logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Organiser son CV médical international : exemple de découpage

Voici un découpage indicatif assez classique d’un CV métical rétrochronologique, avec les têtes de chapitre en anglais. Vous devez dans tous les cas débuter votre CV par votre nom, votre localisation actuelle (adresse complète inutile), et vos données de contact (téléphone mobile de préférence, email, profil LinkedIn).

-   « Career Profile » : limitez-vous à 5-6 lignes

-  « Qualifications » : inclure votre titre universitaire, ou l’intitulé de votre qualification principale, sa date d’obtention, ainsi que toute qualification pertinente valorisant votre expertise clinique. Indiquer le nom de l’institution ayant délivré vôtre diplôme. Mettez en évidence vos succès académiques : surtout si votre expérience professionnelle est peu étoffée. Les notes élevées obtenues dans votre cursus universitaire crédibilisent votre profil candidat.

-  « Employment/Clinical placements » : Spécifiez le nom de l’hôpital ou de la structure qui vous emploie (ou du cabinet privé si vous êtes à votre compte) actuellement. Si pertinent : indiquer le nom du service dans lequel vous travaillez (ex : à l’hôpital) et listez succinctement les responsabilités qui vous sont confiées, et si possible, les résultats (« achievements ») que vous avez obtenus.

A noter : Autant que possible, indiquez des informations chiffrées ou quantifiables sur votre charge de travail. Par exemple : nombre de patients vus en consultation par mois, fréquence mensuelle des gardes, part occupée par la prise en charge de patients gravement malades dans vos activités.

Listez ensuite vos différentes expériences professionnelles (en médecine), allant de la plus récente à la plus ancienne.

-  « Courses and conferences » : si vous avez donné des cours ou êtes intervenu(e) dans le cadre de conférences, préciser le thème et l’étendu de votre participation à ces manifestations dans cette section.

-  « Clinical procedural skills and experience » : Cette section compile vos aptitudes à la pratique d’examens ou procédures cliniques et permet à l’employeur (cabinet privé/hôpital) de situer votre autonomie dans la réalisation de celles-ci. Parmi les procédures que vous pouvez citer en spécifiant leur type, leur nombre d’occurrences, et la responsabilité qui vous a été confiée :

  • Interventions chirurgicales
  • Examens de type endoscopie, procédures invasives (pose d’un drain thoracique, cystoscopie)
  • Détails sur des compétences acquises en traumatologie (ex : Advanced Trauma Life Support Program) en réanimation (ex : Advanced Cardiac Life Support)
  • Détails sur les complications médicales auxquelles vous avez dû faire face durant votre pratique.
    • « Continiuing professional development » : fournir les détails sur le contenu de formations suivies dans le cadre de la formation continue.
    • « Research » : indiquer les projets de recherche clinique auxquels vous avez collaboré en mentionnant éventuellement les résultats obtenus. Listez les publications scientifiques pour lesquelles vous êtes crédité(e) en tant qu’auteur(e) ou co-auteur(e)
    • « Referees » : Citer trois au quatre références professionnelles. Rappel : assurez-vous que les personnes que vous citez en référence acceptent de vous recommander et sont informées de votre démarche : il peut s’agir d’un superviseur direct, ou d’un confrère ayant pu apprécier la qualité de votre travail.

Suite du dossier :
Check-list du CV médical international réussi

A propos de l’auteur
Passionné par l’Australie et la Nouvelle-Zélande, Laurent Delvalle crée Australienzelande.fr (2012) et Travail-Australie.fr (2014), deux magazines d’informations consacrés aux opportunités de carrière et de reconversion professionnelle. Il est aussi l’auteur du guide numérique "Médecin en Australie" qui répond à toutes les questions pratiques que se posent les médecins francophones souhaitant exercer en Australie.
livreslivrescontactspublicationstwitter