logo remede
remede.org : Communauté Médicale & Paramédicale Indépendante
122 connectés sur le site | 17ème année | S'inscrire | S'identifier

Pourquoi remede.org est-il géré par des psychorigides ?

Imaginez un site internet où passent au minimum 2500 [1] visiteurs par jour. Imaginez que vous en êtes l’auteur principal. Dotez ce site de tout un tas de systèmes automatiques où les internautes peuvent interagir en postant petites annonces, contributions sur le forum, fiches persos avec photo...

Bien sur il faudra vite établir des règles pour le fonctionnement de tout ça. En tant que webmaster du site, vous serez d’ailleurs entièrement responsable de son contenu vis-à-vis de la justice s’il y avait un jour un gros dérapage. Et puis en plus, vous préférez quand même avoir un site homogène : pas de petites annonces de n’importe quoi, pas d’annuaire de contacts avec 50% de contacts fantômes, pas de forums déviant sur la dernière blague trouvée sur le net. Et oui, parce que votre but, c’est quand même la médecine et ses étudiants au départ (sujet choisi au hasard bien sur ...) alors vous préférez rester dans le sujet quand même et essayer de faire de la qualité ... c’est plus gratifiant d’avoir un site sympa où l’on trouve de bonnes infos !

Imaginez ensuite que vous avez une vie à coté. Un boulot pas simple, des horaires fluctuants, des gardes qui s’enchaînent ... bref une vie remplie quoi ! Et à côté de ça, ce site internet ...

Imaginez maintenant que vos visiteurs pensent que votre site, celui que vous développez maintenant depuis quelques bonnes années, est un endroit où finalement ils peuvent ne rien respecter. Ben oui, sur internet, ce n’est pas bien grave. En plus, derrière un pseudo, personne ne reconnaît personne et les gens, on ne les a pas en face ... Et puis ce site là, il existe, et on a l’impression qu’il existe depuis toujours d’ailleurs, alors on peut y faire ce que l’on veut, c’est ça la liberté d’expression du net ...

Un pourcent, imaginez simplement qu’un pourcent de vos visiteurs adoptent cette mentalité. Le compte est facile, 1% de 2500 visiteurs par jour, ça donne 25 personnes / jour. Imaginez donc que chaque soir, en rentrant du boulot, il vous faut trouver les 25 dérapages de la journée : ceux provoqués avec une réelle intention de nuire, ceux provoqués par des visiteurs qui n’ont pas tout compris, ceux provoqués par des internautes qui se donnent quelques libertés par rapport aux règles que vous avez fixées en créant votre site. Chaque soir, il faudra donc tenter de faire le tour du site pour rectifier le tir. Et si vous n’aviez que ça à faire, ça irait ! Mais il faut en plus répondre aux 50 mails reçus dans la journée (et oui, un site internet avec des visiteurs, ça génère des questions par mail !) et prendre un moment aussi pour développer de nouvelles choses pour votre web. Un site internet qui n’évolue pas, sans nouveaux services, ce n’est pas tellement intéressant.

Oh bien sûr, vous pourriez laisser filer ! Finalement vos règles, elles sont peut être un peu strictes non ? Pourquoi ne pas laisser cette petite photo pas bien méchante sur la fiche trombino de X qui montre une petite scénette de BD coquine ? Pourquoi ne pas laisser ce message sur la zigounette de Clinton en plein dans le forum médecine ? Et demain alors, pourquoi ne pas laisser aussi cette photo hard, c’est vrai en plus, cette fille elle a l’air vraiment bonne ...

Mais au fait ? Vous ne vouliez pas faire de la qualité ? Et votre forum là ?! Ce n’est plus un forum médecine ! C’est un forum rire-de-tout.com ! Et votre annuaire de contacts ?! Ce n’est plus un annuaire de contacts ! C’est un annuaire des expéditeurs de questions aux grosses têtes couplé avec un catalogue photo de lingerie fine sado-maso...

Des centaines (milliers ?) d’heures passées pour en arriver là. Un pourcent de vos visiteurs que vous n’avez pas canalisés ont fait de votre site un dépotoir où plus personne ne trouve quoi que ce soit. Autant dire que les 99 autres pourcents n’ont pas résisté longtemps. Le dégoût les a pris et ils sont allés voir ailleurs ... quand ils ne sont pas eux même entrés dans la surenchère de la déconnade ... c’est vrai, une photo d’Estelle Hallyday nue, ça fait tellement bien sur une fiche trombinoscope... et ça ne peut pas faire de mal ce genre de chose ...

Mais revenons à un scénario plus joyeux. Vous n’avez pas lâché prise. Vous avez continué d’investir à fond dans votre site : argent perso et surtout temps. Le un pourcent de dérapage, vous l’avez plus ou moins bien contrôlé depuis la fondation de votre site. Vous pensez que depuis toutes ces années, celui-ci ressemble encore à quelque chose. Mais quotidiennement, il a fallu travailler dessus. A chaque retour de vacances, vous avez épluché les 500 mails reçus et vous avez corrigé les 25 x 8j ou 15j de dérapage. Parfois, vous vous êtes énervé, un pauvre gars, le 26ième dérapage du jour (celui de trop !), en a pris plein la gueule : vous lui avez balancé un mail un peu rude. Bien sur, il n’a pas vraiment compris. Il voulait juste se donner un peu de liberté par rapport aux règles qui étaient écrites sous ses yeux. Alors celui là aussi une nouvelle fois, vous a pris pour un psychorigide. « Pas grave ! » vous dites-vous, ce n’est pas le premier ni le dernier et d’ailleurs, parmi les habitués du site, vous avez une réputation de tiran. Il n’y a guère que les personnes qui modèrent avec vous qui comprennent petit à petit ce sentiment d’épuisement qui vous pousse à sortir (parfois d’on ne sait trop où) des gueulantes quand vous trouvez que ça dépasse vraiment les bornes. D’ailleurs, ils finissent par adopter les mêmes attitudes que vous, se retrouvant également en première ligne.
Bref, vous tenez quand même le cap, même si parfois, l’envie de tout envoyer balader vous prend...

Et puis un jour peut être, sans vraiment savoir pourquoi, vous écrivez un article sur votre site pour essayer d’expliquer tout ça ...

Voir aussi : La petite histoire approximative de remede.org

Ps : merci à globule pour la relecture :-)

Notes :

[1En 2008 ils sont maintenant entre 10 000 à 15 000 !

livreslivrescontactspublicationstwitter