logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Masso-Kinésithérapie : les études, la profession

Depuis quelques années, accessible aux étudiants de PCEM1, les études de kiné vous posent sûrement questions... voici quelques éléments de réponses

Introduction

On peut définir un masseur-kinésithérapeute comme un soignant traitant ses patients de façon manuelle ou instrumentale, par des massages répétés, par des exercices de gymnastique ou à l’aide d’appareils utilisant l’eau, la chaleur, les ultrasons...
Il nécessite plusieurs qualités comme la force physique et la douceur, il sait instaurer un climat de confiance avec tout type de gens (surtout enfants et personnes âgées) pour permettre une bonne rééducation de notre merveilleuse « machine » qu’est le corps.
C’est essentiellement un travail d’art manuel qui s’apprend bien sûr !

Il y a beaucoup de domaines où le kiné peut exercer :
-  en libéral , seul ou associé (80 % des kinés)
-  en hôpital
-  en centre de rééducation fonctionnelle
-  en établissement thermal
-  dans le domaine du sport...
-  possibilité ensuite d’enseigner après obtention du diplôme de moniteur-cadre-MK (1 an d’étude dans une école de cadres spécialisé après le D.E + expérience professionnelle)

Les débouchés :
Il en manque beaucoup dans le Nord et l’Est de la France. Tous les étudiants sortant des écoles trouvent généralement du travail dans les 2 mois.

L’entrée en école de kiné sur LILLE

Il existe 2 écoles à Lille :
-  IKPO dépendant de la catho
-  IFMK dépendant de la fac Henri Warembourg (lille2)
Petit bémol : coût par année environ 3500 € pour les 2 écoles [1]

Depuis septembre 2003, pour les 2 écoles, il faut passer par la PCEM1 dans l’une des 2 facs de Lille [2].

Le classement prend en compte la moyenne du concours de médecine et la moyenne du module spécifique kiné (100h de cours sur l’année) suivi en plus pendant la P1.

Le module kiné comprend :
-  Biomécanique
-  Technique et bilan en masso-kinésithérapie
-  Psychologie
-  Méthodologie informatique (statistiques)
-  Anglais médical
Les chances d’obtenir le concours varient d’une année sur l’autre selon le nombre d’inscrits (en 2004 1 chance sur 3, en 2005 1 chance sur 5 environ)

Tout cela, me dirait vous, est une année difficile mais qui vaut le coup si c’est vraiment ce que vous voulez faire.

Les études de kiné

Pour les heureux élus ayant eux le concours, il vous reste 3 ans pour ensuite obtenir le D.E [3].
La promo est d’environ 60 étudiants (selon les écoles), les cours sont souvent en groupe d’une 20ène pour les TP qui prennent la moitié de l’emploi du temps ce qui rend l’ambiance très conviviale !

Programme des études :

1ère année :
-  module 1 : anatomie, morphologie, cinésiologie et biomécanique de l’appareil locomoteur
-  module 2 : physiologie humaine
-  module 3 : pathologie, psychologie
-  module 4 : masso-kinésithérapie, activités physiques et sportives

-  les TP : morphologie, massage, poulithérapie, testing, mobilisation passive ...
-  Un stage hospitalier d’initiation à la kinésithérapie de 60h

2ème et 3ème années :
-  1 : masso-kiné, technologie
-  2 : psycho-socio, réadaptation
-  3 : rééducation et réadaptation en traumatologie et orthopédie
-  4 : rééducation et réadaptation en neurologie, anatomie et physiologie du système nerveux central
-  5 : rééducation et réadaptation en rhumatologie
-  6 : rééducation et réadaptation en pathologie cardio-vasculaire
-  7 : rééducation et réadaptation en pathologie respiratoire, réanimation
-  8 : kinésithérapie en Médecine, Gériatrie et Chirurgie
-  9 : pathologie infantile
-  10 : prévention, promotion de la santé, ergonomie
-  11 : kinésithérapie et sports
-  12 : législation, déontologie, gestion

-  stages hospitaliers : 5 matinées de stages par semaine, 2 stages internés temps pleins de 5 semaines, 2 stages extra-hospitaliers chez un masseur kiné

Il s’agit ensuite pendant ses 3 ans d’un contrôle continu, il faut atteindre une moyenne de 10/20 dans chaque module pour passer en année suivante (ou rattrapage en septembre).
L’obtention du D.E se fait grâce au contrôle continu, au mémoire fait pendant la 3ème année et une épreuve de MSP (mise en situation professionnelle)

Ce qui est bien lors de ses études c’est qu’elles sont vivantes grâce aux stages toutes les matinées à partir du début de 2ème année dans les différents établissements (hôpitaux, centres..) de la région lilloise qui permet de vraiment apprendre le métier de kinésithérapeute.

conclusion :

Si vous êtes motivés pour ce métier, n’hésitez pas et foncez, vous ne le regretterez pas !

Camille D. ( K1, IFMK Lille Catho )

Notes :

[1NB : il existe tout de même des bourses

[2NB :on peut également passer par STAPS mais cela ne se ferait plus dans 1 ou 2 ans car ça n’est pas équitable avec la P1

[3Diplôme d’Etat de Masseur Kinésithérapeute

livreslivrescontactspublicationstwitter