était la seule façon de faire.

Également, ne pas se faire influencer par ceux qui semblent être forts ou faibles au cours des confs permet de garder le moral. C’est a Rungis que ça se joue, pas en salle d’ED ou l’on étale sa "science".

11- Comment as tu géré le temps de latence entre les différentes épreuves (le soir) ? révisions de dernière minute ou aération d’esprit ??

J’ai eu la chance d’être logé dans ma famille qui habite a paris et ainsi d’échapper a l’ambiance de stress des hôtels de Rungis. Un bon repas, une bonne bière ( smilies ) et révision des valeurs biologiques jusqu’à 2h.

livreslivrescontactspublicationstwitter