logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Partagez vos cas cliniques et photos médicales sur votre smartphone

MedPics sera-t-il le futur instagram des professionnels de santé ? La jeune start-up fondatrice de la 1re application mobile de partage de cas cliniques en France vient de convaincre de nouveaux partenaires pour développer ce service. Remede.org a testé pour vous.

Fondée en mars 2015 par le Dr Safia Slimani, MedPics, première application de partages de cas cliniques pour médecins et étudiants en médecine peut se targuer de remporter un franc succès. Rassemblant aujourd’hui plus de 21 000 utilisateurs composés majoritairement de médecins et d’étudiants en médecine, elle compte s’ouvrir à d’autres professionnels de santé tels que les dentistes, les pharmaciens et les infirmiers et améliorer ses fonctionnalités grâce à une levée de fonds… qui tombe à pic !

Objectif : information et formation

"En découvrant MedPics, il est rapidement apparu qu’une partie de l’information, de la formation des professionnels de santé se ferait demain via de tels dispositifs" indique Thierry Casseville, Président du directoire du groupe Planet.fr, l’un des trois investisseurs sur ce projet.
"À l’heure actuelle, nous avons pu développer l’ensemble des fonctionnalités de MedPics, notamment la possibilité de partager des images au format DICOM, sur nos fonds propres" explique Jonathan Oleszkiewicz, co-fondateur et CTO de MedPics. "Mais nous souhaitons aller encore plus loin".
De fait, avec ce tour de table, MedPics va pouvoir enrichir les fonctionnalités et l’ergonomie de sa plateforme web, un outil de prédilection pour les médecins installés.
Les étudiants en médecine l’utilisent déjà à la fac. "Cette application est très bien conçue. Elle nous permet de partager du contenu : imagerie, biologie, ECG, photo de patients (anonymes), cas cliniques. L’avantage est qu’ils sont, semble-t-il, tirés de la vie réelle, donc pas de filtre entre le patient et la personne qui consulte l’application. Le plus de cette application est la richesse de contenu provenant de profils validés (médecins, interne, étudiant) et très variés." explique Idris Amrouche, pharmacien et étudiant en 6ème année de médecine.

Aide au diagnostic

Il déplore toutefois le manque de rigueur de certains professionnels de santé ou étudiants qui ne postent pas toujours des images ou commentaire à bon escient ou de bonne qualité. Pour autant, il reconnait l’utilité de cet outil pour les cas qui ne souffrent d’aucune ambiguïté, un gros abcès cérébral ou une grosse fracture. "Ce qui me surprend le plus, c’est que certains médecins l’utilisent lorsqu’ils ont des doutes sur un diagnostic. Ils demandent alors de l’aide à leurs pairs. Un post de photo ou d’imagerie médicale génère parfois une succession de commentaires avec plusieurs propositions de diagnostics à la clé. C’est donc un instagram de médecin avec tous les aléas des réseaux sociaux. Une application qu’on consulte quand on a 5 minutes ou pour rechercher des images précises d’une pathologie (utile dans ce cas aussi)" poursuit-il.
L’ambition initiale de cette plateforme a bien compris les besoins des médecins. Elle envisage maintenant de finaliser et lancer un service "groupes privés" pour l’étendre à l’ensemble des acteurs institutionnels et aux industries de santé. "Il s’agit d’espaces d’échanges par aires thérapeutiques, par spécialités médicales, au sein même de notre communauté. Cela correspond à une réelle demande des organisations professionnelles telles que les sociétés savantes mais également des entreprises de santé" précise le Dr Safia Slimani.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux : twitter facebook
livreslivrescontactspublicationstwitter