logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Les voies pour la recherche en médecine et pharmacie

Je passe cette année en D1 et j’ai vécu une P2 « I want to be a researcher ». Je m’étais longtemps renseigné sur les les voies possibles pour devenir médecin-chercheur/PU-PH/etc... et au final il y a 2 voies : la courte (INSERM/ENS) et la longue (MSBM, ou plutôt UE avec le système LMD).

Tout d’abord, quelques liens « très » utiles pour les prétendants :

* Le très bon article écrit par Sophiepouick, relatant son parcours pour entrer à l’école de l’I.N.S.E.R.M. ;

* La très bonne présentation du concours d’entrée à l’E.N.S. (appelé encore "second concours" ou "concours F/S") sur le site de la Pitié ;

* L’organisation officielle du concours F/S ;

* L’organisation officielle du concours d’entrée à l’Ecole de l’I.N.S.E.R.M. .

++ Pourquoi faire ça ?

En résumé, toutes ces voies (et celles des MSBM) ont un et un seul objectif : former des médecins étant « qualifié » pour faire de la recherche. Au final, ceux qui auront fait la formation jusqu’au bout, ont 2 doctorats : un doctorat ès Médecine, leur permettant d’exercer comme tout autre médecin, et un doctorat ès Sciences, leur permettant d’accéder à des postes de chercheur en laboratoire/clinique/etc.., ce qui facilite l’accès au titre de Professeur et donc à terme de PU-PH :p (valable également pour pharmacie)

[Coup de gueule mode ON]

/ ! Je précise que ces formations n’altèrent en R I E N la formation de médecin (j’en ai marre d’entendre "moi je ne fais pas ça, je veux être un bon médecin, moi" rahhhhhh

[Coup de gueule mode OFF]

++ Ca dure longtemps ? Ca s’organise comment ?

Maintenant, je ne qualifierais pas comme poplito ces voies de "courte" et "longue". En effet, quelle que soit la voie, il faut rajouter environ 4 ans à la formation normale pour être médecin (ce qui me permettra donc d’entrer dans la vie active à 32-33 ans d’après mes calculs si je prends une spécialité à l’internat qui dure 5 ans :D).

-  L’organisation est en effet la suivante :

  • pour l’ENS/INSERM :
    • D1 : 6 mois de stage à temps *complet* en labo en parallèle avec les cours de Médecine (équivaut au M1), en plus des MSBM ;
    • D1+1 (qui est en fait une sorte d’année "sabbatique" en Médecine, située entre la D1 et la D2) : 1 année à temps complet dans un labo (équivaut au M2) ;
      puis 2 possibilités :
      • continuer Médecine, passer l’ENC tranquilou puis, placées pendant l’internat : 3 ans consacrées à la thèse en Sciences (toujours dans un labo)
      • arrêt puis reprise et fin de l’internat avec au final 2 doctorats.
  • pour les MSBM :

Organisation assez floue et hasardeuse à mon goût. Ma version est la suivante : il faut, pour pouvoir effectuer une année de M2 (donc une année non-Médecine dans un labo à temps complet), 60 crédits européens. Pour les avoir, il faut :

    • Valider P2 à D4 : donne droit à 36 crédits ;
    • Valider pendant la P2-D1, 2 UE : 2*6=12 crédits ;
    • Valider 1 mois de stage à temps complet dans un labo ou 2 autres UEs : 12 crédits ;
      A partir de ce moment là, il faut, après avoir passé la M2, placer les 3 années de thèse après l’ENC.

C’est pourquoi je considère ces voies plutôt de "facilitée" (ENS/INSERM) et "fastidueuse" (MSBM), car en plus de la complexité du système flou des MSBM, il faut se débrouiller seul... et généralement c’est assez difficile. En effet, la formation scientifique (et ce n’est pas moi qui le dis, mais des chercheurs avec qui j’ai eu la chance de parler) proposée par la voie MSBM est très faible (il n’y a qu’environ 240h de cours (60h/UE) et peu de formation pratique, ce qui est léger pour entrer en M2 au même titre que les biologistes qui ont 5 grosses années derrières). Du coup, peu de labos acceptent aisément les étudiants... Alors que l’INSERM et l’ENS ouvrent leurs labos, leurs séminaires, cours, etc... :)

Le GROS problème, c’est qu’il y a très peu d’élus... cette année 19 personnes, ENS (3) et INSERM (16) confondus...

++ C’est difficile d’y entrer ?

(transition facile vous allez me dire :D)

En fait, oui et non... Un seul mot : être motivé.

[Expérience personnelle mode ON]

J’ai tenté les 2 écoles cette année... J’ai été admis à l’INSERM et seulement admissible à l’ENS Ulm (j’y étais presque, chuis tombé sur un f*** sujet de bio, grumph), et je n’ai pas demandé Lyon (j’aurais été admis je pense, ils insistent beaucoup moins sur l’oral) ce qui fait un bon parcours tout de même :p

-  Pour l’Ecole de l’INSERM, il y a 3 sélections :

  • les 2 premières se font vers Octobre-Novembre : la première se fait par le doyen qui choisit les candidats à envoyer à l’INSERM, la seconde se fait par l’INSERM qui choisit une cinquantaine d’élèves au niveau national (pharmaciens inclus).
  • la troisième se fait en juin après 2 oraux (bio et une épreuve au choix parmi épidémio/chimie/physique), portant sur des thèmes abordés durant l’Ecole de Février dans une sorte de château (le CIEP de Sèvres cette année, l’année d’avant c’était un hôtel) (2 semaines intenses de boulot (parfois jusqu’à 22-23h), mais que de très très bons souvenirs :p (ça hypermotive de voir des chercheurs qui ont *réellement* envie de vous transmettre quelque chose).
  • Du coup : 16 pris sur environ 40 présentés.
  • Conclusion : Il suffit de bien comprendre les grandes notions et surtout savoir montrer que l’on a une démarche rigoureuse et scientifique.

-  Pour l’ENS, il y a 2 sélections :

  • à l’écrit : Chimie (c’est ce que prend 90% des P2) et Bio.
    • L’épreuve de Chimie possède à son programme tout le programme de prépa mais avec une application directe des notions (pas de trucs trop tordus). Assez éliminatoire, surtout si l’on n’a que relu ses cours de chimie orga la veille :D
    • L’épreuve de Bio est très orientée biochimie (il y avait aussi de la génétique, etc..). Certaines UEs aident énormément (en particulier les UEs de biochimie du Pr. CAPEAU et du Pr. TRUGNAN à Saint-Antoine :)).
    • Du coup : 8 admissibles (dont moi :p) sur 45-50
    • Conclusion : BEAUCOUP réviser la chimie, bien réviser la bio
  • à l’oral : pour Ulm, c’est la partie la plus sélective...
    • Au programme des festivités : Maths, Physique, Chimie, Langue, Biologie expérimentale (qui a été en fait en écrit ressemblant à celui de bio du 1er round, mais en plus costaud), Biologie.
    • Entre les écrits et les oraux : 2 semaines.
    • Entre la convocation et les oraux : 3 jours.
    • Il faut donc réviser dès le lendemain des écrits pour boucler le programme... mais il faut être assez confiant (avoir fait correctement au moins les 2/3 de Chimie et 90% en Bio je pense).
    • Du coup : 3 pris sur les 8 (snif.. pas moi)
    • Conclusion : Avoir un peu de chance (j’avais franchement bien réussi toutes les épreuves sauf bio où je suis tombé sur un sujet assez tordu alors que celui qui me précédait et celui qui me suivait avaient des sujets classiques !) et quand même connaître ses cours de P1/P2 y compris.

[Expérience personnelle mode OFF]

++ Mais mis à part que ça facilite un peu le cursus, ça apporte quoi en plus ?

1. De l’argent : 300€/mois en labo (soit 18 mois au total), 1200€/mois pendant 4 ans pour l’ENS

2. Des relations : On est suivi par un tuteur-chercheur, qui aide et qui conseille

3. Des amis : On n’est pas tout seul :p

Remarques

TOUTES les facs peuvent participer à ces concours, il n’y a strictement aucune exception. Il faut cependant être absolument en P2, ne jamais avoir fait de prépa pour l’ENS (même pas un tout petit peu) et avoir validé sa P2 en plus des concours pour être complètement admis.

Maintenant, il n’y a aucune fac à ma connaissance qui prépare à l’ENS. Je croyais qu’à la Pitié, il y avait quelque chose, mais apparemment, ce ne fut qu’un temps... Pareil à SA où il y avait autrefois un responsable.

A mon avis, pour mettre les chances de son côté :

0. Bien y réflechir : ça demande du temps tout de même (et on sort tout juste de P1..) ! Se demander si on a le caractère pour faire de la recherche (c’est quand même un travail assez difficile, et il faut aussi s’accrocher) et a priori quelle spécialité en Médecine vous prendriez (c’est quand même dommage de faire Généraliste si vous faîtes de la recherche en Neurosciences...) ;

1. Être motivé (ça se voit à l’oral) ;

2. Dans tous les cas, s’autodiscipliner et miser sur 2 matières fondamentales : Chimie (en particulier pour rattraper certaines connaissances de prépa, qui sont, ma foi, pas inabordables du tout pour un néo-P2) et Bio ;

3. Bien choisir ses UEs (ne pas prendre Santé Publique, ça ne va pas beaucoup aider...) ;

4. Toujours y croire ! ;)

Voilà...

++++

OxYg3n

livreslivrescontactspublicationstwitter