logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

La 1ère année des études de Sages-Femmes

La première année n’est pas (à mon goût) la plus intéressante, parce qu’on a l’impression de beaucoup tourner autour du pot avant de s’attaquer à l’obstétrique. D’un autre côté, on sait tellement peu de choses au départ (on va même avouer, rien du tout) qu’on se sent progresser très, très rapidement en stage, et ça, c’est grisant !

Les modalités d’alternance cours/stage peuvent varier d’une école à l’autre. À Baudelocque, c’est 3 semaines de chaque, et au fur et à mesure de l’année, les périodes de cours se réduisent, 2 semaines, 1 semaine, et enfin arrive l’été où il n’y a plus que du stage (6 semaines pour 6 semaines de vacances, le tout à répartir entre juillet et septembre).

Côté cours, au programme cette année (avec bien sûr des variantes entre écoles, mais les principes de bases restent les mêmes) :

-  Hygiène, soins infirmiers : à bloc les 3 premières semaines, pour arriver en stage avec les notions de bases
-  Pédiatrie : la physiologie du nouveau-né, l’examen clinique, l’alimentation, le développement psychomoteur...
-  Gynéco : l’examen clinique et les examens complémentaires, la puberté, la ménopause, la fécondation...
-  Obstétrique : le bassin, la grossesse, l’accouchement en sommet...
-  Sciences humaines : psycho, anthropo, socio
-  Santé publique : le système de santé, la sécurité sociale
-  Droit et législation : le secret professionnel, la déontologie
-  Anglais : vocabulaire médical et bases grammaticales
-  Pharmacologie
-  Histologie
-  Anat
-  Physio : digestive, respiratoire, cardio, dermato, endocrino, hémato, hémostase...
-  Parasito, bactério, viro
-  Et enfin des petits cours disséminés comme la diététique, l’historique des SF...

C’est assez impressionnant à première vue, mais comme il s’agit de contrôle continu, à condition de bosser régulièrement, tout se passe bien, et ça reste incomparable à la P1, rassurez-vous... De plus, une bonne partie des connaissances est mise en pratique en stage, et du coup ça rentre tout seul ! Les matières sont réunies en modules à l’intérieur desquels les notes se compensent, et suivant les modules il faut 8 ou 10 sur 20 pour valider.

Côté stage (là aussi, avec des nuances selon l’endroit) :

-  D’abord des stages infirmiers, pour savoir effectuer tous les soins de bases : prise des constantes, toilettes, prises de sang, pansements, perfusions, habillage stérile, et qui servent aussi à prendre ses marques auprès des patients. 4 sont purement médicaux : médecine, chirurgie, chirurgie gynéco et bloc opératoire, en général ils se passent bien mais tout le monde n’apprécie pas toujours d’être aussi loin de l’obstétrique. 2 sont en maternité : en suites de couches pour faire les toilettes des bébés (enfin des bébés, en 3 semaines on fait le plein pour l’année !), et en salle de naissance, où même si on reste du point de vue infirmier, on voit ses premiers accouchements, et je connais quelques veinards qui ont fait leurs premiers quatre-mains à ce moment-là...
-  En fin d’année, enfin, l’obstétrique, la vraie : un stage en consultations, pour apprendre les TV à la chaîne (ou presque), un en suites de couches, et le premier stage de gardes en salle de naissances (toujours pendant l’été) où, cette fois c’est officiel, vous faites vos premiers accouchements et vous apprenez à bosser le jour comme la nuit... Et là, promis, pour ceux que les stages infirmiers n’ont pas emballé, vous allez vous faire plaisir, et ça va encore durer 3 ans ! Bande de petits veinards...

livreslivrescontactspublicationstwitter