logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Laurine : « Le jour du concours, j’avais vraiment l’impression de jouer ma vie en coloriant des dizaines de carrés »

14 partages mail facebook twitter linkedin
La brillante Laurine Marchand a fini major de la Paces 2018 à Amiens. Elle a accepté de répondre aux questions de remede.org pour expliquer sa méthode et son regard sur les réformes à venir.

Quel type d’élève étais-tu ? (Bac ? Mention ? Comment s’est passé ton lycée ?)

Je n’étais pas particulièrement brillante au lycée, mais je faisais partie des bons élèves. J’ai décroché la mention très bien au bac. J’étais studieuse et organisée et j’ai travaillé tout au long du lycée. Je pense que c’est grâce à cela que j’ai tout de suite eu une bonne rigueur et que je me suis bien organisée au début de ma Paces.

Pourquoi as-tu choisi médecine ?  

Depuis toute petite je souhaite devenir pédiatre avec une idée de plus en plus claire et déterminée concernant mon orientation grâce à divers stages et rencontres.

Comment as-tu vécu ton année de Paces ?

« L’esprit concours » est difficile à vivre et certaines matières visaient plus la sélection qu’un véritable apprentissage médical, mais ces deux années ont été très enrichissantes. J’ai appris énormément de choses que ce soit dans le domaine médical, mais aussi sur moi-même. J’ai adoré découvrir l’histologie, l’embryologie et quelques notions de sémiologie notamment et cela m’a conforté dès le début d’année dans l’idée que la médecine me plaisait vraiment. J’avais aussi la chance de vivre chez mes parents pendant les deux ans, ils m’ont beaucoup soutenue. Je pense que c’est important d’avoir des personnes présentes autour de soi, parce que c’est très difficile de mettre sa vie entre parenthèses pendant un voire deux ans. J’ai fait beaucoup de rencontres, nous nous soutenions tous et on en profite bien maintenant. Les années Paces ne sont pas des années de perdues, car on apprend beaucoup de choses et on acquiert une véritable méthode de travail qui sera utile même si l’on n’est pas pris en médecine à l’issue du concours.

Quel a été ton pire souvenir de Paces ? Et le meilleur ?

Le pire souvenir ça doit être le jour dudit concours, j’avais vraiment l’impression de jouer ma vie en coloriant des dizaines de carrés et de ne rien savoir alors que j’avais passé des journées entières à réviser. La somme de travail et de connaissances que nous devons acquérir en si peu de temps est astronomique et je n’ai jamais été aussi anxieuse.
Le meilleur souvenir je pense que ça reste les rencontres. Au lycée, beaucoup de monde m’avait dit de me méfier concernant la compétition et la rivalité qu’il pourrait y avoir entre les étudiants, mais je n’ai jamais eu ce ressenti. Il y a toujours eu une bonne ambiance dans les amphithéâtres avant les cours, etc. Et puis j’ai rencontré des personnes formidables, on a eu pas mal de fous rires et je pense que ça m’a permis de tenir aussi jusqu’au bout. Cette année de Paces est très dure, mais avec le recul je pense que je garderai uniquement les bons souvenirs et pas les moments de stress et de panique.

Quelle était ta méthode de révision ?

Comme je l’ai dit plus haut, il faut beaucoup de rigueur et d’organisation pour ne pas se laisser submerger. J’apprenais les cours de la journée le jour même et je revoyais les anciens pour les mémoriser. J’ai commencé la méthode des « J » : c’est une technique qui permet de revoir les cours régulièrement. Pour ma part : une première fois le jour où le cours est vu à la fac puis 3 jours après, puis 7 jours après l’avoir vu la première fois, 15 jours après puis toutes les deux semaines.
C’est très difficile de tenir cette méthode puisque les cours s’accumulent. 3 semaines avant le concours j’avais abandonné cette technique pour me faire un planning de révision pour chaque semaine. Je ne pense pas que j’avais une méthode particulière ou meilleure que quelqu’un d’autre, c’est assez personnel je trouve. Je pense qu’il faut trouver sa méthode. De plus, j’ai plutôt privilégié le fait de passer du temps sur chaque cour un petit nombre de fois pour les assimiler, plutôt que de les lire un grand nombre de fois.
Mais tout le monde est différent et a sa propre manière de fonctionner. Le tout est de trouver cette méthode avant le début de la Paces parce qu’il faut s’y mettre dès le premier jour et ne pas prendre de retard.
Je ne faisais pas vraiment de fiche, à part pour mettre en lien les idées de plusieurs cours ou faire des gros tableaux récapitulatifs, mais toutes les informations sont importantes et peuvent tomber. Donc, c’est assez difficile de synthétiser en réalité.

Que penses-tu de la réforme du premier cycle qui prévoit l’abandon de la Paces et du numerus clausus ?

Il me semble qu’il restera toujours une sélection, mais au bout de trois ans puisque tous les étudiants ne pourront pas poursuivre les études de médecine in fine... Faire « trois ans de Paces », je trouve cela dur. Néanmoins je ne me suis pas vraiment intéressée au sujet et il semblerait que les modalités ne soient pas encore bien définies.

As-tu une idée de la spécialité que tu souhaites exercer ?

Oui, la pédiatrie m’a toujours plu et j’ai fait quelques stages qui m’ont permis de confirmer cette idée. La néonatologie est un domaine qui me plaît beaucoup. Néanmoins, on découvre tellement de choses en tant qu’étudiant que je me laisse la porte ouverte vers d’autres spécialités.

Il semble aussi que les ECN seront probablement réformées. Êtes-vous informés ? Comment vis-tu ces changements ?

Je sais que les ECN vont être réformées, nous avons eu une réunion d’information à la fac, mais tout ne me parait pas encore bien clair. Le fait d’alléger le programme me semble une bonne idée puisque nous devons nous former de manière générale. Or les ECN actuelles demandent des connaissances très spécialisées dans chacun des domaines. Le fait de prendre en compte l’évaluation des stages et le parcours des étudiants dans la notation semble aussi être une bonne chose puisqu’elle évitera de sélectionner uniquement sur des connaissances théoriques.

14 partages mail facebook twitter linkedin
  • Idris Amrouche
  • Rédacteur remede.org
  • amrouche.idris@gmail.com
Tags :
  • ecn_medecine
  • Top - ne pas manquer
  • paces_concours_medecine
  • professionnels_medecine
livreslivrescontactspublicationstwitter