logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Les jeunes médecins plus enclins à l'exercice de groupe

Les jeunes médecins sont plus enclins à l’exercice de groupe, indique une étude sur les exercices collaboratifs des médecins généralistes en Aquitaine, dont les résultats ont été communiqués le 22 juin dernier par l’agence régionale de santé (ARS) Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

"Afin de faire un point de situation sur les modes d’exercice des médecins généralistes dans la région, un questionnaire a été établi en septembre 2015 par l’ARS, l’Union régionale des professionnels de santé médecins libéraux (URMSML) et les caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) de la région", indique l’ARS. C’est ensuite l’Institut de santé publique et d’épidémiologie du développement (Isped) qui a analysé les 1.796 questionnaires reçus.

"Parmi les médecins exerçant seuls en cabinet, 70% ont plus de 55 ans", explique l’étude. A l’inverse, 56% des médecins exerçant dans un cabinet regroupant uniquement des médecins généralistes, et 60% de ceux qui exercent dans des cabinets regroupant des médecins généralistes et d’autres professionnels de santé, sont âgés de 28 à 54 ans. "L’enquête met en lumière une plus forte coordination chez les médecins exerçant en groupe. La présence d’autres médecins au sein des locaux favorise cette dynamique de mise en commun", pointe l’ARS, qui remarque que "la coordination des soins atteint 90% pour les médecins exerçant en groupe alors qu’elle n’est assurée que chez 75% des médecins en exercice isolé".

Les résultats indiquent également que l’exercice de groupe favorise la participation à la permanence des soins, et l’organisation des consultations le samedi, puisque "80% des médecins exerçant en groupe assurent une consultation le samedi matin, contre 57% des médecins exerçant de manière isolée". Par ailleurs, "les médecins exerçant en groupe participent plus à la permanence des soins ambulatoires : 74%, contre 60% pour les médecins ayant un mode d’exercice isolé", signale l’ARS.

D’après l’enquête, "la présence d’un secrétariat physique concerne plus de la moitié des cabinets de groupe", et une messagerie sécurisée est utilisée par la moitié des cabinets regroupant des médecins généralistes et d’autres professionnels de santé, contre 40% en exercice isolé. Les maîtres de stage sont également plus nombreux chez les médecins exerçant en groupe.

L’agence pointe "un besoin d’accompagnement" manifesté par les médecins (27% sur les systèmes d’information en santé, 22% sur des aspects juridiques et 20% pour participer à un programme d’éducation thérapeutique ou rédiger un projet de santé).

"Ces résultats encouragent à inciter les jeunes médecins à s’orienter vers l’exercice collaboratif, à envisager des accompagnements pour favoriser l’utilisation des systèmes d’information en santé, le développement de l’éducation thérapeutique et l’émergence de projets de santé", conclut l’agence.

© 2004-2016 - APM-International - Tous droits réservés. Les données sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l’encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l’accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM et le logo APM International, sont des marques d’APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d’APM, veuillez consulter le site Web public d’APM à l’adresse www.apmnews.com/ http://www.ars.aquitaine-limousin-p...
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux : twitter facebook
livreslivrescontactspublicationstwitter