logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Rentrée : les internes dans les starting blocks

C’est un pas-de-géant que s’apprêtent à faire plus de 8 000 ex-externes des hôpitaux, pour devenir « praticien en formation spécialisée » alias interne des hôpitaux. Si l’interne n’est pas encore « docteur » certes ; il est un agent de soin à part entière. Pour ne pas vous laisser surprendre par vos nouvelles responsabilités dès les premiers jours dans vos services respectifs : soyez bien prêt le jour J. Remede.org, vous donne quelques conseils pour commencer au mieux les années d’internat qui se profilent.

Nouveau poste, nouvelle ville et nouveau statut. L’internat est l’occasion de changer sa relation avec les médecins du service. De l’externe corvéable à merci, vous êtes maintenant interne (souvent encore corvéable à merci). Un pas de plus dans la hiérarchie hospitalière. Un petit pas, mais un pas quand même. «  Un bon senior, vous considérera comme un vrai médecin, non plus comme un étudiant  » nous explique Julie, chef de clinique. «  Sachez prendre des responsabilités sans avoir trop d’assurance au début » nous explique-t-elle. En effet, vous aurez en charge de vrais patients, et plus de cas « sur un écran d’Ipad ». Plus de propositions A ou B, mais des situations de la vie réelle qui demandent des décisions parfois rapides et vitales.

Les internes parlent aux internes

Personne n’est mieux placé qu’un autre interne pour vous conseiller. Thibault, interne en rhumatologie nous explique qu’il faut «  être à fond dès le premier jour. Certains médecins ne font pas toujours la différence entre l’interne du premier semestre et celui du 6ème  » ajoute-t-il, c’est une pression qu’il faut savoir gérer au quotidien. Autre point sensible, et qui peut en déstabiliser plus d’un, la paperasse.

L’interne sera dispensé du « travail de l’externe » mais les «  courriers, la prise de rendez-vous, les ordonnances à rédiger, gérer les patients du service seront votre quotidien » averti Karim, interne en néphrologie, «  prenez vos repères rapidement, et soyez systématique  ». Enfin même si cela peut sembler évident, tachez d’établir une relation de confiance avec toute l’équipe soignante, de l’infirmier(e) à l’ASH.

Beaucoup d’entre vous débarquent dans un tout nouvel environnement. Un nouveau CHU, une nouvelle ville, des nouveaux collègues et un nouveau… logiciel. Pour commencer votre internat dans les meilleures conditions, en plus de découvrir les endroits de la ville pour décompresser, essayez de maîtriser le plus vite possible le logiciel de l’hôpital dans lequel vous vous trouvez, cristal-Net, Medasys, Agfa… la liste est longue alors habituez-vous y vite.

Préparez les bons outils

Enfin, que mettre dans vos poches en tant que néo-interne ? Tout comme l’élève préparant sa rentrée des classes, vous aussi, préparez votre matériel. Il est peut-être temps d’investir dans un stéthoscope digne de ce nom, peut-être aussi un marteau à réflexe plus solide. Dans vos poches, le smartphone est un atout, recherche rapide en cas de trou de mémoire, appareil photo pour immortaliser ou partager vos trouvailles. Un guide peut être particulièrement utile, le plus célèbre, le guide de thérapeutique Perlemuter, qui a aujourd’hui l’avantage d’offrir une application smartphone, pratique dans la précipitation. Le Méga-guide pratique des urgences, peut lui aussi être utile en garde, imposant mais complet.

Ces années ne seront pas de tout repos, mais quelle que soit la spécialité choisie, vous êtes maintenant des vrais acteurs de santé avec les responsabilités qui vont avec. Les deux conseils ultimes que nous pouvons vous donner, c’est tout d’abord de prendre soin de vos externes, vous l’avez été vous aussi, et enfin de profiter de vrais moments de détente, car la pression peut être forte. Toutes les personnes interrogées s’accordent sur une chose : « avoir une vie en dehors de l’hôpital ».

Le petit plus :
Retrouvez tous les témoignages sur nos forums.
Pour choisir votre matériel, consulter notre comparateur de prix.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux : twitter facebook
livreslivrescontactspublicationstwitter