logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

L’internat de la Timone à Marseille sous le choc

partage mail facebook twitter linkedin
Deux internes ont été violemment agressées à l’hôpital de la Timone à Marseille dans les locaux de l’internat. Les internes révoltés avaient déjà alerté la direction de l’hôpital sur les problèmes d’insécurité du site et de violence dans l’établissement. De son côté l’AP-HM avait lancé un plan de prévention de la violence « 30 mesures pour garantir la sécurité des personnels de l’AP-HM ».

Tentative de viol sur une interne un dimanche à l’internat de l’hôpital de la Timone à Marseille.
L’étudiante en 9 ème année de médecine, souffre de multiples plaies au visage, de fractures des os du crâne, d’une hémorragie intracrânienne et d’un traumatisme psychique déplore le syndicat des internes.
L’agresseur pourtant connu des services de police a d’abord tenté d’attaquer une première femme qui a réussi a fuir avant de s’en prendre à une deuxième interne. Il a finalement été arrêté le lendemain.

Le syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille a pointé l’insécurité avec une porte qui ne fermait pas depuis six mois et la colère s’est très vite exprimée sur les réseaux avec les témoignages d’étudiants marseillais régulièrement agressés dans leur fonction. De nombreux cas de malveillance, violence et de manque de sécurité avaient été remontés à la direction sans retour. Les internes s’estiment méprisés par la direction de l’hôpital.

Certains appellent à la grève. " Le seul moyen de se faire entendre c’est qu’ils fassent grève en ne faisant pas les gardes aux urgences , du coup l’APHM devra réquisitionner les PH et PUPH (qui n’ont pas fait de garde depuis des lustres), qui protesteront enfin à ce moment là".

Ce n’est pas le plan de prévention « Stop la violence » ( Les professionnels de l’AP-HM prennent soin de vous… prenez soin d’eux !) qui va faire bouger les lignes. Le problème est bien trop ancré dans l’hôpital et la société. "Pour rentrer dans les cordes de l’engagement qualité, la direction de la communication de l’AP-HM a dépensé une somme conséquente pour réaliser des fiches alors qu’elle n’a pas de budget pour réparer la porte de l’internat" s’insurge une étudiante qui envisage de déménager de l’internat. Sentiment largement partagé par l’ensemble de ses condisciples qui ne tolèrent plus ce climat de peur et de violence.

Quant à la surveillance de l’internat par caméra avec un seul agent de sécurité, elle n’a été mise en place qu’au lendemain de ces faits déplorables.
Une réunion est prévue ce jour entre la direction et les internes pour faire le point sur les travaux...
Certains menacent déjà de porter plainte pour négligence contre l’hôpital.
Remede.org apporte tout son soutien aux jeunes femmes si gravement agressées et ne manquera pas de relayer tous vos témoignages.

partage mail facebook twitter linkedin
  • Anne Marie DE RUBIANA
  • Rédactrice en chef de Remede.org
  • amderubiana@remede.org
Tags :
  • internat_medecine
  • hôpital
  • Top - ne pas manquer
livreslivrescontactspublicationstwitter