logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Oncologie

Pourquoi choisir la spécialité onco, comment se passe l’internat,... Autant de questions auxquelles une interne a bien voulu répondre !

1 Qui êtes-vous ?
Sabine (Sabinou6), 25 ans, 2ème semestre en oncologie option oncologie médicale

2 Quand avez-vous choisi cette spé ?
Inscrite en P1 pour faire de la pédiatrie, j’ai découvert l’oncologie au hasard du stage infirmier de P2 (le service de "médecine interne" s’est révélé être un service de cancéro...), ça m’a plu et je n’ai toujours pas changé d’idée

3 Qu’est-ce qui vous a attiré vers cette spécialité ?
La relation soignant-soigné qui n’est pas tout à fait la même que dans d’autres spécialités.
Et puis aussi le côté soins palliatifs et accompagnement de fin de vie : quand on arrive au bout des traitements, il y a encore plein de choses à faire pour aider les gens à partir plus sereinement (rapprochement familiaux, mariages à l’hôpital, voir qui s’occupera des enfants "après" etc...)
Bref tous ces petits détails qui sont importans pour les patients même si médicalement sur le plan curatif il n’y a plus rien à faire.

4 Fallait-il être bien classé pour avoir cette spécialité ?
Oui et non. Oui parce qu’il faut pouvoir être suffisament bien classé pour pouvoir choisir "spécialités médicales", et non parce que c’est une spécialité peu demandée donc facile à avoir même si on est dernier dans sa ville (notament dans les villes qui appliquent le système des flux)

5 Comment s’organise l’internat pour cette spécialité
Une des rares spécialité médicale passée à 5 ans (pas assez d’internes) avec pour l’option oncologie médicale :
-  5 semestres en onco ou service validant pour l’onco (genre hémato, pneumo ou gastro à orientation cancéro) ;
-  1 semestre en radiothérapie ;
-  1 semestre en ana path ;
-  1 semestre en radio ;
-  2 semestre n’importe où ailleurs
A noter que dans le DES il y a aussi l’option radiothérapie, et l’option onco-hémato (qui est la même maquette que le DES hémato option onco...)

6 Est-ce une spécialité "prenante" (horaires, gardes), le salaire est-il important une fois thésé ?
Comme toutes les spécialités médicales, les horaires et le nombre de gardes sont très dépendants du lieu de stage...
Gros avantage des 2 semestres en radiologie et anapathomologie : horaires de bureau garantis.

7 Avez-vous pensé à d’autres spécialités ? Qu’avaient-elles d’intéressant et pourquoi avoir changé d’idée ?
Onco-pédiatrie mais en fait non car vraiment je préfère les "petits vieux".
Et bien sûr l’hématologie mais il y avait toute la partie non maligne qui ne m’intéressait pas du tout

8 Qu’est-ce qui pourrait éventuellement rebutter d’autres personnes dans la spécialité que vous avez choisie (les inconvénients) ?
Généralement la cancérologie a la réputation d’être une spécialité où il y a beaucoup de décès, peu d’espoirs et de possibilités thérapeutiques.
Ce qui n’est pas tout à fait vrai : les traitements évoluent, et les statistiques aussi. De plus en plus de gens vivent avec leur cancer comme avec une maladie chronique avec des traitements uniquement quand la maladie évolue.
C’est vrai qu’on doit faire face à beaucoup de décès et que c’est pas toujours facile. C’est le genre de spécialité où il ne faut pas être marié à l’hôpital pour pouvoir se changer les idées.

9 Comment voyez-vous maintenant cette spécialité : est-elle différente de l’idée que vous vous en faisiez ?
J’avais déjà pas mal orienté mes stages d’externe pour être sûre de ce que je voulais, et en fait depuis que je suis interne je trouve ça encore mieux.

10 Avez-vous quelques anecdotes à nous communiquer ?
Il y a les patients sous chimiothérapie à qui on a bien expliqué les problèmes d’aplasie fébrile et la nécessité d’appeller le médecin en cas de fièvre, et qui reviennent à la cure suivante : "oui, oui ça s’est bien passé... sauf la semaine après la chimio, j’ai eu 39,7°", " ??!! et qu’est-ce que vous avez fait ?", "ah bah j’ai pris 2 Doliprane", "oui d’accord et après ?", "ah bah après j’avais plus de fièvre" . _ Ah oui, c’est imparable
Mais il ya aussi les autres internes : "mais oncologie, c’est une vrai spécialié, ça ? y a pas de DES d’onco, ça n’existe pas ?"... (c’était une interne de dernier semestre)

livreslivrescontactspublicationstwitter