logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Le recrutement des MISP en baisse en 2017

partage mail facebook twitter linkedin
Le nombre de postes ouverts aux concours externe et interne pour le recrutement de médecins inspecteurs de santé publique (MISP) est fixé à 5 pour le concours externe et à 1 pour le concours interne d’après l’arrêté du 29 juin 2017 publié au Journal Officiel le 2 juillet 2017.

Le statut des médecins inspecteurs de santé publique a été défini par décret en 1991.

Ce sont des fonctionnaires de l’Etat, de catégorie A+, gérés par le ministère chargé de la santé. Ils sont amenés à exercer leurs missions en agences régionales de santé (ARS), en agence nationale ou en administration centrale.

"Les médecins inspecteurs de santé publique (MISP) sont des acteurs essentiels de la politique de santé publique impulsée par le ministère chargé de la santé avec l’appui des agences régionales de santé. Cette politique consiste à préserver et améliorer l’état de santé des citoyens, à protéger la population des menaces sanitaires, à garantir la qualité, la sécurité et l’égalité dans l’accès au système de santé" précise le Ministère de la santé.

Les conditions de recrutement ont changé en 2016 dans une volonté d’ouvrir la voie à des candidats non spécialistes en santé publique. Le concours a été simplifié par une phase de présélection sur dossiers et un entretien pour l’admission. L’an passé, 13 postes ont été ouverts dans les ARS.


Qui peut postuler ?

Les médecins ressortissant d’un Etat membre de la communauté européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique, et titulaires de l’un des diplômes exigés pour l’exercice de la profession de médecin :

1°) diplôme d’études spécialisées de santé communautaire et médecine sociale,
2°) diplôme d’études spécialisées de santé publique et médecine sociale,
3°) certificat d’études spéciales de santé publique,
4°) diplôme, certificat ou autre titre qui, délivré conformément aux obligations communautaires par un Etat membre de l’Union européenne, permet en France l’inscription sur la liste de la spécialité de santé publique et médecine sociale par application du règlement de qualification des médecins approuvé par arrêté.

Les candidats ne possédant pas l’un des diplômes fixés aux 1° à 4° ci-dessus, mais pouvant justifier d’une formation ou d’une expérience en santé publique ou en médecine peuvent déposer à l’appui de leur demande d’inscription une demande d’équivalence (Texte de référence : décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction publique, chapitres I et III).

Les prochaines inscriptions au concours seront ouvertes fin septembre 2017 sur le site du CNG.

partage mail facebook twitter linkedin
  • Anne Marie DE RUBIANA
  • Rédactrice en chef de Remede.org
  • amderubiana@remede.org
Tags :
  • professionnels_medecine
  • Top - ne pas manquer
  • MISP
  • Santé publique
livreslivrescontactspublicationstwitter