logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

rgenoud - ingénieur - admis en DFGSM3 à Grenoble

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

J’ai 26 ans, je travaille depuis un an à Grenoble dans un cabinet d’étude économique du secteur énergétique, pas du tout dans le médical donc. Parcours universitaire : prépa PCSI/PC, Ecole Polytechnique Paris, Master Génie Civil Stanford University

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

Beaucoup de médecins dans la famille (père, grand-père...), envie de faire quelque chose de différents plus mise en garde de leur part face à un métier contraigant

3. Quelles ont été les motivations qui t’ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Absence de finalité ressentie dans mon parcours, manque de contact humain et de concret, projet en collaboration avec la faculté de médecine lors de mes études qui a fait remonter ces questions à la surface, retour d’expérience très positifs d’ingé ayant effectuée la passerelle

4. Avais-tu fait un stage à l’hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Courts stages en cabinet de cardio et dans un service d’urgence. Cela a renforcé ma motivation et m’a permis d’apporter des éléments pour l’entretien

5. Comment les études de médecine s’intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Mes derniers cours de bio remontent à ma deuxième année d’école d’ingé donc médecine reste assez différent du cursus. Ce sont plus les méthodes de travail et l’expérience de la recherche qui seront utiles. Pas d’obligations ayant été diplômé fin 2012 donc pas de remarques de mon école.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

Stressant, plus que les concours car grosse attente de ce projet qui me tenais vraiment à coeur. Loin d’être une formalité mais les discussions avec de nombreux passerelliens/médecins/interne m’ont assez facilement fournis les éléments pour la lettre de motivation et l’entretien.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Entretien passé à Lyon pour admission à Grenoble. Atmosphère sérieuse mais logique pour un entretien. Certains membres du jury semblent jouer un "rôle", travaillant sur leur ordinateur sans regarder. Un peu compliqué de regarder tous les membres du jury sans faire la girouette, surtout ceux situés sur le côté.
J’ai fait le choix de répondre d’emblée dans mon discours aux habituelles questions : pourquoi maintenant et pas après le bac, financement, motivations, spécialité donc pas de questions dessus. Sur les conseils du directeur des études de Grenoble, 3 points importants dans l’entretien : financement/montrer qu’on ira jusqu’au bout, intérêt du parcours précédent, dynamisme et sourire pour que, je cite, "le jury vous imagine sans problème être son médecin traitant".
Questions :
-  sur la réforme de la PACES (faut-il un entretien pour évaluer si qqn sera un bon médecin et comment le conduire, en gros un peu comme ils font avec nous ;) )
-  question du doyen de Saint-Etienne pour déstabiliser, un peu attendue de sa part d’après les retours que j’avais eu, quel était le premier prénom de Nelson Mandela, je ne savais pas et l’ai dit cash pour qu’on puisse passer à autre chose
-  plus difficile, pourquoi postuler en D1 et pas en P2, pourquoi ne pas s’être inscrit en PACES

Globalement bonne impression en sortant ayant fait sourire 2-3 membres du jury pendant mon discours (petite pointe d’humour ça passe ou ça casse) et pendant les questions

8. Dans quel état d’esprit t’apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?

Heureux et prêt à tout donner pour rattraper le retard

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Ferme intention d’aller jusqu’au bout

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Je connais des étudiants en D1 l’an prochain à Grenoble, des internes plus bon groupe d’amis sur Grenoble, cadre de vie avec les montagnes

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Attaquer les (ré)visions en Août, en commençant par l’anat, physio/sémio des matières au programme de D1 (Cardio, Appareil Respiratiore,etc...)

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d’études ?

Economies personnelles, prêt étudiant et normalement AREF

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Pas d’enfants donc pas de problème de ce côté là, bonne organisation comme en prépa pour pouvoir continuer à faire du sport/des sorties car c’est par expérience nécessaire pour être plus efficace

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études ? Si à l’internat ton classement ne te permet pas d’avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu ?

Généraliste avec DESC de médecine d’urgence ou Anesthésie Réanimation, mais généraliste m’intéresse en soi donc pas de problème avec l’ECN

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Deux semaines de vacances puis commencer à bosser les cours

livreslivrescontactspublicationstwitter