logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Valider son expérience professionnelle : comment ça marche ?

partage mail facebook twitter linkedin
L’arrêté du 20 septembre 2017 fixe au titre de l’année 2017 le nombre maximum de diplômes d’études spécialisées complémentaires de groupe I susceptibles d’être délivrés par reconnaissance de l’expérience professionnelle. 68 diplôme d’études spécialisées complémentaires en médecine du groupe 1 sont proposés cette année par le dispositif de la VAE universitaire. La validation des acquis de l’expérience peut également être demandée auprès de l’Ordre des médecins qui peut alors délivrer un droit d’exercice complémentaire de l’exercice dans la spécialité initiale.

Comme tous les professionnels exerçant dans le public ou le privé, les médecins peuvent faire évoluer leur carrière grâce à la validation des acquis de l’expérience (VAE). Ainsi certains spécialistes peuvent obtenir un DESC du groupe I par équivalence. Ce qui leur confère par un droit d’exercice complémentaire ou leur permet de se mettre en situation légale avec leur exercice.

Au 1er octobre, les modalités de mise en œuvre de la validation des acquis de l’expérience (VAE) vont être revues, voici ce qu’il faut savoir pour se lancer dans une démarche de VAE.

Validation par la voie universitaire :

Les médecins autorisés à exercer sur le territoire national qui souhaitent valider leur expérience peuvent demander l’obtention d’un DESC du groupe 1 (spécialités « non qualifiantes » ) lorsqu’ils justifient d’une durée d’exercice professionnel correspondant à la durée de formation conduisant au diplôme d’études spécialisées au titre duquel ils exercent.
Attention, cette possibilité est soumise chaque année à des quotas. Ils doivent se rapprocher de la faculté de médecine de leur région d’exercice afin d’établir un dossier de recevabilité. Si cette première étape est franchie, ils constituent alors un dossier de validation comprenant la description des aptitudes, compétences et connaissances mobilisées au cours de leurs expérience dans les différentes activités exercées.

Les demandes doivent être adressées avant le 1er mars.

La validation ordinale

Cette procédure existe depuis le 1er janvier 2015, elle permet d’obtenir un droit d’exercice complémentaire de l’exercice de la spécialité initiale. Il faut que leur spécialité, conformément à la maquette d’enseignement, permette l’accès au DESC 1 de la discipline sollicitée. Il ne faut pas avoir présenté, dans les trois années qui précèdent, une candidature à l’obtention d’un diplôme d’études spécialisées complémentaires du groupe I dans le cadre de la procédure de VAE universitaire.

La demande doit être effectuée sur le site de l’Ordre et déposée avant le 15 février de chaque année, au conseil départemental de l’Ordre du lieu d’exercice. Elle peut concerner plusieurs disciplines en même temps. Ensuite l’Ordre départemental transmet à la commission nationale de l’Ordre qui examinera la demande. La décision finale revient au Conseil départemental qui en informe le médecin avant le 15 juillet.

En cas de rejet de la demande, l’appel est possible dans les deux mois suivants. Fin décembre, le Conseil National transmet au Ministère de la Santé la liste des médecins spécialistes ayant obtenu un droit d’exercice complémentaire.

partage mail facebook twitter linkedin
  • Anne Marie DE RUBIANA
  • Rédactrice en chef de Remede.org
  • amderubiana@remede.org
Tags :
  • Top - ne pas manquer
  • liberal_medecine
  • professionnels_medecine
  • 3 eme Cycle
livreslivrescontactspublicationstwitter