logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

’’Pompons la merde, pompons la gaiement, en envo...

Auteur : Doug

’’Pompons la merde, pompons la gaiement, en envoyant s’faire foutre ceux qui n’sont pas des notres, pompons la merde, pompons la gaiement, en envoyant s’faire foutre ceux qui n’sont pas contents !’’ dit la chanson.

Au bloc viscéral, reprise de malade transplanté hépatique, faisant une brutale occlusion colique.

Le chef de clinique, grand taciturne, opère calmement. Colectomie segmentaire, j’aspirais, consciencieusement, en bon Externe des Hôpitaux, la merde des segments proximaux et distaux, mes deux canules en place...

Soudain, c’est la panique, l’anesthésiste hurle derrière son champ : "il se déglobulise à fond, vas voir la rate !!!". La fameuse "plaie de rencontre" ??? Que néni, notre chef était un génie du bistouri. C’était en fait une méga CIVD. Mais on ne le sut que plus tard.

Consciencieux, le chef, depuis le flanc droit du malade, se dresse sur sa selle opératoire, et va farfouiller le flanc gauche du malade, explorant la rate et son paquet vasculaire.

Pendant ce temps, et dans tant de bordel, j’avais laissé échapper le côlon proximal. Qui s’était replié, emberlificoté et collé entre la paroi abdominale externe du malade... et la casaque de mon chef...

Les jambes écartées, dressé au dessus de sa selle, farfouillant toujours le flanc gauche du malade, il avait fière prestance. Sauf qu’une infirmière passant derrière lui, éclata d’un rire tonitruant !

Une bouze de - allez, bien 5 litres - trônait entre les deux pieds du chef ! Merci l’Externe et la canule éjectée...

"eeeeeeeeet merde...." fut sa seule remarque.

Je me souviens encore de ses sabots de bloc, en plastoc troué d’une multitudes de petits trous, faisant "pschhhh pschhhh" à chacun de ses pas, la merde giclant par petits jets des trous des sabots....

"Pompons la merde, pompons la gaiement...."

livreslivrescontactspublicationstwitter