logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Sylvain Bourdoncle : je suis attiré par la réflexion diagnostique de la radiologie

303 partages mail facebook twitter linkedin
Sylvain Bourdoncle fait partie du top 3 des ECNi 2018. Après ce classement exceptionnel et une place sur le podium, il se confie à remede.org sur ses études et son avenir d’interne en radiologie.

Pourquoi avoir choisi médecine après le bac ?

J’ai choisi de m’orienter en médecine après le bac, car le fonctionnement du corps humain me passionnait. De plus, j’ai eu de légers problèmes de santé dans mon enfance, j’ai donc fréquenté les hôpitaux très tôt, ce qui m’a donné envie de faire de la santé mon métier.

Comment s’est déroulée ta scolarité (bac, mention, classement Paces, classement pendant tes études de médecine ?)

J’ai obtenu un bac S avec mention bien avant d’entrer en Paces à la faculté de Toulouse à l’issue de laquelle j’ai été reçu en primant [8e]. J’ai ensuite continué à étudier au sein de la faculté de médecine de Toulouse Rangueil, j’ai validé deux unités d’enseignements de master sur l’anatomie et la recherche. Et j’ai eu le plaisir d’être lauréat de la faculté lors de ma cinquième année.

Quel est ton parcours ?

Je viens d’Albi, près de Toulouse, et j’y ai vécu jusqu’à l’entrée à l’université. J’ai ensuite eu un parcours classique d’étudiant en médecine, rythmé par les stages, les cours et les conférences. J’ai commencé à travailler pour l’ECN en 4e année, en m’accordant l’été entre la quatrième et la cinquième année pour effectuer un stage en orthopédie au Vietnam. J’ai par contre continué à réviser lors de l’été entre la cinquième et la sixième année avec mon groupe de sous colle, en essayant de travailler chaque journée, ce qui me semble important pour rester concentré et bien réussir le concours.

Quelle était ta méthode de travail (fiche, collège) ? Quelle place accordais-tu aux stages cliniques ?
J’ai travaillé essentiellement sur les collèges, en essayant dans un premier temps d’apprendre les grandes lignes pour par la suite m’attarder sur les détails, en essayant de ne pas en laisser de côté. J’ai réservé la lecture de mes fiches à la dernière semaine avant l’ECNi pour me permettre d’avoir une vue d’ensemble à l’arrivée du concours. En dehors des collèges, j’ai essayé de faire le plus de cas cliniques possible [livres, Internet] afin de limiter les chances de tomber sur une situation inédite le jour J. Le travail avec mon groupe de sous colle sous forme de questions-réponses m’a enfin permis de rester motivé tout au long de l’année et de cibler les points du programme que je ne maîtrisais pas. Pour ce qui est des stages cliniques, j’ai essayé jusqu’à la fin de la cinquième année de choisir des stages qui m’apportaient quelque chose pour l’ECN, sur des notions que je n’arrivais pas à comprendre uniquement sur les livres par exemple. J’ai ensuite été un externe moins assidu afin de me concentrer sur mes révisions lors de la dernière année.

Quelles ont été ta réaction et celle de ton entourage suite à la publication des résultats ?

J’ai été à la fois surpris et soulagé du résultat, car bien qu’ayant eu de bons classements pendant la DFASM3, j’ai toujours eu du mal à m’autoévaluer. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je suis aussi très heureux de voir que mes amis ont eux aussi bien réussi. Ma famille, ma copine et mes amis à qui je dois en grande partie ce résultat pour m’avoir soutenu sont, je l’espère, fiers de ma réussite et sont ravis de savoir cette année terminée !

Quelle spécialité vas-tu choisir ? Pourquoi ?

Après avoir longtemps hésité entre radiologie et néphrologie, je m’oriente finalement vers la radiologie, car je suis attiré par la réflexion diagnostique que cette spécialité nécessite et les avancées technologiques constantes dont elle est sujette. De plus, depuis que j’ai effectué un stage de quatre mois l’été dernier dans un service de radiologie, je suis convaincu que c’est la spécialité qui correspond le plus à ma personnalité et que je vais pouvoir m’épanouir dans ce métier. Quant à la ville, je ne me suis pas encore totalement décidé.

Quel est ton programme pour tes vacances ?

J’ai prévu de voyager avec ma famille, mes amis, ma copine pour rattraper le temps perdu et de garder un peu de temps pour me reposer ensuite, avant de commencer l’internat !

Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Publicité
livreslivrescontactspublicationstwitter