logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Stage d’initiation aux soins infirmiers de Tama

A quoi ressemble un stage d’initiation aux soins de P2 vécu direct ? Bah... lisez ce qui suit lol ;o)

1ers jours de rentrée de P2

-  jeudi 2 septembre 2004 :

Sentiments primaires du néo P2

  • « zut les vacances c’est fini »
  • « cool on revoit pleins de têtes connues »
  • « la vache on est vraiment en P2 on n’a pas rêvé ??? »

1er cours d’hygiène hospitalière : La première partie du cours était assez chiante quand même, c’était pas sympa pour la reprise des cours de nous faire un truc soporifique comme ça ! La deuxième, c’était cool : une boite de pétri chacun, d’un côté, on a mis nos 4 doigts pas lavé et de l’autre côté, nos doigts lavés. Y avait 4 techniques de lavage de mains chacun en prenait une :

  • lavage comme à la maison (donc tu touches le robinet à la fin et réutilise la même serviette que tous les membres de ta famille...)
  • lavage avec du savon doux en prenant du papier à usage unique et en faisant attention en fermant le robinet (ce que j’ai fait)
  • lavage avec une solution hydro alcoolique
  • lavage avec un savon antiseptique

Après, on a farfouillé dans notre nez avec un écouvillon et on a mis ça aussi en culture. Résultats demain !

-  03/09 :

réunion d’information sur le stage d’initiation aux soins infirmiers. On nous avait ammené un dossier pour chacun et un baddge mais oh surprise, il manquait la moitié des baddges ! Faudra aller les chercher lundi aprem...

Après je suis allée repérer les lieux du stage et j’ai bien fait parce que j’ai ramé pour trouver le bâtiment ! Après je me suis trompée d’étage ! Et enfin j’ai trouvé le surveillant général ! « Bonjour, je suis étudiante en P2... » « Encore ?! Vous êtes la troisième ! Bon vous irez en réanimation parce qu’en hospitalisation, y aura ptet pas de place, enfin on verra. Pour le 1er jour, venez à 8h30. »

2ème partie des cours d’hygiène hospitalière on a repris nos boîtes de pétri... et euh... piti problème... j’avais plus de bactéries sur les mains après que avant lavage !!! :o Je me suis ptet trompée de côté pour mettre mes doigts (et dans ce cas, je me suis bien lavé les mains) ou alors comme a dit le prof : "vous avez fait ressortir vos bactéries !" lol !

-  04/09 : journée remède à Paris ;o)

Stage d’initiation aux soins infirmiers

Tous les jours de la semaine, du 6 setembre au 1er octobre, de 7h à 13h30, je serai dans le service de chirurgie digestive et hépatique du Pr Hannoun. Lever à 5h du matin, arg !!! Et la station de métro devant la fac est fermée jusqu’au 23 décembre, grrr !!!

-  06/09 : 1ère journée de stage d’initiation aux soins infirmiers !

Donc en ce premier jour de stage, j’ai commencé à 8h30. Enfin je suis arrivée à 8h10 pour essayer de négocier avec le cadre inf’ pour pas aller en réa... et j’y suis pas allée car le cadre inf’ était pas là, hihi ! On m’a présenté à une élève infirmière de 2ème année et à une infirmière toute jeune diplomée (très sympas) que j’ai suivies toute la journée.

Je vais pouvoir écrire un roman sur cette 1ère journée de stage ! ;o)

Donc j’arrive, je suis l’élève inf’ dans une chambre, elle me demande si je veux faire la prise de sang, je dis que j’ai jamais piqué, que j’ai beau être en médecine, je ne connais RIEN !!! Donc elle a essayé de piquer, mais la veine a roulé, donc elle a appelé notre infirmière qui a réussi à piquer en 2 secondes ! Puis l’inf’ m’a montré à quoi ressemblait le dossier de soins infirmiers... un charabiat !!! Mais au fur et à mesure de la journée, j’ai compris quelques petits trucs car j’ai vu faire les prélèvements de selles, faire le comptage des mL d’urines et autres mixtures qui ne ressemblent en fait pas tellement à des selles car ça venait de l’iléon, du jéjunum... et ensuite c’était noté dans le dossier de soins.

L’infirmière a repiqué avec une facilité incroyable, ça fait peur, va falloir que je sois à l’aise comme ça un jour, arg !!! Elle m’a expliqué pendant qu’elle piquait : « repérer la veine (là c’était dur, il y avait un énorme hématome !), nettoyer “en escargot” ou dans un seul sens, puis piquer (et prier pour que la veine ne roule pas...) »

Les prises de sang doivent être faites avant 8h30 mais là, les inf’ étaient à la bourre, donc j’ai pas trop osé poser de questions parce qu’après pour rattraper le retard c’était speed ! Ca sera pour demain.

L’élève inf’ m’a proposé de faire des injections en SC (sous cutanée), mais... j’ai dit que je préfèrais regarder. Je l’ai vu faire 2 fois, demain je me lance ! ;o) J’ai pris une fois la tension mais avec l’appareil automatique (et sinon je trimbalais l’appareil de chambre en chambre derrière l’inf’). Faudra que je demande à prendre la tension manuellement et le pouls aussi !

J’ai observé la préparation des perfusions 3 fois, là encore on m’a proposé de le faire, mais le premier jour, je préfèrais observer, histoire de bien mémoriser la gestuelle qu’elles font, surtout que j’ai toujours pas compris ce que ça voulait dire "clamper" en parlant de la perf’ (y a une petite molette à abaisser un truc comme ça...), oups... Demain, j’essayerai peut-être, surtout si y a de la bétadine à mettre dans la perf’, ça colore la solution c’est plus facile !

Puis l’élève inf’ et moi, on a suivi l’infirmière dans une chambre où on devait injecter au patient des produits dans un "pack" (= portacat, je crois, c’est un bout de caoutchou branché sur les gros vaisseaux (aorte ou veine cave sup’ ?)), il fallait faire ça "en stérile" donc charlotte et masque obligatoire ! C’est dingue les manip’ que faisait l’infirmière, il faut tout préparer sur le champ stérile sans tout contaminer, puis mettre les gants stériles (c’est du sport !) puis désinfecter la peau, le tuyau... et enfin injecter (l’élève inf’ l’a aidée pour ouvrir les ampoules).

Petite pause. Papotage avec les élèves inf’ et les élèves aides soignantes (EAS). Elles nous ont dit de pas prendre la grosse tête car beaucoup de médecins les toisent, ne leur disent pas bonjour... Naaaan, je veux pas finir comme ça :-(

Puis j’ai suivi une autre infirmière qui est allée changer une poche jéjunale au niveau d’une stomie (je me relie, je sais pas ce que je dis, c’est du chinois ;o) ) parce que le patient se plaignait de brulûres ; elle a mis de la poudre, de la pâte... mais fallait faire gaffe, ça coulait des fois !

En fait, de toute la journée, je me suis pas lavée les mains ! Mais faut dire que j’ai rien manipulé de spécial, j’avais toujours les mains dans les poches de peur de les mettre là où il fallait pas ! Demain, je demande à l’infirmière de me montrer comment bien se laver les mimines et faudra que j’essaye enfin le stérilium (solution hydro alcoolique qui sèche pendant qu’on se frotte les mains ;o) )

Théoriquement je finis à 13h30 mais à 13h une inf’ me fait « mais t’es encore là ?!? On va passer le relais à l’équipe d’après, tu peux y aller. »

Puis je suis allée chercher mon badge et je suis rentrée à la maison.

Bilan de la journée : cool, j’adore ! Demain je viens à 7h et même avant sans me plaindre parce que je vais me lever à 4h30, c’est pas grave, c’est hyper enrichissant !!! :o) J’ai pas trop papoté avec les patients, puisque je suivais sans arrêt l’infirmière ou son élève. Mais bon, j’ai essayé d’être souriante, de dire bonjour et au revoir et de me présenter aux patients qui étaient lucides. Et bien sûr bonjour à chaque membre de l’équipe soignante, ils sont tous souriants !

-  07/09 : 2ème jour.

Je suis arrivée à 6h30, pfiou ! Personne n’était arrivé, il n’y avait que l’équipe de nuit, j’ai pris un café avec un infirmier (ou un AS je sais pas), il est dégueux le café, pouah !!! Il m’a dit qu’à partir du 01/10 et pendant au moins six mois (ils vont tester) ils ne feront plus les "trois huit" (c’est à dire que y a 3 équipes qui tournent : 7h-14h, 14h-21h et 21h-7h) mais des journées de 12h (7h-19h ou 19h-7h) et auront donc plus de jours de repos. Il m’a dit aussi que l’équipe du matin est toujours en retard, arg c’était bien la peine que je vienne à 6h30 ! Enfin si c’était sympa de papoter avec ceux de la nuit et puis après j’ai vu comment se passait la transmission avec l’équipe du matin.

Il n’y a eu qu’une prise de sang à faire (et je l’ai pas faite, vous vous en doutez ;o). J’ai fait ma première sous cut’, hihi (bon en même temps faut pas avoir fait Polytechnique pour y arriver !). On m’a montré une fois comment faire une dextro (qu’on appelle maintenant HGT, mais j’ai demandé aux inf’ ce que ça voulait dire, elles savaient pas...). Donc pour la 2ème dextro de la journée, l’inf’ m’a montré comment préparer l’aiguille et l’élève inf’ comment mettre la "fourche" dans l’appareil et j’ai piqué la patiente. La prochaine fois, je ferais tout toute seule, c’est mon objectif pour demain lol !

Y a des trucs, en me faisant guider par l’élève inf’ ou mon inf’, je pourrais les faire, mais des fois je comprends pas toujours ce qu’elles me disent, alors je préfère regarder au moins 2 fois leurs gestes avant de me lancer (comme pour la SC ou la dextro). Et puis mon séjour en P1 a fait que je suis encore plus perfectionniste qu’avant, donc je veux pas me lancer sans filet !

Pour les inf’ et mêmes les AS elles font pleins de choses qui leur paraissent banals alors elles sont avares d’explications ou alors elles me parlent en chinois ! Mais j’ose pas toujours demander d’explications parce que je vois qu’elles pensent à quelque chose à faire ou qu’elles n’ont pas le temps. Mais si je réalise que ça fait plusieurs fois que je me pose la même question, là je demande.

Après, je suis allée tourner du côté des AS, elles sont toutes super sympas ! (Mon inf’ est sympa, patiente, douce avec les malades mais les deux autres d’aujourd’hui je les ai pas trop appréciées, elles se moquaient un peu des patients dans leur dos, mon inf’ non !) Donc j’ai suivi une AS, j’ai demandé à quoi servait le sac en tissu bleu, le rose, le jaune... mais je crois que j’ai oublié, oups !

J’ai aidé les AS à nettoyer une chambre parce que la patient avait été transféré et à distribuer les plateaux repas. Mdr, pour le nettoyage de la chambre, l’AS me dit de prendre la bassine dans les toilettes et je comprenais pas pourquoi il en fallait une, la honte !!!

Puis je suis retournée voir mon inf’ qui changeait des poches de stomies, comme hier...

Je commence à m’y faire, mais au début j’avais du mal à tutoyer tout le monde (l’éducation... ;o) ) ! Fait marquant de la journée : j’ai baptisé mes mains avec du stérilium, hihi ! Bon j’ai encore du mal quand je me les lave au savon doux... j’arrache le papier à usage unique avec mes doigts mouillés ; et puis pour mettre les gants j’ai galéré, dès que tes mimines sont un peu humides...

-  08/09 :

Grosse journée ;o)

Je suis arrivée pendant la transmission. Puis l’inf’ m’a donné un dossier simple pour que je fasse la programmation et a vérifié. J’ai préparé les médicaments administrés en IV (donc tu prépares tes poches : NaCl + augmentin...) de ce patient et plus tard je suis allée changer les poches et j’ai mis les nouvelles. Une compresse avec de la bétadine en dessous, tourner les robinets avec une autre compresse bétadinée... Avec les cours d’hygiène, j’ai qu’une hantise, c’est de provoquer une infection chez un patient en manipulant comme une cochonne... mais l’inf’ me surveille toujours. Y avait une des poches qui fuyait un petit peu après parce que pendant que j’ai préparé, j’ai dû un peu accroché l’intérieur avec une aiguille, mais l’inf’ a dit que c’était pas grave, que ça arrivait, m’enfin ça m’a pas rassurée sur mes aptitudes... !

J’ai fait 4 dextros (ou HGT = HaemoGlukoTest). Et moi, très fufute, je me suis trompée de sens quand j’ai appuyé le truc avec l’aiguille qui sort puis rentre à nouveau (on ne peut piquer qu’une fois) donc je me suis piquée au lieu de piquer la patiente... L’inf’ a bien ri ! L’élève inf’ m’a dit que ça lui était arrivé quelques fois aussi.

Sinon on m’a appris à prendre la tension manuellement. Je croyais qu’on entendais bien les pulsations dans l’artère mais que dalle !!!

Et j’ai fait ma première prise de sang, avec un système d’ailettes, sur l’élève inf’ qui s’est proposée :-) L’inf’ m’a guidée au fur et à mesure et puis aidée un peu parce que le bras n’était pas sur un plan dur.

Sinon, j’ai aidé les AS à essuyer la vaisselle, le lave-vaisselle est en panne !

Et puis j’ai suivi le chef de service qui faisait la visite des patients de mon infirmière, il y avait aussi une D4 qui m’a expliquée quelques petits trucs, la maladie de Crohn (chaipa comment ça s’écrit), pourquoi il y avait un triangle bleu accroché à la porte d’une chambre (parce que la patiente est infectée)...

-  09/09 :

J’ai changé d’infirmière parce que l’autre est en repos, mais elle est très sympa aussi !

Aujourd’hui, j’ai vu mon premier ECG (et j’ai mis une électrode ;o) ). Il n’y avait pas de prises de sang à faire aux patients de mon inf’ alors j’ai suivi une autre infirmière qui a aussi une P2 en charge. Donc j’ai regardé sa P2 piquer... et elle a raté. Le sang coulait sur le drap, mmmmh ! J’ai demandé à faire la 2ème prise de sang de la journée dans une autre chambre, mais le patient n’a pas voulu. Sinon aujourd’hui j’ai juste fait un dextro et la SC d’insuline qui a suivi car la glycémie capillaire était trop élevée.

J’ai regardé l’élève inf’ poser une perfusion et enlever les fils d’un surjet, remettre des strips... Pfiou, c’était long : avant d’enlever les fils, il faut passer de la bétadine rouge (scurb, je crois) puis nettoyer à l’eau stérile, puis un coup de béta jaune (dermique), le tout en stéril, en manipulant des pinces...

-  10/09 :

Rien de spécial à part que j’ai raté 2 prises de sang... enfin... une et demie, la 1ère il a juste fallu trifouiller sous la peau pour trouver la veine et à la fin elle a éclaté... oups !

-  13/09 :

Une prise de sang réussie sur une patiente, enfin !!!

Et puis en préparant une irrigation (sérum phy + 20cc de bétadine dermique), je me suis piquée avec une grosse aiguille, mais bon c’était une aiguille stérile, ça va ! C’est juste pas bon pour le moral et la confiance en soi ce genre d’accident :-( J’ai bien saigné et demain je sais pas ce que je pourrais faire comme soins, vu que pour se laver les mains avec un pansement, c’est dur... Enfin de toute façon, demain, je vais au bloc...

-  14/09 :

J’ai pas voulu faire quoi que ce soit avant d’aller au bloc, la paillasse où on prépare les poches de perf, je l’ai en horreur pour quelques jours je crois !

A 8h : descente au bloc ! Après avoir mis la tenue réglementaire (T-shirt et pantalon vert super sexy, sur-chaussures et bavette), direction le bloc 3 pour colectomie totale ! Le patient n’est pas encore endormi, on me dit de chuchoter si je veux parler.

Puis ça y est il fait dodo comme un bébé ! L’anesthésiste, elle trifouille je sais pas quoi dans le bras du patient, mais ça pisse le sang. L’infirmière nettoie l’abdomen à la bétadine. Puis la chirurgienne arrive et dessine au marqueur l’incision qu’elle va faire, elle contournera le nombril. On place les champs sétriles (j’ai aidé à tenir un des champs (du côté de l’IADE (A pour anesth), côté non stérile je vous rassure). On met 2 feuillets plastiques transparents sur la peau du patient (j’ai oublié le nom).

En tout, il y a 7 personnes (+ moi) :

    • en stérile :
      • la chir
      • un chir qui est venu au milieu de l’opération et reparti avant la fin
      • une autre chir (enfin je suppose qu’elle l’est... ou interne ?)
      • une infirmière (l’aide op ?) qui passe tous les instruments à la chir, prépare les fils, etc
    • non stériles :
      • l’IADE et/ou l’anesthésiste
      • 2 infirmiers qui ouvrent ce qui n’est pas stéril à l’inf en stérile ; vous suivez ? ;o)

Et c’est parti ! Bistouri froid ! On coupe le plastique et la peau ! Bistouri électrique, on attaque la graisse et sur ce patient il y en avait à foison, de la graisse ! Ca gicle de partout, ça sent la graisse brûlée, la peau brulée, le plastique brûlée. Après avoir franchi les 5cm de tissu adipeux, on arrive au lieu-dit ;o)

La vache, y a plus de gras que d’intestin ! :o D’ailleurs la chir arrête pas de pester "qu’est-ce qu’il est grassouillet !!!" Elle commence à découper petit à petit le gras (et le péritoine ?) et quand il faut couper un vaisseau sanguin, elle met une pince (hémostatique ?) de chaque côté, puis coupe au milieu, puis ligature avec du fil en dessous de chaque pince.

Au bout de 3-4h immobile sur un escabau au dessus de la chir, j’ai maaaaaal aux jambes et au dos ! Je vais m’asseoir de temps en temps, reviens... L’inf a cru que je m’ennuyais mais non, j’ai les jambes en compote c’est tout ;o)

Petite anecdote pour ces dames : je m’asseois et un infirmier prend ma place sur l’escabeau et se penche en avant pour voir. Petit à petit... je vois son magnifique slip panthère et même un petit bout de raie des fesses, hihi, heureusement que j’avais un masque, je pouvais pouffer incognito !

Pendant qu’ils opèrent les chir et inf’ parlent crèches, gamins, bébés...

On ressort au bout de 5h un magnifique colon de plus de un mètre pesant 4,100 kg et avec 4 tumeurs !

Puis il faut anastomoser (relier) la fin du colon qui reste (plutôt le rectum en fait) avec l’intestin grêle. Et après, on recoud !

Une infirmière m’a dit que pour ma première fois au bloc j’avais bien tenue le coup.

Quand je sors du bloc, un autre inf’ m’attrape et me demande si je veux voir la fin d’une oesophagectomie. Bah évidemment que je veux !!! ;o)

J’arrive dans le bloc 2, l’inf me présente au chirurgien comme une étudiante en PCEM2, alors il me félicite (la relève arrive lol !). Il m’a expliqué plus de trucs que la chir du bloc 3. En fait, la lumière de l’oesophage du patient était presque inexistante sur 10cm, il ne pouvait manger que de la bouillie. Alors le chir a enlevé l’oesophage et il va le remplacer par... l’estomac (gastroplastie) ! Il fait un tube avec la grande courbure de l’estomac et le met à la place de l’oesophage. Après il a fait une pyloroplastie mais j’ai pas compris trop pourquoi, je pense que c’est pour qu’il reste un bout d’estomac...

J’ai vu enfin à quoi ressemblait la veine jugulaire et la carotide, c’est bleu et rouge comme dans les bouquins, mais c’est beaucoup plus parlant !

Je suis ressortie de là à 16h15 les jambes en compote, à jeûn depuis 5h30 du matin, arg, je veux bien être chirurgienne, mais ça va être dur si je peux pas rester des heures debout sans bouger :’(

-  fin de la semaine : bah j’ai fait plante verte, bien verte, tu sais ! :s

  • mercredi 15/09 : rien à faire, tellement rien que l’inf m’a dit que je pouvais partir en avance ! Après on a eu une réunion avec le doyen, sur l’année de P2 et la suite de notre cursus, l’inserm, l’ens...
  • jeudi 16/09 : une inf intérimaire débarque, j’ai fait jardinière de balcon, ptet un dextro...
  • vendredi 17/09 : c’est l’inf qui normalement est dans l’autre salle qui est venue, elle est disons... pas très organisée... donc elle ne pouvait penser qu’à une chose à la fois... donc fallait que j’aille lui chercher tel médoc à la pharmacie... pendant que je prenais les tensions, elle faisait les prises de sang... Plus tellement une plante verte, carrément un arbre !!!

-  20/09 : le trophée de la plus grosse plante verte de la journée est décernée à... bah... je me l’autodécerne, tiens ! Levée à 5h30 pour faire "seulement" une prise de sang (réussie et la patiente n’a pas eu mal, contrairement à la prise de sang d’avant faite par une inf’ qui lui avait laissé un bel hématome en souvenir). Pour le reste... Un dextro... Sinon j’ai aidé une AS pour quelques lits ("on voit que t’as pas fait souvent ton lit" qu’elle m’a dit, lol, j’ai pas cherché à nier tellement c’était flagrant !), papoté avec quelques patientes, regardé les autres P2 et inf’ faire des prises de sang (et d’ailleurs je suis effrayée car les autres piquent sans gants et une P2 a eu du sang sur la main). Puis à 13h, je pars et direction la cafétériat pour manger car à 14h... les cours reprennent !!! Et finissent à 18h45... :’( Plus de 4h d’EIA (enseignement intégré par appareil) de cardio : embryo, anat, radio, physio... un bonheur à l’état pur après une matinée de stage et des doigts engourdis par 3 mois de vacances... J’en ai marre du stage, là, ça commence !!

-  21/09 :

J’ai refait le végétal niais ! Du côté où j’étais d’habitude, il y avait une inf vraiment antipathique (genre elle répond même pas quand on lui dit bonjour) alors je suis allée avec l’inf du milieu, on fait pas grand chose avec elle (elle est très désorganisée...) mais au moins elle est sympa ! En plus des dextros habituels, l’inf m’a demandé d’aller donner ses antalgiques à une vieille sorcière que personne ne supporte parce qu’elle est méchante avec tout le monde ! Elle fait "si tu veux pas y aller, je comprendrai... elle est vraiment difficile." Mais bon, j’y suis allée et je sais pas, elle a pas été si méchante que ça, je l’ai brossé dans le sens du poil ;o)

J’ai négocié avec la cadre inf’, pour aller en réa à partir de demain, parce que l’hospit, comme dirait Jean-Pierre Coffe... "y en a marre !!!" (ok il est pourri mon jeu de mots)

-  22/09 :

1er jour en réaaaaaa ! Oula, y a pu de repères, je redémarre à zéro !

Premier périple : trouver une tenue ! Puis trouver un endroit pour mettre mon pantalon et mon débardeur (ai pas encore de casier, normal)

Puis le chef des anesthésistes me propose d’aller au bloc voir comment se passe une opération du côté des AR et pas du côté des chir. Je dis oui (évidemment !!!).

Alors j’arrive dans un bloc où il doit y avoir une méga hépatectomie sur un patient dialysé (qui en plus était en hyperkaliémie pendant l’op... je sais pas encore comment ça s’est terminé)

J’ai vu : pose de VVP, KTA, KTC, intubation... Bon, c’était un IADE chinois qui m’expliquait un peu tout, j’avais du mal à suivre ;o) A un moment, l’anesth’ était en train de trifouiller avec sa sonde de KTC dans le coeur et l’IADE crie en montrant le moniteur "VD, VD, VD !" (toujours avec le petit accent...) puis "AP, AP, AP !" mdr !!!

Puis je retourne en réa et m’accroche comme de la glu à l première inf’ qui passe (c’est une foldingue elle est marrante !). En fait, en réa, les inf et les AS bossent en binôme (1 IDE, 1 AS), ça change de l’hospit’ où IDE et AS bossent chacunes de leur côté, limite sans se parler ! J’ai aidé pour la toilette d’un patient trachéotomisé mais sinon pas grand chose. J’ai vu vite fait son soin de trachéo.

Quand j’ai voulu partir, panique à bord, je retrouvais pas mes affaires, mais ça va je les ai retrouvé dans une autre salle ;o)

Puis je suis retournée chercher mon sac en hospit’ et tapper la discut’ avec quelques patients et souhaiter un bon anniversaire à une patiente qui sortait définitvement après 80 jours d’hosto ;o)

-  23/09 :

Bah en réa, les inf elles courent de partout, la vache !!! Donc je fais encore plante verte, ou plutot vitre en verre, bien transparente...

Du coup, j’ai suivi... la kiné ! Elle m’a montré comment aider un patient à se lever quand il est déjà au fauteuil sans se péter le dos, les mouvements qu’elle fait faire aux patients... Et puis je suis allée au staff, bon les médecins ils parlent en chinois mais c’est pas grave ;o)

Puis je suis remontée en hospitalisation pour papoter avec les deux patientes avec qui je parle d’habitude... j’y suis bien restée une heure en tout (ai pas vu le temps passer !) et je suis arrivée pile à 14h à la fac pour le début du cours d’anat de l’EIA de pneumo.

-  24/09 : je ne suis pas allée au stage ! Crevée, j’ai roupillé, ça fait du bien, ok c’est pas sérieux de pas y être allé...

-  27/09 : personne ne m’a demandé pourquoi j’étais pas là vendredi ? Enfin... comment se rendre compte de la disparition d’une P2 invisible ? Donc aujourd’hui bah j’ai encore fait plante verte ! J’ai quand même passé une seringue de 10cc et une de 50cc à l’infirmière et mis des tubes dans des sacs pour les exams biologiques ! Ah si, j’ai fait 1 ECG quand même ! Et vu faire 3 gaz du sang. Un patient s’est auto-extubé, donc il a fallu appeler un AR en urgence. Tous les intubés il faut les attacher, c’est moche, mais c’est nécessaire. Sinon, c’était le calme plat (enfin, plat pas dans le sens qu’il ne se passe rien dans le service, mais rien à faire pour moi !), tellement plat que pour pas m’ennuyer, quand on m’a proposé d’aller au staff, j’ai dit oui. Mais avant que le staff ne commence on a entendu un énorme "Auréliiiieeee !!!!!!!!!" dans les couloirs ; c’était mon inf’. J’accours. "Euh... mettons les choses au clair, t’es là pour un stage infirmier, les infirmières elles vont pas au staff !" Euh... Comment dire qu’on s’ennuie et que le staff, ça change les idées ??? Que la réa c’est surement génial quand on est inf’, AS ou externes, internes ou médecins, mais qu’en P2, à part essayer de suivre l’inf qui galope partout dans la réa, on sert de déco d’intérieur ??? Et que le staff, ça change ! J’ai répondu simplement : "Mes objectifs de stage ne sont pas exhaustifs, après c’est selon chaque service, on peut faire plus ou moins de choses..." Et je suis allée au staff quand même ! Ca fait une semaine que les cours ont commencé et déjà certains je peux les mettre en application... genre... au staff quand ça parle de pH, volémie, HTA, radio du thorax... ;o)

-  28/09 : j’arrive au stage (un peu en retard ok mais de 7h à 8h, les inf’ font leurs trans et plannifient leurs soins, que je sois là ou pas, ça change rien), rien à faire à part faire toutou derrière l’inf qui court dans tous les sens. Alors je pars en direction d’un AS pour l’aider à faire une toilette. Puis je repars vers l’inf, la suis un petit peu ; puis elle rentre dans une chambre avec une AS, je m’apprète à rentrer dans la chambre aussi et là paf, la porte se referme sous mon nez. Ok, c’est bon, jme casse dans le poste de soins ! Puis une anesth arrive et me fait "mais il faut que tu t’intègres là ça va pas !" MAIS JE DEMANDE QUE CA !!! Mais les inf’ et certains AS, ils te parlent pas, ils te parlent comme à un chien (on a beau leur trouver des excuses comme la fatigue ou la pression, au bout d’un moment, ça me saoule grave !!!), ils te parlent une fois de temps en temps, en se rappelant que t’existes pile au moment où ils ont besoin d’une seringue de 50cc... Donc l’anesth m’a emmené voir une autre inf que j’ai suivi jusqu’à la fin de la journée... J’adooooore la réa !!! En P2, on est complètement largué :’(

-  29/09 : J’y suis pas allée encore aujourd’hui ; j’y serais allée, j’aurais pété un plomb devant tout le monde, je supporte pu le personnel soignant ! J’ai piqué ma crise toute seule dans la salle de bain ce matin et jme suis recouchée Parce que hier déjà jme suis retenue pour pas chialer en réa... La seule fois où on m’a parlé gentiment, posément, calmement, c’est un AS hier que j’ai aidé pour la toilette d’une patiente, sinon... C’est pas une aversion pour une personne en particulier c’est quasiment tout le personnel ! Je sais que je gène tout le monde, parce que je suis une P2, que je sais rien faire à part laver les jambes d’une dame et lui sècher le visage, que le personnel est stressé, fatigué, que le passage aux 12h vendredi ça les perturbe, j’ai cherché pleins d’excuses, mais maintenant j’en ai marre d’en trouver et je vais demander à repasser en hospit, même pour 2 jours, après m’être fait engueulée parce que je suis pas venue... 2 jours en réa, non, je suis dégoutée ! Même si j’ai peur qu’on valide pas mon stage et de le recommencer un jour...

A 13h, ça s’arrange je suis allée voir le cadre inf en réa, me suis excusée de ne pas etre venue le matin et lui ai demandé si je pouvais retourner en hospit, car la réa est trop dur pour moi, il a dit oui si la cadre inf du haut était d’accord (y avait qu’à regarder ma tete pour comprendre que c’était un supplice (yeux tout rouges, brillants... jvous fait pas de dessins !) Donc je suis allée voir la cadre en hospit et m’a dit que y avait pas de problèmes non plus, donc je finis mon stage en hospitalisation ;o)

-  Le jeudi 30/09 et le vendredi 01/10 en hospit : bon j’ai encore fait plus ou moins la plante verte mais au moins je suis en hospiiiiit !!

J’ai innové dans les injections SC de calciparine, j’en avais jamais faites lol !

J’ai mis 2h à dire au revoir au personnel et surtout aux patients !

Pour mon appréciation de stage, tout va bien ! L’inf’ m’a mis des très bien et des biens partout et la cadre inf d’hospit qui n’était pas obligée de remplir l’appréciation m’a prise à part et mis un petit commentaire en bas de la feuille, disant que je m’étais bien intégrée, adapté et que j’avais bien participé et surtout, la cerise sur le gateau, que j’étais proche des patients ! :-)

Bilan du stage : mitigé !

  • la réa m’a un peu dégoutée et c’est à partir de ce moment que j’ai découvert que les inf pouvaient être aigris, méchants, cyniques, égoïstes... en dessous de la moyenne d’humanité et de gentillesse de la population française... faut dire que les premières inf que j’avais connues en hospit étaient vraiment au dessus de la moyenne !
  • j’ai adoré parler avec les patients, je me sentais bien plus à l’aise à l’oral qu’à la pratique (genre dextro lol !)
  • j’ai quand meme vu pas mal de trucs, fait quelques petites choses
  • les prises de sang ça m’a plu mais j’en ai pas fait beaucoup, mais j’ai pas fait souffrir beaucoup des patients (environ 30% des patients lol) tous les actes qui pouvaient faire mal aux patients (hormi piqures et prises de sang) je n’ai pas voulu le faire sans avoir aucune formation, ou sans avoir vu comment on s’y prenait plusieur fois
  • j’ai suivi les AS de mon plein gré, quand il n’y avait rien à faire, je me proposais pour aider aux toilettes, laver les chambres... j’ai trouvé globalement que les AS étaient plus sympas que les IDE (proportionnellement parlant dans le service)
  • j’ai détesté me lever à 5h30 du matin par contre, heureusement le stage de sémio commencera à 9h

Bref, le stage, c’est une expérience à vivre mais que je n’aimerai pas forcément revivre, car l’encadrement n’était pas bon et puis il faut évoluer maintenant vers les stages de sémio... mais j’oublierai pas ce mois de septembre de ci tot !

Voilà et si vous êtes sage et si j’ai le temps et quelque chose d’intéressant à dire, je vous raconterai mon année de P2 (parce que pour l’instant, les cours me saoulent et j’ai pas bossé des masses avec le stage...). A bientôt ;o)

livreslivrescontactspublicationstwitter