logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Ophtalmologie - Les Dossiers ECNi - ESTEM

têteFabien Collet
LYON Sud
6e année médecine
Ophtalmologie - Mathieu Wurtz, Pr Emmanuel Andrès, Pr Thomas Vogel - ESTEM-VUIBERT - Les dossiers ECNI

Ophtalmologie

30 dossiers progressifs et 10 questions en ligne

Mathieu Wurtz, Pr Emmanuel Andrès, Pr Thomas Vogel

ESTEM-VUIBERT

Les dossiers ECNI

ISBN : 9782843718052

Nb pages : 208

plus d'infosPlus d'info - Autres critiques

Introduction

Paru en 09/2015, cet ouvrage de cas cliniques d’ophtalmologie au format QRM exclusif (selon les modalités de l’ECNi au moment de la publication de cet ouvrage) vient compléter la nouvelle collection "Les Dossiers ECNi" éditée par Estem. Il est rédigé par un interne en ophtalmologie (Mathieu Wurtz) et relu par 2 PU-PH de médecine interne (Emmanuel Andrès et Thomas Vogel).

Caractéristiques physiques de l’ouvrage

L’ouvrage présente un format 21 cm × 29,7 cm pour 200 pages environ. L’impression du texte est monochrome (noir et blanc), en revanche les illustrations sont majoritairement en couleur . La couverture est souple. Enfin, le papier et la reliure sont de qualité.

Qualité du contenu rédactionnel

30 dossiers (+ 10 via l’application développée par l’éditeur) et 30 questions isolées permettent de faire le tour de la spécialité.

Les dossiers sont constitués de 15 questions au format QRM (Questions à Réponses Multiples) exclusif. Ceci étant, on retrouve ici et là des QRU (Questions à Réponse unique) masqués. J’entends par là des questions où une seule réponse est attendue et les 4 autres propositions sont donc jugées inacceptables. Attention si les QRU ont été retirés des modalités d’évaluation de l’iECN, ce type de question est tout à fait susceptible d’être utilisé (même esprit sauf que l’étudiant ne sait pas qu’une seule réponse est attendue).

Ces dossiers sont rédigés pour être traités de façon progressive (comme lors de l’iECN). Le problème évident du papier par rapport à l’informatique étant que les énoncés et questions ultérieurs sont d’emblée visibles et devront donc être masqués si l’on veut se placer dans des conditions les plus proches possible du concours. Ceci étant les dossiers ont été rédigés de telle sorte que peu de réponses à une question se retrouvent dans l’énoncé "intermédiaire" qui la suit. Pire on retrouve certains énoncés du type "votre diagnostic est confirmé par l’examen paraclinique X" permettant il est vrai de s’affranchir de ce problème, mais ce faisant on s’éloigne à mon sens de l’esprit des dossiers progressifs ... En effet, l’idée serait plus (selon moi) d’apporter au fur et à mesure de la progression de nouvelles informations (confirmation ou infirmation d’hypothèse diagnostique, apparition de nouveaux symptômes, ...) auxquelles l’étudiant devra réagir.

  • Sur le fond :

Aucune erreur majeure n’est à signaler et les items sont bien balayés.

Les commentaires accompagnant la correction de chaque réponse sont globalement suffisants pour comprendre ses erreurs, voire apprendre quelques subtilités de la discipline.

Point positif, la grille de correction précise la cotation de chaque bonne réponse (permettant de hiérarchiser l’importance des réponses), ainsi que les propositions indispensables (dignes héritières des tant redoutés PMZ) et inacceptables (ex-MZ).

À la fin de chaque cas, on retrouve un encadré "l’avis du conférencier" en guise de "take home message". Il s’agit de la mise en exergue de 3 à 4 points clés des items abordés dans le cas clinique.

  • Sur la forme :

On appréciera la présence de dossiers de difficulté croissante (de 1 à 3 étoiles) ainsi que la précision au début de chaque dossier des items concernés. Cela permettra à l’étudiant voulant travailler plus spécifiquement un item de cibler les cas correspondants.

En revanche, les 30 questions isolées font presque "gadget" puisque ne permettent évidemment pas de couvrir tout le programme (ni même a minima ces points du programme pouvant difficilement être intégrés dans un dossier, mais qui feront sans doute la joie des évaluateurs lors de l’iECN, en particulier la physiopathologie).

Qualité du contenu illustratif

Cet ouvrage comporte un nombre consistant d’illustrations (en particulier des reproductions de fond d’oeil, mais pas que cela). Point très appréciable (mais quasi indispensable compte tenu de la nature desdites reproductions), ces illustrations sont en couleurs sans que cela ait un impact sur le prix.

Comparaison par rapport à la concurrence et appréciation personnelle du rédacteur

L’offre en recueils de cas cliniques adaptés aux modalités iECN s’étoffe progressivement et s’enrichit d’ouvrages de qualités. Cet ouvrage soutient largement la comparaison vis-à-vis de ses concurrents aussi bien sur le fond qu’au niveau tarifaire.

Conclusion

Un bon ouvrage dans l’ensemble qui permettra de balayer le programme d’ophtalmologie de façon efficace. Il n’est néanmoins pas exempt de défauts et on regrettera notamment la facilité de certains dossiers côtés "1 étoile" qui ne permettront pas vraiment de s’évaluer. On aurait également apprécié que les items traités dans chaque cas clinique soient listés dans une seconde table de matière afin de cibler encore plus efficacement les cas d’intérêts lorsque l’on se focalise sur un item particulier.

Notation détaillée

[+] Caractéristiques physiques de l'ouvrage3.3/5 pts
[+] Qualité du contenu rédactionnel45/50 pts
[+] Qualité du contenu illustratif20.8/25 pts
[+] Comparaison par rapport à la concurrence6/12 pts
Bonus / malus : J'aime cet ouvrage !+4 pts
Note totale79.2/100 pts
Quelle est notre grille de notation ?
Autres critiques des remédiens sur cet ouvrage :
FicheAuteurNote globale
Ophtalmologie - Les dossiers ECNi - ESTEM Céline 95.2/100 pts
achat directAchat immédiat - Ajouter au panier
Cliquer pour donner un avis sur ce livre
livreslivrescontactspublicationstwitter