logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Nicolas - admis en DFGSM2 à Paris VI

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Nicolas , 29 ans , admis 2ème année de médecine à Paris 6 , Master 2 "Activités Physiques Adaptées pour la Santé" validé en 2012 à la faculté des sports de Lille.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

Je n’avais pas un baccalauréat S ( bac ES) et mon prof principal de terminale nous disait que la médecine était "réservée" aux bac S.
J’ai donc opté pour la fac des sports (à mon grand regret)

3. Quelles ont été les motivations qui t’ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Désir de faire médecine depuis l’obtention du bac. Passerelle déjà tentée mais non admissible à Lille ( seulement 2 admis en tout...)

4. Avais-tu fait un stage à l’hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Oui stage en réadaptation cardiaque , EHPAD , médecine physique et réadaptation , rééducation nutritionnelle. Après avoir côtoyé les médecins et avoir discuté avec eux , j’ai eu la confirmation que je voulais vraiment m’orienter vers la médecine.

5. Comment les études de médecine s’intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Les études de sport possèdent aussi un rapport au corps de part l’anatomie , la physiologie , biomécanique.
Lors de mon master je me suis spécialisé avec l’option " activités physiques adaptées pour la santé ( sport et santé) et j’ai eu des cours de physiopatho et psychopatho.
Aucune obligation vis-à-vis de ma fac , mon master est validé depuis 2012.
Non je n’ai pas parlé de ce projet à ma fac.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Lettre de motiv difficile à réaliser car elle compte pour beaucoup et chaque phrase à son importance je pense.
Attente des résultats d’admissibilité ça été , je ne savais même pas quand c’était.
La prépa de l’oral n’est pas très dure , on confirme ce qu’on a dit dans la lettre.
Par contre , l’attente des résultats d’admission c’est juste HORRIBLE... Il faut sortir de chez soi et s’occuper l’esprit comme on peut. Pour ma part un w-e à Bruxelles m’a fait beaucoup de bien ! ;-)

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Entretien à Paris sud (K-B) , 12 personnes disposées en U devant moi, ambiance assez détendue même si le manque d’expressivité du doyen est un peu troublant.
Je fais mon speech en moins de 4 minutes vu qu’il ne m’a pas signalé qu’il restait 1 minute puis une seule question posée par le doyen :
"Pourquoi l’Ile de France ?" J’ai répondu que j’avais une amie à Paris 6 qui m’a donné de bons échos sur cette fac , notamment sur l’intégration des passerelliens.
Derrière mon argument, une femme enchaîne : "oui mais vous avez déjà tenté la passerelle sur Lille je vois ?" Cette remarque m’a un peu troublé mais je ne le montre pas et j’avoue "oui je n’ai pas été admis à Lille mais comme je veux vraiment devenir médecin je suis venu postuler à Paris car je suis prêt à bouger pour réaliser mon désir.
Bref , en sortant de là j’étais mitigé , je pensais qu’ils allaient croire que j’avais tenté de cacher ma non-admission à Lille et que ça allait me coûter ma place.... Au final , l’honnêteté que j’ai eu à la fin a été bien perçu par le jury.

8. Dans quel état d’esprit t’apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

HEUREUX et impatient ! Même si je sais qu’on va en baver...

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

J’irai jusqu’au bout , coûte que coûte. C’est une chance qu’il faut saisir.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Bons échos sur cette fac qui est une des meilleures facs de France.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Je vais réviser au mois d’août les cours de p2 que je me suis déjà procuré.
On a toujours peur de ne pas réussir mais en travaillant efficacement ça passera je pense. De plus,j’ai déjà eu des cours en anatomie , physio , physiopatho et psychopatho au cours de mon cursus à la faculté des sports.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d’études ?

Allocations d’aide à la reprise de formation jusqu’en Avril 2015 (je perçois actuellement l’allocation chômage) puis prêt étudiant + économies.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Je suis célib sans enfant donc aucun souci pour moi.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études ? Si à l’internat ton classement ne te permet pas d’avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu ?

Médecine générale à priori. Si je reste sur cette spécialité là , même le dernier des ECN obtient un poste en médecine gé donc pas trop de pression.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Directeur adjoint d’une colo en Corse du 11 au 29 juillet puis recherche d’une colocation sur Paris ou dans le 94 et révisions avant de débuter le 25 août.

livreslivrescontactspublicationstwitter