logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Nashaabi, ingénieur Supoptique

Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire) ?

Après ma Terminale j’ai fait une prépa PC (Physique Chimie), puis j’ai intégré Supoptique (une école d’Ingé). Je termine actuellement ma dernière année, je ne suis donc pas encore diplômée...
En parallèle de cette dernière année je me suis inscrite en P1 et j’ai engrangé le maximum de connaissances...

Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

J’ai toujours voulu faire médecine, depuis que je suis toute petite et je n’ai jamais eu aucun doute là-dessus... jusqu’en Terminale (c’est bête !). En 1ere je me suis retrouvée dans un lycée parisien qui ne voulait entendre parler que de classes prépa... et comme on n’y connait rien à ce moment là (qui savait ce qu’était le métier d’ingénieur avant de le devenir ?) je ne me suis pas rendu compte de l’importance de mon choix (d’autant plus que j’adorais les maths !).
Je pense maintenant qu’une grande partie des gens qui choisissent cette voie le font pour le prestige (ce qui est mon cas), parce qu’en réalité ils n’ont pas une idée vraiment précise de ce qu’ils veulent réellement faire (ce qui n’était pas mon cas, mais j’ai suivi...). Avoir une vocation c’est rare, et il faut profiter de cette chance qu’on a de savoir exactement où on veut aller, je l’ai compris trop tard !

Quelles ont été les motivations qui t’ont amené à demander cette équivalence ?

Le métier d’ingénieur est un métier qui peut être amusant et intéressant, mais ses enjeux n’ont pour moi aucun sens. Ce qui compte à mes yeux c’est la santé, m’occuper des gens, les côtoyer...Donc même si ca ne me dérangerait pas de programmer quelques trucs ou développer des petits systèmes dans mon temps libre, en faire mon métier me déprime d’avance.
J’ai été apprentie chez Thales Optronique pendant deux ans, je n’avais rien contre ce que j’y faisais, ca me plaisait, mais rien que de penser à faire ca un an de plus me déprimait !! Un soir je me suis posé la question "qu’est ce que je vais bien pouvoir faire comme métier qui pourrait me rendre heureuse ?" et je n’ai trouvé qu’une seule réponse ! Depuis que je me suis décidée, je me sens hyper bien et j’ai enfin l’impression d’aller là où j’aurais toujours dû être... (allez un peu de sentiment ca fait pas de mal, tous les passerelliens sont des passionnés après tout !)

Avais-tu fait un stage à l’hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a -t’il influencé ta décision ?

Jamais rien en hôpital. Même pas en tant que patiente ! Aucun parent ou ami médecin, donc pas d’influence particulière...

Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1 ? Galère ou simple formalité ?

Simple formalité si on parle du diplôme d’Ingé qui n’est quand même pas trop difficile à avoir... Le plus dur a été la prépa, le stress de ne pas avoir l’école que je voulais (que j’ai finalement eue quand meme), mais je ne savais pas encore que j’allais finir en médecine ! Pour cela, n’importe quelle école d’Ingé aurait fait l’affaire...
La p1 par contre a été assez difficile, beaucoup de pression parce que je voulais vraiment avoir des résultats corrects que je puisse présenter au jury, et puis c’est pas évident de se remettre dans l’esprit concours et de bosser en rentrant d’une journée de travail !

Comment les études de médecine s’intégrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t’elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Etant apprentie il a fallu que j’annonce à mes collègues que je ne resterais pas , tous ont été très surpris, certains se sont sentis "trahis" de l’apprendre comme ca (en tous cas c’est l’impression que j’ai eue...). Je ne pense pas que ca réjouisse le directeur de mon école mais je n’en ai quasiment parlé à personne.
Il me reste encore à avoir mon diplôme bien sûr, avant le 1er Octobre...Mais il me reste juste une soutenance et un mémoire...

Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

L’accueil des secrétaire a été très sympa : elles nous ont donné un numéro auquel on pourrait appeler dès le lundi (on était vendredi).
5 personnes par heure étaient prévues et convoquées à la même heure donc j’ai attendu 40 minutes. Un homme est venu me chercher. Il étaient 9 autour d’une grande table en "u" et j’étais seule sur une minuscule table au milieu de tout le monde, c’est assez intimidant. Par contre l’atmosphère se détend très vite parce qu’ils sont très sympas et souriants ! J’ai eu droit à une blague dès mon entrée :"vous n’avez pas de lunettes ?" (venant de Supoptique, j’ai appris à faire semblant de rire à ce genre de blagues). Et ensuite je me suis présentée, ils ne m’ont pas coupé la parole, j’ai eu l’impression de parler assez longtemps et j’ai pu dire tout ce que j’avais à dire. A la fin ils m’ont demandé de préciser la spécialité que je souhaitais, mes notes de p1, si j’étais intéressée par la recherche, et comme j’avais parlé de chirurgie, ils m’ont demandé si quelque chose dans "mon vécu" justifiait que je fûs assez manuelle pour faire ça... (j’avoue que la question m’a un peu prise de court).
Je suis sortie plutôt rassurée vu que l’un d’entre eux m’a lancé un "j’espère que vous ferez un bon ophtalmo parce qu’on en a bien besoin". Mais ca n’empeche pas de stresser et de se préparer à tout jusqu’aux résultats bien sûr !

Dans quel état d’esprit t’apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1 ?

Hyper pressée de commencer des cours qui vont (ENFIN !) me passionner. Je recherche des cours de l’année que j’ai manquée pour rattraper au maximum et pour le plaisir de me plonger dedans et de sentir que "CA Y EST ! CA COMMENCE !".
Mais aussi pas mal occupée à me trouver un logement, et de l’argent pour l’an prochain (trouver des élèves pour des cours particuliers par exemple), à m’organiser avec mon copain ...

Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Pour moi c’est clair et net j’y suis j’y reste : je ne concois pas de pouvoir revenir en arrière parce que je sais déjà que le métier d’ingénieur me rend malheureuse. Donc quelque soit la spécialité que j’aurai ou la difficulté des années à venir, je continue ! (pour moi ca me demanderait de toutes facons beaucoup plus d’efforts moralement de faire ce que je fais en ce moment toute ma vie !)

Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Quand j’ai choisi de faire une p1 il fallait que je trouve une fac ou je pourrais aller facilement de temps en temps entre deux cours. J’ai pris la fac la plus près de Supoptique, qui de plus est une fac assez réputée...
Après ça plus question de changer, je me suis quand meme tapé le programme de p1 en entier hein !!!
Géographiquement, maintenant que je quitte mon école, ce n’est plus du tout l’idéal, c’est pour ca qu’il faut maintenant que je me trouve un logement !

Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales ? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Je vais faire le maximum cet été (finalement il ne me manque que la p2).
Je pense que tout n’est pas complètement indispensable et que je pourrais passer plus vite sur certains points du programme...

Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d’études ?

Je donne des cours particuliers depuis trois ans et ca rapporte pas mal. J’ai économisé un peu d’argent, je reçois une pension alimentaire, et je serai (en théorie) boursière... je compte sur tout ca !

Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Pour mon ami avec qui je suis depuis trois ans c’est embêtant parce qu’il n’est pas encore question de s’installer ensemble du coup, mais on n’est pas si pressés.
Je me suis beaucoup posé la question des enfants, mais je pense qu’il faut attendre qu’elle se pose d’elle-même ! c’est un peu tôt pour l’instant !

Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études ? Si à l’internat ton classement ne te permets pas d’avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu ?

Je fais la deuxième spécialité qui me plait le plus bien sûr ! =)

livreslivrescontactspublicationstwitter