logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Paméla - Paris XI - Concours décembre 2014

1 - Présente-toi : Fac d’origine, Année d’obtention du concours, classements, affectation finale, avancée actuelle du cursus.

Paris Sud XI, Décembre 2014, 213ème, PH.

2- Pourquoi avoir choisi l’internat ?

Soif de connaissances et besoin de tester mes limites. J’ai beaucoup hésité avant de m’orienter vers l’internat, et en début de 4ème année j’ai eu le déclic qui m’a poussée vers cette voie.

3- Comment se passe la préparation à l’internat dans ta fac ? Qu’en penses-tu ?

A Chatenay, il est possible de s’inscrire à une association d’aide à la préparation du concours. Des internes traitent chacun des items du programme de l’internat. Ils nous proposent des QCM, Cas cliniques et quelques exercices. C’est une bonne préparation qui nous apprend comment rédiger les cas cliniques par mots clé. De plus, chaque item est résumé en quelques pages, ce qui permet de faire le tri dans la masse de cours et d’informations trouvées dans les livres notamment. Cependant il n’y a quasiment pas de préparation aux exercices alors que c’est l’épreuve la plus sélective, à mon sens c’est l’épreuve qui permet de réussir le concours.

Concernant les cours de préparation dispensés à la fac, nous avons des cas cliniques mis à jour chaque année en fonction des recommandations, des qcm et des exercices. L’avantage est que la plupart des professeurs sont très disponibles et répondent rapidement à nos questions ou nos remarques. Le point négatif est que les exos dispensés sont les mêmes d’année en année et beaucoup d’entre eux sont issus des annales. Nous avons 2 concours blancs par année qui permettent de se situer par rapport aux autres et sont un bon reflet du classement au concours. Pour ma part en tout cas les notes obtenues aux concours blancs étaient quasiment les mêmes que celles obtenues au concours, à 20 points près sur 600.

4- Comment as-tu organisé ta préparation dans le temps au long de l’année ? avec le stage hospitalier ?

La première fois que je me suis présentée au concours (en avril 2014) j’avais en effet stage les matins. Les après midi j’étais K.O., je n’arrivais pas à travailler plus de 3 heures par jour. Je n’étais pas organisée, mes cours étaient en vrac et j’étais complètement perdue dans la masse de cours, je ne savais pas par où commencer. Cependant je me suis tout de même présentée en me disant "Aller je tente, je n’ai rien à perdre et de toute façon j’ai une 2ème chance en décembre prochain." Comme prévu, je n’étais pas classée en avril.

De mai à mi-septembre j’ai effectué mon stage de master 1 les après-midi à la fac, tandis que les matinées j’avais encore mon stage hospitalier jusqu’au 30 sept.

J’ai donc repris mes révisions les après-midis de mi-septembre. En octobre j’avais enfin des journées entières à consacrer à mes révisions. J’ai travaillé non stop de mi-septembre à mi-décembre, journées complètes, avec des pauses bien sûr mais quand j’en avais envie. Et ça a payé, j’ai réussi à gagner 550 places par rapport à avril.

5- Quels supports as-tu utilisé (livres, polys d’exos, polys de confs, cours de ta fac...) ?

Livres

Je conseille le livre "Médicaments" de De Boeck, c’est sous forme de tableau, facile à apprendre. Cependant quelques coquilles et des détails à mon sens inutiles pour le concours.
Les pharma-mémo pour la bioch, la tox, l’hémato et les exos tome 1 (les fiches) sont pas mal et succints, j’ai relevé très peu de fautes.
Le POPI pour l’infectio.

Poly d’exos

J’avais fait en boucle les annales de 91 à 2014, et j’avais jeté un oeil sur les Galien et les CCM qui sont sur Remède.

Polys de confs

Ceux de PXI sont pas mal car clairs et succints.
Ceux de PV (CIPL) sont plus détaillés, utiles pour reprendre les bases de la physio et pour apprendre des tournures de phrases types et pas simplement des mots clés.

Cours de la fac

La première année oui car ça me rassurait d’apprendre sur un support connu, mais pas la 2ème année, j’ai préféré apprendre sur les confs.

Je consultais régulièrement le Vidal reco sur Internet.

6- As-tu fait des fiches ?

Non j’ai appris les confs de PXI qui sont déjà sous forme de fiches, et je les complétais avec les mots clé des annales.
Pour les exos j’ai fait un mix entre les formules vues en cours et le pharma mémo.

7- As tu l’impression d’avoir travaillé plus/moins/ à peu près pareil qu’en P1 ?

J’ai travaillé moins d’heures qu’en P1 mais plus efficacement et avec un regard différent. Je travaillais quand je me sentais apte à apprendre, si j’avais envie de dormir même à 21h, je me couchais. Je préférais apprendre mes cours une seule fois mais les apprendre correctement plutôt que revoir la même chose 40 milliards de fois sans que ça rentre. C’est incomparable avec la P1, là, on apprend réellement notre métier. De plus, en P1 chaque matière est individualisée alors que pour l’internat il faut réussir à croiser toutes les infos et à faire des liens entre plusieurs matières.
Pour les exos en revanche je me suis forcée à en faire régulièrement car si on s’arrête pendant plusieurs jours, la reprise est très difficile, surtout que c’était ma bête noire... Le stage hospitalier m’a beaucoup aidé à voir le côté pratique de ce qu’on apprend en cours. Je n’ai pas appris pour apprendre comme on le fait en P1 mais j’ai appris avec logique, en comprenant ce que j’apprenais et en me forçant à rechercher le côté pratique dans le théorique. Au final en 3 mois j’ai réussi à rattraper mon retard et à remonter de 550 places.

8 - Ton classement au concours blanc était il un bon indicateur de ta réussite ?

J’ai eu un peu plus au concours qu’au blanc. Pour le blanc j’étais dans le premier tiers de ma promo et au concours je suis arrivée dans le premier cinquième de la promo. Un bon classement au concours blanc permet de reprendre confiance en soi donc je pense qu’ils ont une grande influence sur le moral et donc sur la réussite au cc.

9 - Comment as-tu fait ta liste de choix d’affectation ? As-tu privilégié la zone où tu étais mieux classé(e) ou celle plus proche de chez toi ?

Je n’ai pas encore fait ma liste, je ne m’attendais pas à avoir autant de choix dans les régions.

10 - Quels conseils donnerais-tu aux petits nouveaux qui vont passer le concours l’an prochain/cette année ?

Se limiter au programme, ne pas chercher à apprendre les détails pour les DBT, (sauf si on vise la première place bien sûr ^^), bien maîtriser les notions principales et montrer qu’on a compris ça suffit pour réussir.

Ne perdez pas espoir, c’est possible. J’étais dans les derniers la première fois, et quelques mois ont finalement suffit. Entourez vous de personnes qui ont réussi l’internat car eux n’ont pas de raison de vous enfoncer. Croyez en vous, éloignez-vous des personnes qui vous font souffrir et qui vous rabaisse. Si vous sentez des larmes montez en vous reboostez vous en vous répétant des phrases positives, comme "Je vais réussir, c’est possible, d’autres l’ont fait, pourquoi pas moi ?", ça a l’air débile comme ça mais c’est efficace. Pour réussir il faut garder le moral, rester motivé et faire des exos TOUS LES JOURS. C’est la clé de la réussite.

11- Comment as tu géré le temps de latence entre les différentes épreuves (le soir) ? révisions de dernière minute ou aération d’esprit ??

La veille du premier jour j’ai relu toutes mes formules d’exos, quelques QCM de physio et quelques médicaments avec leurs effets indésirables.
La veille des DBT j’ai juste relu les valeurs bio.
Je travaillais non stop et quand j’en avais marre je sortais, je matais des séries, j’allais courir...

Pour finir, si vous avez la moindre question n’hésitez pas à me contacter sur Remède.

livreslivrescontactspublicationstwitter