logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Ingénieur, après dix ans de recherche, il intègre médecine

215 partages mail facebook twitter linkedin
A 39 ans, Jéremie Dalous est en 5e année de médecine après une carrière déjà bien remplie. Ingénieur de formation, puis chercheur à l’INSERM, il se jette à l’eau pour faire la passerelle médecine. Un choix bien réfléchi. Il ne regrette pas d’avoir quitté les paillasses des laboratoires pour les couloirs de l’hôpital ou il est aujourd’hui épanoui avec des patients « bien réels ».

Après un parcours d’ingénieur et de chercheur, pourquoi t’es-tu lancé dans un long cursus en médecine ?

Mon parcours est plein de rebondissements ! J’ai d’abord fait classes prépas mathématique/physique à Paris, puis une École d’ingénieurs à Grenoble en physique. Pendant la 3e année de l’école d’ingénieur, j’ai fait un master 2, ce qui m’a permis d’avoir une bourse de thèse du ministère. J’ai décidé d’utiliser cette opportunité pour faire de la recherche en biophysique, plus précisément mécanosensibilité de cellules.
J’ai adoré le côté biologie cellulaire que j’ai poursuivi dans un premier postdoc en Allemagne. Puis j’ai décidé de m’orienter vers le biomédical. J’ai axé ma recherche sur le développement de traitements à base de cellules souches du cordon ombilical dans des modèles animaux d’atteinte cérébrale semblable aux grands prématurés. J’ai travaillé dans un laboratoire INSERM à Paris. Pendant cette période, j’ai travaillé avec beaucoup de médecins chercheurs.
Développer des traitements dans le cadre de la recherche était passionnant, mais mon envie de prendre en charge des patients a été plus forte et j’ai décidé de reprendre médecine après plus de 10 années passées dans la recherche.

Choisir la passerelle est un autre parcours du combattant. Comment garder la motivation ?

Je me suis posé énormément de questions ! Est-ce que je vais pouvoir arrêter de travailler ? Continuer mes études sans argent ? Est-ce que c’est une bonne idée d’arrêter ma carrière de chercheur ? Est-ce que je vais vraiment aimer la profession de médecin ?
Et surtout, est-ce que je vais bien être encore capable d’apprendre de grosses quantités de connaissances comme les « petits jeunes » ? Bref, beaucoup de questions m’ont traversé l’esprit.
Mais finalement, je me suis lancé, j’avais le pressentiment que cette nouvelle orientation me plairait. Je savais déjà que voir les patients en « chair et en os », pour lesquels je passais mes journées de recherche, et pour qui je développais des traitements me donnerait une très grande satisfaction professionnelle et personnelle. De plus, l’échelle de temps du médecin est bien plus courte que celle du chercheur. Celui-ci chercheur doit être capable de voir sur le long terme, de faire des paris lointains. En médecine, il est possible de voir très rapidement l’impact de nos choix. C’est aussi ce qui a fait pencher la balance pour médecine.
Donc j’ai postulé à la passerelle.


Quels pourraient être les freins pour entamer des études de médecine ?

La longueur et la difficulté des études. Médecine c’est un sacrifice. Bien sûr, il y a aussi mon âge « avancé ». Quand on entreprend des études après un certain âge, d’autres problématiques se posent. Notamment l’argent, mais aussi dans le cadre d’une passerelle, la réprobation de l’entourage proche, peut aussi être un frein. Donc, face aux motivations, il y a aussi quelques arguments qui pourraient nous faire abandonner notre démarche.


Quel a été le regard des autres sur ta décision ?

La plupart des gens de mon entourage direct, compagne, famille, amis proches trouvaient que c’était un beau projet, difficile, mais ambitieux et intéressant. J’ai globalement été soutenu, même si cela a pu inquiéter certaines personnes par moments...

Comment se déroulent tes études ? En es-tu satisfait ? La différence d’âge est-elle un problème ?

Mes études se déroulent très bien. C’est très intéressant et j’aime le contact avec les patients. Je ne suis pas surpris par le format des études, je m’étais bien renseigné avant de me lancer dans cette aventure. Je suis donc tout à fait satisfait. Comme je le pensais, ces études sont effectivement difficiles, mais passionnantes.
Contrairement à ce que l’on peut imaginer, la différence d’âge n’est pas du tout un problème. Je me suis très bien intégré avec les autres étudiants, quel que soit leur âge.


As-tu un déjà projet professionnel ?

Différentes spécialités médicales me tentent aujourd’hui, mais dans tous les cas, je suis attiré par une carrière hospitalo-universitaire avec recherche et enseignement.

215 partages mail facebook twitter linkedin
  • Idris Amrouche
  • Rédacteur remede.org
  • amrouche.idris@gmail.com
Tags :
  • Top - ne pas manquer
  • ecn_medecine
  • 2ecycle_medecine
livreslivrescontactspublicationstwitter