logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Ménopause

Toujours aux urgences gynéco de Beaujon, un beau dimanche de septembre, je suis en train d’examiner une patiente de 25 ans quand le téléphone sonne...

-  "Allooooo ? Je suis bien aux urgences gynécologiques de l’hôpital Beaujon ? Je voudrai parler à un médecin...."
-  "Je suis désolé madame, mais il n’y a pas de médecins de disponible pour le moment..."
-  "Vous êtes qui vous ? Vous êtes l’interne ?"
-  "Euh, non... L’externe..."
-  "Ca tombe bien, vous allez pouvoir m’aider...."
-  "Oui.... Ou pas !"
-  "Alors, j’ai 55 ans, je suis ménopausée, et j’ai fait un frottis en juillet 2005 qui a montré, je vous lis le résultat : "absence de flore de Dödderlein, rares colonies d’E. coli, rares colonies de staphylococcus epidermis...". Il n’y a pas eu d’antibiogramme de fait. Je voudrai savoir si c’est normal parce que la dernière fois, on n’avait fait un antibiogramme et j’avais eu des antibiotiques."
-  "Ecoutez madame, on ne donne pas d’avis par téléphone... Le mieux, serait que vous consultiez votre médecin généraliste et que vous lui demandiez ce qu’il en pense..."
-  "Ah mais je l’ai consulté... Il m’a dit que c’était normal !"
-  "Ben madame, si il vous a dit que c’était normal, je ne vois pas ce que j’ai à ajouter à cela..."
-  "Je vais vous dire... Moi, je n’ai pas envie qu’on me dise que c’es normal si ce n’est pas normal... La dernière fois, il y a eu du streptocoque, et on m’avait traité !"
-  "Mais si c’est normal, on ne va pas vous dire que ce n’est pas normal..." dis-je, un peu excédé !
-  "Oui, mais j’ai lu quelque part que les staphylococcus epidermis pouvaient muter en cancer ! Et déjà que la ménopause, c’est pas facile à vivre, alors vous imaginez si en plus, j’ai un cancer de la vulve ou du vagin ?"

Après 10 minutes de discussion... Ma patiente toujours sur la table d’examen... Je commence un peu à en avoir marre de cette discussion stérile !

-  "Madame, je vous conseille d’aller voir votre gynécologue. Il vous rassurera bien mieux que moi !"
-  "Oui, mais il était pas là en août !"
-  "Madame, on n’est plus en août... Vous l’appelez et vous prenez un rendez-vous !"
-  "Oui, mais vous comprenez, j’ai appelé, et il n’y a pas de rendez-vous avant dans 15 jours ! Et puis, en ce moment, avec la ménopause, je suis très stressée..."
-  "Et bien prenez un Lexomil et patientez 15 jours !" Vlaaaaam !

Je crois avoir manqué d’un peu de tact sur la fin... Mais ma patiente était morte de rire ! C’est déjà ça...

livreslivrescontactspublicationstwitter