logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Régimes fiscaux du remplaçant

Si vous n’avez pas choisi de vous faire aider d’un comptable pour la gestion financière de votre activité médicale, vous aurez besoin de vous pencher sur la question du régime de déclaration fiscale. Il n’est de toute façon pas inutile d’avoir quelques idées là dessus pour savoir de quoi il vous parlera !

Le médecin remplaçant doit déclarer ses revenus dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (les fameux BNC).

Premier cas : revenus inférieurs à 32 100 euros / an [1]

Cas rare, sauf en cas de mise en route d’activité. Attention, en cas de début d’activité au cours de l’année, il faut faire une règle de trois pour savoir si vous êtes bien concerné !
Dans ce régime, vous ne comptabilisez pas vos frais, ils sont calculés forfaitairement (34% des recettes brutes - minimum de 305 €).
Vous pouvez conserver ce régime fiscal les 2 années suivant son application, même si vous dépassez le plafond de revenus imposés.

Plus d’infos : LeMoneyMag - Régime microBNC

Second cas : revenus sup à 32 100 euros / an.

C’est le régime classique : vous déduisez de vos bénéfices tous les frais professionnels, à condition qu’ils soient justifiables et justifiés.

Plus d’infos : LeMoneyMag - Régime BNC

Notes :

[1Revenus 2010

livreslivrescontactspublicationstwitter