logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Réorientez-vous en santé visuelle !

Scientifique dans l’âme, vos premiers mois d’études ne se sont pas déroulés comme vous l’aviez prévu... Il est encore temps de rebondir sans mettre de côté vos ambitions scientifiques ou paramédicales grâce à une réorientation vers la santé visuelle : optez pour un cursus en optique !

Cet article est sponsorisé par l’Institut Supérieur d’Optique

Les besoins de la population augmentent

Les besoins des Français en santé visuelle sont en constante augmentation. Les spécialistes prévoient une hausse de 14% des troubles de la réfraction. Actuellement, 1/4 de la population européenne souffre de myopie, et les plus jeunes sont près de deux fois plus touchés que les personnes d’un âge avancé (47 % des 25-29 ans sont myopes [1]). Nos concitoyens sont également de plus en plus nombreux à se plaindre de fatigue visuelle, conséquence du temps passé sur les écrans (ordinateurs, tablettes, Smartphones...). Les troubles de la vision étant enfin liés à l’âge, rien d’étonnant à ce que leur nombre augmente avec l’allongement de l’espérance de vie : dans les pays développés dont la France, la DMLA affecte déjà 10% de la population des plus de 50 ans et 25% des plus de 80 ans, devenant la première cause de malvoyance [2]. Dans l’Hexagone, le nombre de patients atteints de DMLA devrait être multiplié par deux en 20 ans.

Devenir un expert des métiers de la vision

Pour accéder au sésame de la santé visuelle : le Diplôme d’Opticien. L’enseignement à la fois scientifique, paramédical, pratique et technique, permet la maitrise de nombreux savoir-faire comme l’examen de vue, la réalisation, l’adaptation et le contrôle des équipements pour offrir le meilleur confort visuel.
Des spécialisations Bac+ 3 et Bac +5 ouvrent les portes des cabinets médicaux et des laboratoires de contactologie. La Licence Professionnelle d’Optique (expertise en optométrie, contactologie et basse vision) puis le Master des Sciences de la Vision offrent des débouchés et de belles perspectives de carrière : opticien-optométriste, adaptateur en lentilles de contact, spécialiste en basse vision, chercheur, formateur...

JPEG - 907.1 ko

Rentrée de février ou septembre pour rester dans une dynamique d’excellence

Orientation inadaptée ou volonté de reconversion ? L’Institut Supérieur d’Optique est aux côtés des étudiants pour ne pas perdre une année. Dès février, l’école permet d’accéder au Diplôme d’Opticien en 18 mois (le diplôme d’État d’Opticien est délivré lorsque la moyenne obtenue à l’examen est supérieure ou égale à 10/20). Ce cursus est taillé à la mesure des étudiants en PACES et en sciences. Une pédagogie spécifique a été mise en oeuvre pour cette formation exigeante dont les dimensions scientifiques et paramédicales combleront les futurs diplômés. Le diplôme d’opticien est également proposé en 24 mois avec une rentrée en septembre. Une Prépa optique est proposée aux étudiants qui ne sont pas issus d’une formation scientifique. Les stages à l’international en Chine, aux États-Unis ou en Australie, maximisent l’employabilité des étudiants. Les rotations dans les services des cliniques universitaires créent ou confortent des vocations.

>> Optez pour un cursus en optique !

Notes :

[1Étude du King’s College London réalisée en compilant les données relatives à 15 études menées dans 15 pays de l’Union européenne, soit un total de 60 000 personnes.

[2Sciences & Vie, janvier 2014.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux : twitter facebook
livreslivrescontactspublicationstwitter