logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Lam2012 - Ingénieur et sc po - admis en DFGSM3 à Tours

Témoignage initial de Lam2012 avant son entrée en médecine

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire) ?

Ingénieur + Sc po, 41 ans, 3 enfants, 12 ans passe au Canada en tant qu’entrepreneur dans le conseil, 15 ans d’expérience professionnelle, 2 ans de congés sabbatiques en famille sur notre voilier.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non-médecine directement) ?

Ingénieur par tradition familiale, et ensuite je n’ai pas repris en médecine pour des raisons financières et également parce que ma carrière dans le conseil marchait plutôt bien.

3. Quelles ont été les motivations qui t’ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Cela fait 20 ans que cette idée ne me quitte pas, mais je ne pensais pas que cela serait possible. La découverte de la passerelle en 2012 a été la bonne surprise.

4. Avais-tu fait un stage à l’hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Pas pendant ma formation, ni dans mon métier, mais pour préparer le dossier, j’ai fait un stage en hôpital pour me confronter aux réalités du métier, et tester ma motivation.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1 ? Galère ou simple formalité ?

Facile, mais le dossier demande beaucoup de travail pour être sûr de faire quelque chose d’authentique et qui reflète mon projet. Je pensais que mon âge serait un des points délicats à gérer, rester honnête et authentique dans l’argumentation.

6. Comment les études de médecine s’intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Aucune intégration, aucune obligation. La seule difficulté est de gérer un retour en France avec une famille et 3 enfants alors que nous sommes partis depuis 13 ans

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ? Quel Jury ?

12 personnes en U. Plutot sympa, mais ce n’est pas le genre de situation qui me stresse, habitude a intervenir en public. Environ 4 minutes de présentation très structurée autour du plan classique intro, présentation de mon parcours, projet professionnel, éléments mis en place pour assurer le succès de la reconversion, conclusion
Puis question-réponse sur :
-  mon âge
-  conciliation vie de famille et étude
-  parcours au Canada, études au Canada
-  me retrouver avec un public plus jeune, comment gérer la différence d’âge
-  question sur mon épouse qui est infirmière diplômée d’une université canadienne
Etc.

Financement, spe, stage avaient déjà été abordes dans la présentation, donc pas de question sur ces sujets.

C’était une discussion très ouverte à bâtons rompus.

8. Dans quel état d’esprit t’apprêtes-tu à débuter cette année de DCEM1 ?

Super motive !

9. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

D1 à Tours
Famille et amis

10. Comment comptes-tu rattraper le premier cycle des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Du travail. Et j’ai confiance de rattraper le retard

11. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d’études ?

Économies et mon épouse souhaite travailler

12. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Organisation. Ce sera un peu comme lorsque je travaillais et que mon épouse était aux études. On a l’expérience.

13. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études ? Si aux ECN ton classement ne te permet pas d’avoir ces/cette spécialité(s), que fais-tu ?

J’aimerais médecine générale.

Lam2012 fait le point un an plus tard

1. Tout d’abord, es-tu toujours dans le cursus ?

Oui, toujours dans le cursus. J’ai validé la L3 et j’attaque donc la première année d’externat (M1 dans le nouveau jargon).

2. Comment se sont passées la rentrée et les premières semaines ?

Grand saut dans l’inconnu avec beaucoup de questions.
-  Est-ce qu’à 42 ans je m’intègrerai bien dans la promo et dans les stages ?
-  N’ayant pas fait d’études depuis 20 ans, est-ce que mon cerveau était encore apte à digérer un gros volume de connaissances ?
-  Est-ce que je m’étais trompé sur Médecine et est-ce que les études allaient correspondre à mes attentes ?

Au départ donc, beaucoup de travail pour rassembler des informations.

3. T’insérer dans une promotion déjà existante et composée d’étudiants plus jeunes a-t-il été un problème ?

L’accueil des étudiants a été excellent. Des collègues étudiants très chaleureux, dynamiques, ouverts et qui ont été d’une grande aide pour me mettre à niveau. Cela ne pouvait pas mieux se dérouler. Et malgré la différence d’âge, je me considère maintenant complètement intégré à la promotion. Bien sur à 42 ans et avec 3 enfants, je ne suis pas au taquet sur les soirées médecines, mais pour le reste, les échanges sont vraiment constructifs.

4. Comment as-tu géré les 2 années de retard ?

Du travail, du travail, encore du travail. J’ai pris les ronéos des L2 et j’ai bossé sur un bouquin de Physio + Anat (une référence trouvée sur le site de remède d’ailleurs). Sur un an, c’est jouable. Bien sûr pas dans le même niveau de détail que lorsqu’on doit passer les exams de L2, mais suffisamment pour rattraper le retard.
Et puis mes collègues de L3 étaient toujours là pour répondre aux questions.

5. Ta vision des études médicales a-t-elle été confirmée ou infirmée ?

Confirme à mes attentes, je suis satisfait de ma reconversion.

6. As tu déjà effectué des stages à l’hôpital et si oui, comment les as-tu vécus ?

Oui, 10 semaines. Excellente intégration. De la curiosité/surprise au départ de la part des externes, internes, PH, mais au final énormément de dialogue et de transmission de connaissances.

7. Concernant la quantité de travail et les examens, tout s’est il bien passé ?

Un peu dur sur la vie de famille, il faut faire une organisation sans faille, mais sinon ça se gère bien. Pour les examens, il faut travailler très régulièrement et longtemps en avance. En tout cas, c’est ma méthode. L’apprentissage de dernière minute ne marche pas pour moi. Sur l’ensemble, j’ai eu un rattrapage et tout s’est bien passé à la deuxième session.

8. À ce stade, comment envisages tu maintenant la suite ? Tes ambitions ont elles beaucoup évolué après à cette première année qui s’est écoulée ?

En ce moment, je suis en train de rechercher des infos pour m’organiser pour les 3 années d’externat à venir et les ECN. Maintenant, je considère qu’il n’y a plus de différences entre mes collègues et moi. Je vise toujours MG, mais cela ne m’empêche pas de bien vouloir réussir aux ECN.

livreslivrescontactspublicationstwitter