logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Médecine libérale : les spécialités qui rapportent le plus

Les revenus nets moyens (avant impôt) des médecins libéraux ont progressé de 0,5% en 2015 (0,04% en tenant compte de l’inflation), selon des données diffusées mercredi par la Caisse autonome de retraite des médecins de France (Carmf). Cette communication intervient sept mois après la communication par la caisse des données portant sur 2014, montrant une progression de 2,7% par rapport à 2013. Le revenu des médecins généralistes a stagné (74.742€), tandis qu’il a très légèrement augmenté chez les autres spécialistes (105.772€, +1,2%).

Ces statistiques de la Carmf portent sur les bénéfices non commerciaux (BNC) déclarés par 106.111 praticiens.
Pour l’ensemble des médecins libéraux, tous secteurs confondus, le BNC moyen a été de 88.417€ (plus de 7.300€ par mois).
La progression est plus marquée pour les médecins de secteur 2 (à honoraires libres, 107.505€, +1%) que pour ceux de secteur 1 (tarifs opposables, 83.017€, +0,5%).

L’évolution est neutre pour les généralistes de secteur 1 (75.510€, +0,1%), contrairement à ceux de secteur 2 dont les revenus baissent (65.282€, -1,3%).

Chez les autres spécialistes, l’évolution moyenne globale apparaît stable avec un revenu de 97.829€ pour le secteur 1 (+1,2%) et 117.436€ pour le secteur 2 (+1,1%), ce qui masque toutefois d’importantes disparités selon les disciplines.
Les plus fortes hausses concernent la neurologie (+4,5%, 93.203€), la radiologie et l’imagerie médicale (+4,3%, 123.863€), la néphrologie (+4,3%, 137.403€) et l’oto-rhino-laryngologie (+2,4%, 96.358€).

Les baisses les plus marquées concernent les pédiatres (-3,4%, 65.450€, -4,4% pour le secteur 1, 60.840€), les stomatologues (-2,9%, 118.949€), les gynécologues médicaux et obstétriciens (-5%, 72.363€).

"Au moment où le ministère de la santé annonce un spectaculaire retour à l’équilibre des comptes de la sécurité sociale, traduisant un gain de productivité et d’efficacité inédit dans le monde de la santé, on est en droit de s’interroger sur la progression ridicule des revenus 2015 des médecins libéraux : une aumône tout au plus !", observe le président de la Carmf, le Dr Thierry Lardenois, cité dans le communiqué.
"Il nous faudra encore patienter sept mois pour bénéficier enfin d’une augmentation attendue depuis 2011, alors que les charges ont explosé", ajoute-t-il, faisant référence aux revalorisations prévues par la nouvelle convention médicale.
Les médecins libéraux ont néanmoins pu percevoir d’autres revenus que ceux du paiement à l’acte, note-t-on. En 2015, leur rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp, qui s’ajoute au paiement à l’acte) a crû de 7,1%, atteignant 4.514€ en moyenne (6.756€ pour les généralistes).
Parallèlement, le taux de dépassement d’honoraires des médecins de secteur 2 (signataires du contrat d’accès aux soins ou non) s’est établi à 53,3% en 2015, contre 54,1% en 2014.

Source : www.apmnews.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux : twitter facebook
livreslivrescontactspublicationstwitter