logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Soigner votre e-réputation !

partage mail facebook twitter linkedin
L’e-réputation, ou encore la cyber-réputation, est un phénomène nouveau. Peu connu, c’est devenu un véritable enjeu de société. Les internes et médecins ne sont pas épargnés. Surtout quand vie privée se mêle à vie professionnelle. Toutefois, des solutions existent pour y faire face.

L’hôpital est un village, le web aussi

À l’hôpital, les réputations se font et se défont. Une mésentente avec un collègue, une relation difficile avec un patient, tout se sait et internet offre une nouvelle plateforme pour les rumeurs et pour toutes les personnes malintentionnées. Facebook, Twitter, Instagram ou encore Snapchat sont autant de moyens de nuire à quelqu’un. Les plaintes se multiplient depuis l’avènement des réseaux sociaux.

Quand on est interne et donc futur médecin, l’image qu’on laisse sur les réseaux est essentielle, car celle-ci peut nous suivre même après la thèse ou une installation à l’autre bout de la France. La particularité du futur médecin est qu’une atteinte à sa vie privée aura très souvent un impact sur sa vie professionnelle, au cabinet ou à l’hôpital, en tant qu’interne ou jeune chef de clinique. Avant un inter-CHU, une prise de poste dans une autre ville, il y a de très fortes chances que votre nom soit recherché sur Google.

Internet laisse des traces

Nous tâchons toujours de veiller à l’image que nous donnons à nos amis, à nos collègues et à nos patients. Mais les nouvelles technologies nous dépassent souvent, même pour les plus jeunes d’entre nous. Les attaques peuvent être nombreuses. On peut citer votre nom sans votre autorisation, publier des photos d’un bizutage ou une salve d’attaques sur les réseaux sociaux subie suite à des propos tenus sur internet ou à un rite de passage de la faluche des années après, car internet laisse des traces.

Les internes ou médecins en exercice doivent bien souvent lutter pour redorer une image ternie sur internet par un patient mécontent. Il devient aujourd’hui très facile pour un patient de colporter une rumeur sur un défaut de prise en charge ou un manque d’empathie d’un médecin. Heureusement, les méthodes de défense se développent aussi.

Des solutions existent

La voie juridique est bien sûr une solution, surtout quand il est question d’injure ou de diffamation. Mais depuis le référencement des médecins sur les sites d’avis, des milliers de médecins sont aujourd’hui sujets à la mauvaise foi des patients, voire des avis totalement faux avec l’intention de nuire à leur réputation et qui tombent plus difficilement sous le coup de la loi.

Si un proche ou un patient vous fait part d’une atteinte à votre réputation en ligne, il est bien sûr possible de contacter des experts dans le domaine, qui pourront alors aller jusqu’à « nettoyer » les propos négatifs. En cas d’injure ou de diffamation, l’avocat sera alors votre meilleur allié.

Publi-rédactionnel réalisé par l’Agence Profession Santé pour La Médicale

Pour aller plus loin :
Conseil National de l’Ordre des médecins : « Préserver sa réputation numérique »

La médicale : « La notation des médecins : des initiatives controversées »

Décision & Stratégie Santé : « E-réputation à l’hôpital, un capital qui n’a pas de prix »

À La Médicale, en tant qu’Internes, vous bénéficiez d’une garantie e-réputation et assistance psychologique
De nouvelles protections pour vous assister dans votre vie professionnelle, comme dans votre vie privée :
  • En cas d’atteinte à votre réputation sur internet (dénigrement, injures et diffamation), nous vous proposons une prestation de nettoyage des données indésirables (1).
  • En cas d’événements traumatisants (décès d’un patient, d’un proche, agression...), avec une assistance psychologique par téléphone ou en consultation.

(1) à hauteur de 4 000€ TTC par événement garanti et dans la limite de 2 événements garantis par période annuelle.

La Médicale de France, entreprise régie par le Code des assurances. Société anonyme d’assurances au capital de 2 783 532 euros entièrement libéré - 582 068 698 RCS Paris. Siège social : 50-56, rue de la Procession, 75015 Paris. À compter du 1er juin 2020, le siège social est transféré au 3, rue Saint-Vincent-de-Paul, 75010 Paris. Adresse de correspondance : 3, rue Saint-Vincent-de-Paul 75499 Paris Cedex 10.

Réalisé par l'Agence Profession Santé pour
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Publicité
livreslivrescontactspublicationstwitter