logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Pré-classement des spécialités 2017

partage mail facebook twitter linkedin
C’est aujourd’hui le jour J et remede.org a eu accès aux préchoix de la promotion d’internes 2017. Nous pouvons donc vous donner un aperçu du cru des spécialités qui trusteront le haut du tableau pour cette année. Cela est d’autant plus intéressant que l’apparition de nouvelles spécialités, particulièrement les maladies infectieuses, risque de chambouler le classement habituel. Voici donc le pré-classement des spécialités 2017 :

Les spécialités au sommet

Pas de surprise dans ce pré-classement. Dans les premières places, on retrouve toujours l’ophtalmologie, la radiologie, la dermatologie. Cependant, la grande nouveauté de ce classement est l’apparition, dès la première année, des maladies infectieuses et tropicales. Mise d’emblée sous le feu des projecteurs par la major des ECNi 2017, Anne-Lise Beaumont, qui n’a pas caché son amour pour cette spécialité. Elle justifiait son choix expliquant que cette discipline est très compatible avec la recherche, car de nouvelles maladies émergent et il faut progresser dans ce domaine.

Parmi les nouvelles spécialités

Les maladies infectieuses trustent la première place. Les autres disciplines ne peuvent pas en dire autant. À l’exception de la médecine intensive et réanimation qui a beaucoup séduit cette année. Les «  supermans  » de l’hôpital ne semblent pas pâtir de leur divorce avec l’anesthésie. Cette dernière a en revanche perdu de sa superbe. Une baisse dans le classement semble donc être inéluctable. Le flou mêlé aux revendications insistantes des associations d’internes n’aura pas empêché cette séparation, et à l’anesthésie d’être aujourd’hui moins séduisante pour les étudiants.

La médecine d’urgence se place en milieu de tableau. Elle semble être appréciée par les étudiants les plus brillants comme les étudiants «  moyens  ». La spécialité a peut-être profité de la grande médiatisation estivale. Il n’empêche que la médecine d’urgence a de quoi séduire, de plus en plus performante elle a sans doute attiré les étudiants souhaitant de l’action sans pour autant opter pour l’option médecine intensive.

La médecine légale et la gériatrie sont les deux spécialités qui vont probablement subir le manque d’information au niveau de leur formation. Loin d’être dans le haut du classement, elles semblent pour le moment reléguer derrière la psychiatrie et la médecine générale.

La médecine générale

Elle se stabilise dans ces préchoix, avec quelque 50 étudiants dans les 1000 premiers. Le premier étudiant à avoir choisi cette spécialité se classe dans les 300 premiers. Malgré la réforme, la médecine générale a conservé toutes les options qui faisaient l’attrait de la discipline. Malheureusement, là aussi le manque de communication explique peut-être l’absence de progression dans le classement.

L’étude des choix définitifs permettra de faire une analyse plus fine des échecs et des réussites de chaque collège de spécialité pour ce qui est de l’information donnée aux étudiants. L’attrait exceptionnel pour la médecine infectieuse et tropicale devra aussi être analysé plus en détail. Aujourd’hui ont commencé les choix définitifs pour près de 9000 étudiants. Remede.org continuera de vous informer pour faciliter vos choix. N’oubliez pas de rejoindre notre forum ou des milliers d’étudiants et internes sont prêts à répondre à vos questions.

partage mail facebook twitter linkedin
  • Idris Amrouche
  • Rédacteur remede.org
  • amrouche.idris@gmail.com
Tags :
  • Top - ne pas manquer
  • ecn_pharmacie
  • ecn_medecine
  • 2ecycle_medecine
livreslivrescontactspublicationstwitter