logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Le concours de l’internat en pharmacie

L’internat en pharmacie correspond au 3e cycle long des études de pharmacie. Pour y accéder, l’étudiant doit réussir le concours de l’internat.

Quand puis-je me présenter au concours ?

Pour se présenter au concours, l’étudiant doit avoir validé sa 4ème année. Il a le droit de s’inscrire 2 fois dans les 3 années suivant la validation de la 4ème année.
Il faut avoir validé la 5eme année pour pouvoir être nommé interne.

Quand se déroule le concours ?

Le concours a lieu une fois par an, en décembre de la 5e année (depuis 2014).
De 2008 à 2014, le concours a eu lieu en mai.
Avant 2008, le concours avait lieu en début de 5e année soit en septembre.
En 2014, il y a donc 2 concours, et pas de concours en 2008.

Comment est organisé le concours ?

Depuis 2012, le concours est organisé pour toute la France. Auparavant, il y avait 2 concours distincts pour 2 zones géographiques déterminées (nord et sud). Et oui, on passait les épreuves en double (et 2 voyages à Rungis, 2 !)

Quelles sont les épreuves ?

Le programme du concours est disponible ici.

Il y a 3 types d’épreuves :

-   Epreuve de QCM

Notée sur 120 points et durant 1h30, cette épreuve est fondée sur les connaissances de l’étudiant. Il y a 60 QCM une partie à choix simple, une partie à choix multiple.
La notation est pondérée en fonction du nombre de cohérences avec la correction :
5 réponses cohérentes (tout bon) = 2 pts
4 réponses cohérentes (1 erreur ou 1 oubli) = 1 pt
3 réponses cohérentes (2 erreurs et/ou oublis) = 0.4 pts
2 réponses cohérentes (3 erreur et/ou oublis) et moins = 0pts

Les questions portent sur les 5 sections du programme de l’internat

-   Epreuve d’exercices

Notée sur 200 points et durant 2h, cette épreuve est essentiellement fondée sur des problèmes de chimie analytique, de statistiques, de pharmacocinétique, d’enzymologie, etc... Il y a 5 exercices, notés chacun sur 40 points.
Cette épreuve a la réputation d’être la plus sélective.
Trop souvent négligée par les étudiants, elle est pourtant d’une importance capitale. La compréhension des problèmes et l’entrainement sont vraiment nécessaires, pour acquérir une vitesse d’exécution suffisante.
Enfin, les questions rédactionnelles sont à la mode dans cette épreuve, par exemple : questions de galénique dans un exercice de pharmacocinétique, questions de cours dans un exo de pharmacologie...

-   Epreuve de cas cliniques

Notée sur 300 points et durant 3h, cette épreuve est l’épreuve « reine ».
Il y a 5 dossiers, noté chacun sur 60 points.
L’étudiant est mis devant une situation clinique. C’est-à-dire qu’on lui présente un patient. A partir de là, c’est un peu un « jeu de rôle », on se met dans la peau d’un pharmacien hospitalier et/ou d’un biologiste médical. Cette épreuve demande une parfaite connaissance du cours mais cela ne suffit pas, chaque situation étant différente, il faut savoir s’adapter. Un décloisonnement des connaissances est donc indispensable.

La notation se fait au mot clé, donc il faut axer les révisions là dessus et se forcer à employer les termes techniques (exemple typique : on dit "hyperkaliémie" et pas "augmentation du potassium").

Pour cette épreuve, il faut également connaitre par cœur les valeurs biologiques usuelles et les mentionner à chaque fois qu’on interprète un bilan.

Comment se passe la correction ?

Le concours est anonyme.
Les QCM sont corrigés par lecture optique.
Les exercices et les cas cliniques font l’objet d’une double correction. Si les 2 correcteurs ne sont pas d’accord, il y a une troisième correction.

Et après le concours, qu’est-ce qu’il se passe ?

La proclamation des résultats se fait entre 3 semaines et 1 mois après les épreuves.
La liste des reçus se décompose en deux parties :
-  la liste principale : si vous êtes dessus, c’est sûr, vous aurez un poste
-  la liste complémentaire (liste d’attente) : vous aurez un poste si des personnes classées sur liste principale décident de repasser le concours ou de se réorienter.

Peu après la proclamation des résultats commencent les simulations d’affectation sur le site Chiron.
Il faut alors formuler vos vœux d’affectations : 1 vœu = un DES, une inter-région et un CHU de rattachement (qui ne déterminera pas votre lieu de stage, ce sera juste le CHU qui assurera votre suivi administratif et qui correspond à la fac où vous devrez vous inscrire).

Le site Chiron permet d’obtenir les classements par ville et par DES. En les compilant, vous aurez facilement une idée de votre place dans l’inter-région (qui déterminera l’ordre de choix des stages).

Environ 1 mois avant la prise de fonctions, les vœux d’affectation sont gelés, c’est à dire que le vœu le plus haut placé que vous pouvez avoir en fonction de votre classement, vous est attribué de façon définitive.
Suite à la publication des affectations définitives, chaque ARS pilote d’inter-région organise "les choix"  : tous les internes de l’inter région se retrouvent dans un amphi, et annoncent leur choix de stage un par un, par ordre d’ancienneté et par rang de classement.

Voici à titre indicatif la liste des ARS pilotes d’inter région :

•IDF : ARS Ile de France
•Nord Est : ARS Lorraine (Nancy)
•Nord : ARS Nord Pas de Calais (Lille)
•Sud : ARS Languedoc Roussillon (Montpellier)
•Sud Ouest : ARS Aquitaine (Bordeaux)
•Ouest : ARS Pays de Loire (Nantes)
•Rhône-Alpes : ARS Rhône Alpes (Lyon)

Peut-on avoir une idée du classement qu’il faut avoir ?

Oui on peut analyser les années d’avant, sous réserve de changement.
Voici les cartes du classement du dernier pris en fonction de l’inter-région et du DES choisi (rangs limites d’affectation).

Quand devient-on interne ?

La prise de fonction a lieu le premier lundi de novembre, de l’année suivant la réussite au concours (à partir de 2014, les lauréats du concours de décembre 2014 prendront leurs fonctions en novembre 2015). A condition d’avoir validé sa 5ème année !

livreslivrescontactspublicationstwitter