logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

La journée Remede à Lyon du 3 juillet 2004

Ce n’était pas un pot remède. Ce n’était pas une journée remède. C’était une épopée. Ce qui suit se déroule entre 5 h 30 le samedi 3 juillet 2004 et 12h54 le dimanche 4 juillet. Les événements sont rapportés en temps réel...


Arrivée de (presque) tout le monde (top)

Samedi :

Aubiwan Il est 5h30. Je démarre de Limoges.

Chez Audrey : A 6h45 retentit un coup de téléphone chez Audrey... course contre la montre entre la douche et la chambre. C’ est Nelo : elle a loupé son train (quelle cruche !) ... enfin on lui pardonne c’est une blonde...elle prendra donc le TGV suivant à 9h pour arriver à 12h !

Chez Poplito : 6h00, coup de téléphone de Nelo : « ****** j’ai loupé mon train, je prend le suivant.... 7h00 : - c bon, j’ai trouvé un train, tu es dans ton TGV, toi, - heinnn, heuuuhhh, il est quelle heure....Zut, j’ai loupé mon TGV » (NB : je devais aller dans notre chère capitale pour une petite réunion....))

Aubiwan : Après un voyage bien trop long compte tenu de mon impatience, à 10h28, je me gare dans le centre de Lyon.
Quelle chance : je suis près du point de rendez-vous : la place Bellecour (sous la queue du cheval ...). Comme les autres sont encore à la gare, je suis le premier arrivé. Je m’assois et j’attends. Ils arrivent en rang serrés :

-  Thomas (Ptithom)
-  Alex (Quark)
-  Jérémy (firebird)
-  Seb (sensei)
-  Audrey (audrey)
-  Agatha (Plenny)
-  Aline (Aline669)
-  Et Nelo... ah ben non elle a raté son train... :D

C’est donc le moment des présentations. Le contact se fait très facilement entre tous, mais c’est assez bizarre de rencontrer en vrai les gens avec qui l’ont parle d’habitude par son clavier et son écran. En même temps, on est venus là pour ça ! Une petite pancarte improvisée par nos organisateurs, une brochette de belles filles, un sensei déguisé en critard sortant du bloc et qui sent le flamby moisi... et l’ambiance est tout de suite plus détendue !

11h : Audrey appelle le restaurant et parlemente avec le serveur pour modifier un peu la réservation, après 9 personnes à 12h il faut passer à 11 personnes pour 13h30... dur dur, il est coriace le serveur mais Audrey trouve les bons mots...

11h30 : Audrey s’est planté dans les calculs (oubli d’une santarde) et demande à Aline de prévenir le serveur qu’on sera 12 personnes et non 11...

11h45 : QuarK, Ptithom et Audrey vont chercher Nelo et Lou à la gare de Part Dieu.

Récit de Ptithom :

Ensemble, nous sommes partis direction Gare Part Dieu pour chercher et Lou qui arrivait à 13h ! Nous sommes arrivés en avance (Nelo en avance ? oups quelle erreur de notre part, ce n’est pas possible !) mais nous redoutions qu’une chose, que le TGV ait du retard (Nelo était dedans). Enfin le train arrive et quelques minutes après on voit une blondinette avec ses 2 sacs en train de téléphoner et à ce moment là le téléphone d’Audrey sonne ! c’était bien elle, la star :=) Bref, bises faites, elle sort de son sac 2 T-shirt, un pour Audrey et un pour moi ! On devra porter ces T-shirts toute la journée avec des inscriptions s’ajoutant au fil des heures ! La honte !!!!! Ma grosse peur était de choquer les enfants :D Bref ça c’est une autre histoire.
En attendant Lou, nous avons été déplacer la voiture de Quark pour la mettre chez Poplito et à notre retour, à l’entrée du métro, Lou nous attendait. Nous sommes retournés ensemble retrouver les autres au restaurant.

Lou : je précise quand même que notre rencontre dans le métro tient du pur hasard, car ayant oublié mon portable à la maison, je ne savais pas que Nélo avait loupé son train (quoique j’aurais dû me douter d’un plan de ce genre de sa part...), et donc j’avais déjà mangé un sandwich dans le train...

Visite du vieux Lyon (top)

Pendant ce temps, sur la place Bellecour, on attend Camille(Camille06) la Santarde. Elle arrive avec sa collègue Clémence (qui n’a pas voulu nous dire son pseudo) ( galli-seb : normal elle est pas sur remède !!) à 11h50. On admire la place et Aline nous apprend que c’est la plus grande d’Europe, et qu’une caserne de Napoléon y était établie.

On décide sous l’impulsion d’Aline de commencer à visiter le vieux Lyon en se dirigeant vers le resto. Première pause sur un banc quai de Bondy au bord de la Saône, devant un magnifique glacier que Plenny aurait bien voulu visiter mais on n’avait pas trop le temps [sensei : on a d’ailleurs croisé un homologue chirurgien qui arborait des vêtements de bloc (comme moi) couleur Jamaïque].
On attend toujours l’expédition “ Trouver Nelo et Lou ”. On poursuit la visite en passant rue du bœuf et cours des loges . On s’arrête devant la cathédrale St Jean. De là où on est, on peut même voir la basilique de la Fourvière. On rencontre quelques lions sur le chemin, sensei était très motivé pour tous les faire (60 en tout !), mais il a vite laissé tomber ( sensei : j’avais plus assez de batterie). Il est alors 13h15 et nous sommes devant les pavés st jean (rue St Jean). On s’installe à la table, et peu de temps après entre en scène un nouveau participant, mais très ancien remédien : galli-seb !

13h30 : Le groupe est enfin complété par Ptithom, Audrey, Lou (la seule remédienne ayant fait toutes les JR ) et Nelo ... oups maintenant on est 13... ça porte malheur mais tant pis ! Bref, le serveur nous regarde bizarrement car on se retrouve plus que prévu. On doit déménager à la salle du bas (les pauvres gens qui y étaient ont du se dire quelle bande de fous ! on était si tranquille ;)). Pendant la migration, un premier signe nous indique que cette JR serait magique : on rencontre la fille en kit, qui ne devait absolument pas venir, mais qui était de passage à Lyon.

Récit de Galli-seb : après une matinée passée à sauver des vies (5 ECG, 3 tests d’hypotension orthostatique de 20 minutes chacun, une observ et de la paperasse...) j’apprends avec joie que le resto est retardé... heureusement car je sors de l’hosto à 13H et j’ai la dalle !!! Juste le temps de passer chez moi poser mes affaires et en route pour le resto !!! J’ai alors la surprise de voir parmi tous les remediens présents 2 santardes, dont une de ma fac (Clémence) qui est venue accompagner Camille. Ha enfin entre gens de bonne compagnie ! ;-)

Menu :

entrée :
salade lyonnaise (salade, tomates, croûtons, lardons, œuf poché)
ou saucisson chaud
ou salade au chèvre chaud

plat principal :
bavette de bœuf sauce échalotte
ou fricassée de poulet sauce du chef
ou andouillette lyonnaise ( sensei : sauce beaujolais évidemment)
ou quenelle sauce nantua

fromage ou dessert

Lou : dois-je préciser qu’arriver au bout du repas a été laborieux après le sandwich du TGV ? c’est qu’on est très bien servi dans les bouchons lyonnais...

“ C’est qui les chèvres ? ” (le serveur). Réponse : Lou, Camille, Agatha.

(Lou : on ne dira pas que le serveur s’est retenu de dire "c’est qui les andouillettes" au moment de les servir... merci !)

Pendant le repas, les flashs des appareils crépitent (hé oui, c’est pas tous les jours qu’on rencontre des remédiens !) à tel point que Quark a du mal à garder les yeux ouverts (firebird : sensei m’a bien gâté aussi avec ça)... Nelo nous gratifie de ses désormais célèbres bobs. Elle a pas faim, mais heureusement tonton galliseb est là pour y remédier !
Bien sûr, il faut trinquer pour célébrer le début de cette JR ! On a bien sûr droit à la célèbre chanson du clito (Lou : pour le clip vidéo, adressez moi votre commande par mail ;) ). Au moment de l’addition, Nelo a un peu de mal à trouver sa monnaie ...(Quark : forcément, elle la cacherait pas n’importe où aussi :D) (Nélo : Galli-seb a essayé d’échanger Lou contre l’addition... mais le serveur n’a pas voulu... il ne sait pas ce qu’il vient de perdre ! une chèvre pure et dure :D )

15h10 : Sortie du resto... qui finalement était pas mal... et retour place Bellecour où doit nous rejoindre poplito (Julien). L’attente est longue, et on s’occupe comme on peut, enfin en dessinant sur les T-shirts !

Le parc de la Tête d Or (top)

16h15 : arrivée de poplito, et là il rigole pas le gars : arrivée en costard, ordi portable dans la mallette (sérieux contraste avec la tenue de nos GO) (Poplito : arf désolé pour la tenue, pour la prochaine JR promis je viendrai plus tôt et dans une tenue plus décontracte mais bon réunion oblige). Le groupe se constitue peu à peu... mais Aline doit retourner chez elle.
Face à la pression générale, Plenny accepte de rester pour la soirée (sensei : si je n’avais pas insisté aussi ardemment, c’est pas sure qu’elle serais restée). En effet, comment ne pas rester dans un endroit si accueillant ? il faut donc qu’elle change son billet (accompagnée par Nelo et galliseb) :

Petit passage de Plenny :

Devant tant d’ insistance, j’ ai finalement cédé à la pression remédienne et j’ ai décidé de rester toute la nuit ! Nélo s’ est dévouée pour aller changer mon billet de train avec moi pendant que les autres ont filé au parc de la tête d’ or. Seulement il nous fallait bien un Lyonnais pour nous guider dans le métro : on a donc pris Galliseb en otage ! Direction boutique SNCF —> 30 minutes d’ attente pour rien : y avait même pas besoin de changer le billet !
On se dirige donc vers le métro, on s’accroche et hop, la magie de la technologie : en quelques minutes, nous sommes devant le parc de la tête d’ or. En route, on croise 2 copines de Galli-seb (galli : c’était des filles de mon amphi !) : quel homme !! Si populaire !! Arrivés dans le parc, on retrouve les autres en train de faire la sieste. Pas le temps de se poser, on repart !!

Nous on avait déjà pris le métro direction parc de la tête d’or. On y arrive vers 17h00 et une sieste de digestion est la bienvenue. Là nous rejoint Stephanie (Tessanie), une copine d’Aline. On repart quelques minutes après pour voir les animaux du parc : éléphants, girafes, faons, tigres, lions et tout et tout.

17h30 : On est tellement fatigués qu’on craque et on part pour une balade en petit train (allez petite photo de groupe...) le conducteur a été dans la même école d’élocution que les reporters de France 3 régional (ssssssssssssssssss), mais on arrive à suivre la visite, mais avec de bons fou rires ! (Poplito : bientôt l’extrait audio de la visite.....)

18h00 : fin du train. On reprend la balade à pied...un faluchard perdu...

On arrive à une buvette dans le parc au bord du lac. Encore une fois, les flashs pleuvent comme des moucherons autour de la blouse en carton de Seb (firebird : ce n’est pas sensei qui porte sa blouse, c’est la blouse qui porte sensei :D Bon je sais, c’est nul alors j’arrête là). La picole est encore au rendez-vous, mais ce n’est qu’un début... On essaye comme on peut de se faire payer un coup mais le serveur est un malin et résiste malgré les assauts de Galli-seb. En tout cas il a bien été emmerdé quand il a fallu payer... je vous laisse imaginer rendre la monnaie à tant de personnes !

20h18 : Les santards nous gratifient de quelques chansons : le petit jésus et le grand défilé.

Quand on voit que les grilles de la buvette sont fermées par le patron, on comprend qu’il ne faut plus rester là. Il est 20h30. On se dirige vers chez Galli-Seb, mais on doit récupérer Aline avant.

Enterrement de vie de jeune fille et ascenseur (top)

20h55 : Sensei s’incruste dans un enterrement de vie de jeune fille rue de la république (sensei : je m’incruste toujours dans les enterrements de vie de jeune fille, elles me gratifient toujours d’un baiser sulfureux, et là en plus j’en avais 2 pour le prix d’une et puis l’une d’elle me glisse une proposition indécente à l’oreille et me donne un préservatif. Evidemment aussi intègre que je le suis, je refuse la proposition car je suis fidèle à Plenny mais j’emporte le préservatif car je sais que la soirée sera chaude avec elle...).

21h : on passe place Bellecour pour récupérer Aline et Poplito qui était allé se changer (Poplito : euhhh plutôt aller faire la réserve de boissons....).

21h45 : on arrive enfin chez Seb (et c’est là que tout commence...). Seb habite au 5è étage. Pour y aller : 2 possibilités : l’escalier, qui est un peu raide mais qui amène toujours à bon port, et l’ascenseur, certes plus confortable mais le temps de trajet est plus aléatoire (Poplito : c’est vrai 45 minutes pour 5 étages ça vaut pas le coup ;). Lou, poplito, Quark et firebird choisissent donc cette voie. Grand mal leur en a pris. Les trois premiers étages se passent sans problème, c’est en arrivant au quatrième que l’ascenseur s’arrête brusquement. Galli a le réflexe d’appeler le dépanneur de suite. En attendant, tout le monde se relaie pour tenir compagnie aux pauvres âmes en peine, qui commencent à s’impatienter. Heureusement, ils ont quelques neuroleptiques sous la main (Poplito : du Soho, pour être précis).

Note de Quark : je suis sûr qu’ils ont tripoté le bouton de l’ascenseur quand on est arrive au 4° étage...(Note de Nélo : je sais qui c’est mais je ne suis pas une balance :D) Sinon l’ambiance de la cabine était proche de celle des pays tropicaux : chaude et humide, heureusement Poplito avait de quoi éviter la déshydratation. A noter que pendant qu’on patientait en attendant un improbable chevalier blanc, Sensei a mis sa seringue à disposition et à même trouvé le temps de montrer ses fesses . Au final l’arrivée du dépanneur s’est faite au son de la rirette. Donc la morale de cette histoire ogué ogué c’est qu’il vaut mieux monter à pied plutôt que de risquer de rater le début de l’apéro coincé dans un ascenseur (Poplito : nous avions commencé également et les autres aussi dans l’escalier pour nous tenir compagnie )

22h30 : ils sont enfin libres, le gars est juste venu avec une clé et les a libérés.

Pour se remettre de ces émotions, rien de tel qu’un bon repas équilibré. Nous nous dirigeons donc vers le Mc Do en bas de chez Seb (signature du T shirt de Thomas par le videur : “ continuez à être vindicatifs, ça fait avancer les choses ” (heureusement que galli était là pour expliquer : “ vindicatif ” !) et on remonte avec nos paniers repas (à pied bien sûr). Le pain des hamburgers, ça dessèche énormément, il faut boire si on ne veut pas se déshydrater, beaucoup boire, boire énormément, voire boire même si on a pas soif...(Nelo : Pourtant j’ai pas mangé d’hamburger... ça doit être l’esprit lillois qui ne supporte pas voir une bière toute seule dans son coin .. conclusion, j’ai préféré la finir :D )

23h45 : on a la présence d’esprit de faire une photo de groupe avant le départ des santards, d’Aline et de Stéphanie.

00h20 : Afin d’honorer une parole qu’elle a prononcée devant témoins pendant la journée, Nelo se voit obligée de revêtir la blouse de sensei. Juste sa blouse. Et elle le fait.
L’émulation étant pratique courante, Audrey fait donc de même, ce qui inspirera le poète sensei :

“ Audrey je vais te prendre [en photo] avec tes sous-vêtements ” (sensei ) mais Ptithom a refusé... on se demande bien pourquoi... LOL !

Poplito, dans l’euphorie générale, se hâte d’enlever lui aussi tous ses effets et de mettre la fameuse blouse. Il le fait, et nous montre ses jolies fesses ! (Poplito : euhhh je précise, je l’ai fait contraint et forcé par Nelo, enfin, je lui avais promis donc...) (sensei : ma blouse a été souillée de l’intérieur par un mec alors je suis obligé de la brûler maintenant)

Houston, on a un problème (top)

01h34 : Houston, on a un problème : Nelo tombe sur le tapis de Seb. Pendant que Plenny alerte Ptithom ,une P2 (Lou) et une petite P1² ayant l’ AFPS (Audrey), puis Aubiwan rapplique, ils la mettent en PLS car notre Nélo Nationale est inconsciente, (“ nelo tu m’entend ? serre moi la main... nélo, nélooooo !)... puis laissent faire nos 3 externes : Ptithom, Galliseb et Aubiwan.
Ouverture des yeux = pas d’ouverture des yeux (1). Réponse verbale : Aucune (1). Réponse motrice : pas de réponse à la douleur (1). Ce qui nous fait un Glasgow à 3/15. Bon, ben PLS, on attend 2 minutes et Nelo ressuscite doucement (sensei : j’étais très déçu, je voulais la dessiner en panda, mais elle a ressuscitée avant) (Nélo : voilà j’ai ma réputation de pochtronne qui va me suivre partout maintenant ! ! J’ai une excuse quand même , j’avais pas mangé avant !)

Lou : même si je suis flattée, ce n’est pas moi qui ai mis Nélo en PLS, j’étais devant l’ordi à ce moment là... donc qui a fait ça ? ;)... mais j’ai quand même l’AFPS.

Récit de Plenny :
01h50 : la fugue de Nélo (Nelo : J’en ai aucun souvenirs ! )
Nélo se lève d’ un bond et part en direction des toilettes.. hey mais c’ est pas les toilettes, là ? Et c’ est parti pour une folle course-poursuite dans les escaliers de l’ immeuble de Galli-seb : Sensei (sensei : j’avais surtout peur qu’elle rate une marche et tombe, au vu de son état éthylique) et Plenny en tête, Ptithom et Audrey ont suivi ! Trois étages en dessous, Nélo se décide enfin à faire une pause ( elle court vite, la saligote !!), on fait donc une halte au milieu des escaliers et on papote. Apparemment, on en a même fait profiter les voisins : intervention remarquée d’ un voisin, en pyjama, pour nous demander pas forcément gentiment d’ aller parler ailleurs. On se lève et on remonte chez Galli-seb ! (ptithom : Dommage j’aurais bien voulu voir la tête du mec quand il a vu mon T-shirt !!! , mais bon il était vraiment pas content... Le pauvre travaillait le lendemain ! un dimanche ? PTDR aller je veux bien le croire)

2h30 : on décide quand même de quitter Seb, qui a eu l’extrême gentillesse de nous laisser squatter son appartement toute la soirée. C’est à ce moment qu’une équation à plusieurs inconnues se posent aux remédiens survivants : 2 voitures, 10 remédiens, 3 logements à desservir, heure relativement avancée de la nuit.

Galli-seb : avant de partir ils ont tout nettoyé, rangé, même la vaisselle, merci à vous !!
(sensei : j’avais élaboré un pur stratagème pour aller dormir avec les demoiselles qui étaient sensées coucher chez Aline (dont Plenny) mais le côté obscur d’Aubiwan a foutu son embrouille et il me casse mon coup l’enflure) (Aubiwan : moi j’ai rien compris au plan, mais sensei a utilisé le SA style avec brio et Plenny était envoûtée quand même)

Tout se complique : on rentre comment ?? (top)

On commence par le plus simple : à 2h45, épopée avec Quark pour aller chercher sa voiture garée chez poplito.
Je ne sais pas si vous savez, mais Lyon en voiture, la nuit, quand on connaît pas, c’est l’horreur ! petite galère donc en compagnie de Quark qui fut un excellent copilote.

Quark : je vais faire un procès aux fabricants de plan c’est pas humain de marquer les noms de rues en si petit. J’ajoute d’ailleurs que c’est un miracle que nous ne nous soyons pas perdu parce qu’au moment où nous avons retrouvé notre chemin, j’étais persuadé que nous étions 2 rues plus loin...

3h30 : on retrouve tout le monde place Bellecour avec les deux voitures.

Répartition : Audrey et Ptithom dorment chez Audrey, ramenés par quark qui revient sur St Etienne avec firebird. Je ramène Nelo, Plenny, Lou, Sensei et moi-même chez poplito.
Trajet dans la voiture de Quark : Audrey à la très mauvaise idée de se mettre à coté de poplito qui a le hoquet et qui est complètement bourré... (hik hik hik) heureusement il a pas vomit ! mais bon le coup du hoquet reste un moment inoubliable ! (Pop : mais heuu, j’ai jamais vomi quand je suis bourré ! enfin bon, mieux vaut être prudent)
Lou : n’oublions pas de préciser que les 3 filles se sont presque précipitées vers la voiture d’Aubiwan... pourquoi ? (sensei : c’est les effets de la force, et du SA style).

4h00 : on se gare en bas de chez poplito. Classe l’appartement dit donc ! tout le monde n’a plus qu’une envie folle après cette chaude journée : aller se coucher ! Les collocs de poplito ne sont pas là et nous occupons donc leurs chambres : Les 3 filles dans la chambre de la colloc, poplito et sensei dans la chambre de poplito et moi dans la chambre du colloc (merci sensei !) (Poplito : trou noir après 3h30 du mat’, vive le CR). (sensei : pop m’a fait pas mal d’avance le petit coquinou mais j’ai su garder mon postérieur en sécurité)

Récit de Plenny :
3 gamines dans un lit :
Forcément, Nélo, Lou et Plenny dans une même chambre, il fallait s’attendre à ce qu’il y ait de l’ambiance ! Petit périple pour que je trouve un pyjama (forcément, j’étais pas censée rester toute la nuit, à la base), mais grâce à quelques remédiens généreux, je finis par trouver ! On se change, on se couche, Aubiwan, intrigué par un livre qui trainait chez Poplito, nous fait un peu de lecture... Mais il est 5h du mat’ et il doit prendre la voiture pour rentrer, il va donc se coucher dans la chambre d’en face ! Lou reprend le flambeau et commence à nous lire quelques passages du livre devenu mythique "Ce que veulent les hommes" ! On a d’ailleurs pris des notes ! ! Seulement, après cette folle journée, nos yeux se ferment et on décide d’éteindre la lumière et de dormir. Petite surprise lorsque je soulève l’oreiller : je découvre où la colloc de poplito cache ses petites culottes... Et c’est parti pour un fou rire ! Après ça, impossible de dormir, on a gloussé comme des gamines pré-pubères pendant une demi-heure.. Jusqu’ à empêcher les garçons de dormir !! (sensei : évidemment si elles commencent à se faire une bataille de polochon en string, c’est sûr qu’on avait un peu de mal à fermer les yeux :D) Finalement, on réussit enfin à dormir ! A 8h30, je me lève, je file à la salle de bain mais j’entends des bruits étranges. Je m’arrête et tend l’oreille : les garçons ronflent !! A 9h, tout le monde debout, réveil plus ou moins difficile mais tout le monde a des petits yeux !

Le retour de Quark et Firebird :

Après avoir raccompagné un Poplito hoquetant chez lui, nous ramenons Audrey et Ptithom à la Mulatière, ce qui fait que cette journée m’aura permis de découvrir des endroits dans Lyon dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Retour sur Saint-Etienne on s’arrête prendre un café avec FireBird (à 5h30 c’est dur de garder les yeux ouverts) et là j’évite la crise cardiaque de peu : j’ai cru voir un corps sur le parking, heureusement ce n’était qu’un gars qui dormait dans un duvet... Bonne frayeur et gros fou rire.

Epilogue (top)

9h00 : lever un peu difficile mais nécessaire : on doit retrouver les autres à 10h place Bellecour (le nouveau QG de Remède ) Avant de partir, vérification du moteur, car ça sentait un peu le cramé hier soir. Train ou voiture pour rentrer ? Bon on embarque quand même vers le centre.

10h00 : départ pour un petit déjeuner dans un café du centre. C’est bientôt l’heure de se séparer. Après avoir fait venir un dépanneur qui m’a assuré que tout allait bien, je démarre vers Limoges.

Récit de audrey : le départ....

11h40 : tous les remédiens restant à la gare de Perrache
12h00 : au revoir Lou...
entre les trains faut bien s‘occuper : sensei écrit des poèmes (sensei : des poèmes d’amours pour Plenny évidemment) et on se fait photographier par un agent de la sncf...
12h40 au revoir à plenny qui va prendre son train
12h50 : sensei monte dans son tgv
12h54 : nélo prend son tgv pour lille... Ptithom et moi l’accompagnons jusqu’au quai de la gare et vérifions qu elle est dans son train assise... 10 minutes plus tard : sms : départ retardé... Noooooon elle porte vraiment la poisse. (Nélo : j’vous avais prévenu... dès le début) Malheureusement on ne pouvait pas la rejoindre car on était déjà dans le bus pour retourner chez moi.

Récit de galli-seb : le dimanche :
Apres le départ de mes camarades, je me suis donc couché vers 3h-3h30. Le reveil fut par conséquent un peu dur à 7H15 pour aller faire une formation de secourisme... Arrivée sur place à 8H02, créneau à l’arrache (en clair à cheval sur le trottoir, avec mes stagiaires qui se foutaient de ma gueule !!) et c’est parti pour 10H !!! Loooooooonnnnnnnnnnnngue journée...

En conclusion, une journée baignée de soleil, une JR mythique, une ambiance toujours excellente, des délires aussi nombreux que les photos, tous les participants au top, tout le monde en forme jusqu’à la fin, très solides même le dimanche matin. (Nélo : Heuu une cheville en moins quand même ! ! ) Que dire de plus ? Juste que cette Journée Remède Lyonnaise était parfaite.
Je (Ptithom) ne rajouterais qu’une chose : on était comme les meilleurs amis du monde qui se connaissaient déjà si bien ! Cette rencontre restera a jamais dans nos mémoires et on s’est promis de refaire une JR bientôt (Limoges, Bezac ? ...)

sensei : Plenny je t’aime, vivement qu’on se retrouve au détour d’une JR

livreslivrescontactspublicationstwitter