logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Wisimus - licence de pharmacie - admis en DFGSM2 à Strasbourg

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Après un BAC S, je suis allé en PACES directement et je l’ai eu avec un petit succès, j’ai choisi Pharma.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

Plusieurs raisons, je voulais étudier le vivant et la pharma de part son côté pluridisciplinaire m’offrait un champ de vision élargi de ces sciences. Après mon meilleur ami de l’époque l’avait fait aussi du coup ça m’a influencé..

3. Quelles ont été les motivations qui t’ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Clairement les matières relative à la médecine en P2 et 3ème année de pharma. La physio, les patho rénales et l’hémato m’ont séduit, et moi qui avait pris pharma pour découvrir des nouvelles matières j’étais satisfait, le problème c’est qu’elles laissaient trop vite place aux médicaments et à leurs études, j’ai donc décidé de me réorienter.

4. Avais-tu fait un stage à l’hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Non du tout, j’ai voulu faire un stage à l’hôpital qu’on m’a aimablement refusé.

5. Comment les études de médecine s’intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

C’est une sorte de continuité, je travaille à la Pharmacie en semaine le samedi et après les cours, tout ce que j’y ai appris ainsi qu’à la fac me servira. Mis à part mes amis de pharma je n’y ai plus aucune obligation.
Mon Doyen m’a clairement fait comprendre durant l’oral de la passerelle que ça l’ennuyait que je parte.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Pas trop galère, j’avais droit à deux tentatives de passerelle, je l’ai eu du premier coup après validation de ma licence. Je n’aurais jamais trouvé cette passerelle sans remede.org de ce point de vue là, je dirais grosse galère. Après, réunir les pièces nécessaires c’est facile. Rédiger la lettre de motivation, ça, c’est une autre histoire :-)

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Jury de Nancy, atmosphère détendue du côté des sages-femmes et dentistes, par contre, chez les médecins/Pharma, j’étais dévisagé. Mon doyen qui me connaissait levait les yeux au ciel en m’écoutant quand je le regardais, il devait sentir que je lui échappais (ainsi que ses 200€ d’inscriptions par an héhé)

8. Dans quel état d’esprit t’apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Un gros régal, reste à l’annoncer à mes collègues de pharma à qui je n’en ai jamais parlé... Ainsi qu’à ma pharmacienne qui a raté 2 ans médecine avant d’aller en Pharma ! :-P

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

C’est, il me semble ce que les membres de jury essaient de déceler ! Mais moi, je serai médecin, coute que coute.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Proximité géographique.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

J’ai eu ma PACES il y’a deux ans, ce n’est pas si loin ! et mon travaille en prépa privée me forçait à me souvenir de pas mal de trucs. J’avais des bonnes notes en PACES mais je crois qu’une mise à niveau en anatomie est inévitable.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d’études ?

Je pense faire un prêt étudiant puisque je ne pourrai plus travailler à la pharma.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

J’ai 22 ans, je n’ai pas d’enfant, freedom. Les études font encore partie de ma vie, rien ne va changer si ce n’est la quantité de travail.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études ? Si à l’internat ton classement ne te permet pas d’avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu ?

Je veux avant tout être médecin, mais si possible j’aimerais faire de la pédiatrie.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Finir un été en tant qu’étudiant à la Pharma puis faire le stage infirmier. Faire un peu d’anatomie et chiller à la plage !

livreslivrescontactspublicationstwitter