logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Le Pr Henri Joyeux radié de l’Ordre

partage mail facebook twitter linkedin
Le Pr Henri Joyeux sera radié de l’Ordre des médecins à compter du 1er décembre, par une décision de la chambre disciplinaire ordinale de première instance du Languedoc-Roussillon en raison de ses propos sur la vaccination.
Le Pr Henri Joyeux sera radié de l’ordre des médecins à compter du 1er décembre, par une décision de la chambre disciplinaire ordinale de première instance du Languedoc-Roussillon en raison de ses propos sur la vaccination.
Cette radiation fait suite à une plainte du Conseil National de l’Ordre des Médecins (Cnom) en raison de propos tenus par le Pr Henri Joyeux sur la vaccination, notamment dans le cadre d’une pétition. Pour rappel, le Cnom reprochait "deux infractions" au Pr Joyeux : "la tenue de propos non appuyés sur des bases scientifiques [et portant] atteinte à la profession" et d’"un discours qui peut être dangereux pour la population parce qu’il s’agirait de discréditer le mécanisme de vaccination préventive", avait résumé en juin 2015 lors du dépôt de la plainte, le président de l’instance, le Dr Patrick Bouet. Dans sa décision, la chambre disciplinaire ordinale de première instance du Languedoc-Roussillon rappelle que le Pr Henri Joyeux est "médecin spécialiste en chirurgie viscérale et digestive, compétent en cancérologie". Elle rappelle aussi le contenu de la pétition, le fait que le Pr Joyeux "conteste remettre en cause la loi, ce que pourtant il fait tout au long de ses écrits", notamment dans un ouvrage paru en octobre 2015. "En indiquant des dangers pour la santé de suivre les recommandations du Haut conseil de la santé publique, [il] a effectivement méconnu les articles R4127-2, 12, 13, 31 du code de la santé publique [articles sur les "devoirs généraux des médecins", NDLR]", écrit la chambre disciplinaire. Elle cite "tout particulièrement" l’article R4127-12, qui dispose notamment que "le médecin doit apporter son concours à l’action entreprise par les autorités compétentes en vue de la protection de la santé et de l’éducation sanitaire" et qu’"il participe aux actions de vigilance sanitaire". "Il résulte de tout ce qui précède que le Pr Joyeux a commis des manquements d’une extrême gravité au code de déontologie et qu’il y a donc lieu de lui infliger la sanction de la radiation", conclut-elle.
partage mail facebook twitter linkedin
Tags :
  • Top - ne pas manquer
livreslivrescontactspublicationstwitter