logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Candice debriefe iPréPha : la prépa au concours d’internat en pharmacie, session de septembre 2018

partage mail facebook twitter linkedin

Chaque mois, retrouvez le debriefing du dernier concours iPréPha organisé sur remede.org par Candice Laudignon, jeune biologiste médical depuis novembre 2016.

Dépistage portage vaginal Streptocoque B chez les femmes enceintes

Selon les dernières recommandations de l’ANAES, le dépistage systématique du portage de Streptocoque B est recommandé chez toutes les femmes enceintes au cours du 8ème mois de grossesse du fait de :
-  la fréquence du portage : concerne environ 10% des femmes enceintes ;
-  ses conséquences au moment de l’accouchement, tant pour la mère (endométrite du post-partum) que pour le nouveau né ;
-  l’existence d’une prophylaxie simple à mettre en œuvre et efficace ;
-  la facilité du diagnostic biologique.

Toute femme porteuse de Streptococcus agalactiae (qu’il s’agisse d’ailleurs d’un portage vaginal ou d’une bactériurie en cours de grossesse) doit se voir administrer une prophylaxie dès le début du travail par de l’amoxicilline en IV, une dose toutes les 4h.

Au laboratoire, 48 heures sont nécessaires pour rendre un résultat au clinicien. Le prélèvement (écouvillonnage de la paroi vaginal) est le plus souvent ensemencé sur un milieu chromogène et éventuellement en parallèle sur une gélose au sang. Après 24h d’incubation à 35°C, les géloses sont observées :
-  sur gélose au sang, on cherche des colonies beta-hémolytiques, d’aspect gris à brillant ;
-  sur gélose chromogène : la couleur attendue des colonies varie selon le fournisseur.

Si les cultures sont négatives à 24h, elles doivent être ré-incubées jusqu’à 48h.

La réalisation d’un antibiogramme n’est pas indispensable car il n’y a actuellement pas de résistance décrite à l’amoxicilline. L’antibiogramme devient cependant nécessaire pour une patiente allergique aux pénicillines. Dans ce cas, la prophylaxie per-partum classique ne peut lui être administrée. L’érytrhomycine est classiquement utilisée en deuxième intention mais les résistances acquises étant cette fois possible, cette antibioprophylaxie ne peut qu’être documentée.

Vous êtes intéressé ? Retrouvez plus d’info sur iPréPha, la prépa au concours d’internat en pharmacie !

partage mail facebook twitter linkedin
  • Candice Laudignon
  • candice.ldg@gmail.com
Tags :
  • Conseils_concours_blancs_pharma
  • Top - ne pas manquer
  • internat_pharmacie
livreslivrescontactspublicationstwitter