logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique

Numerus clausus pharma et odontologie : quelques places de plus

10 partages mail facebook twitter linkedin
Deux arrêtés du 9 mars 2017 publiés au JO ce dimanche modifient l’arrêté du 10 janvier 2017 fixant le nombre d’étudiants de première année commune aux études de santé autorisés à poursuivre leurs études en pharmacie et en odontologie à la suite des épreuves terminales de l’année universitaire 2016-2017 et le nombre d’étudiants pouvant être admis directement en deuxième année de ces études à la rentrée universitaire 2017-2018

Retrouvez sur remede le texte initial auquel il faut prendre en compte les aménagements suivants :

Par arrêté de la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et de la ministre des affaires sociales et de la santé en date du 9 mars 2017, l’arrêté du 10 janvier 2017 fixant le nombre d’étudiants de première année commune aux études de santé autorisés à poursuivre leurs études en pharmacie à la suite des épreuves terminales de l’année universitaire 2016-2017 et le nombre d’étudiants pouvant être admis directement en deuxième année de ces études à la rentrée universitaire 2017-2018 en application de l’article 9 du décret n° 2014-189 du 20 février 2014 tendant à l’expérimentation de modalités particulières d’admission dans les études médicales, odontologiques, pharmaceutiques et maïeutiques, est modifié comme suit :

« 1° Au deuxième alinéa, le chiffre : “3 105” est remplacé par le chiffre : “3 107” ;
« 2° Le premier tableau est ainsi modifié :
« a) A la ligne intitulée : “Nouvelle-Calédonie”, le chiffre : “2” est remplacé par le chiffre : “4” ;
« b) A la ligne intitulée : “Total”, le chiffre : “3 105” est remplacé par le chiffre : “3 107” ; ».

Par arrêté de la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et de la ministre des affaires sociales et de la santé en date du 9 mars 2017, l’arrêté du 10 janvier 2017 fixant le nombre d’étudiants de première année commune aux études de santé autorisés à poursuivre leurs études en odontologie à la suite des épreuves terminales de l’année universitaire 2016-2017 et le nombre d’étudiants pouvant être admis directement en deuxième année de ces études à la rentrée universitaire 2017-2018 en application de l’article 9 du décret n° 2014-189 du 20 février 2014 tendant à l’expérimentation de modalités particulières d’admission dans les études médicales, odontologiques, pharmaceutiques et maïeutiques, est modifié comme suit :

« 1° Au deuxième alinéa, le chiffre : “1 199” est remplacé par le chiffre : “1 202” ;
« 2° Le premier tableau est ainsi modifié :
« a) A la ligne intitulée : “ Bourgogne-Dijon”, le chiffre : “27” est remplacé par le chiffre : “30” ;
« b) A la ligne intitulée : “ Limoges”, le chiffre : “12” est remplacé par le chiffre : “14” ;
« c) A la ligne intitulée : “ Total”, le chiffre : “1 199” est remplacé par le chiffre : “1 204”. »

10 partages mail facebook twitter linkedin
  • Anne Marie DE RUBIANA
  • Rédactrice en chef de Remede.org
  • amderubiana@remede.org
Tags :
  • numerus clausus
  • 2ecycle_odontologie
  • 2ecycle_pharmacie
  • Top - ne pas manquer
livreslivrescontactspublicationstwitter