logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Islaendil - ingénieur en biologie - admis en DFGSM3 à Paris V

Témoignage initial de Islaendil avant son entrée en médecine

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire) ?

21ans, 0P1, 1ere tentative. Classe prépa BCPST, puis école d’ingé en biologie (AgroParisTech) validée avec un M2 en Biologie des Systèmes Cellulaires / Neuro à l’ENS/UPMC. Passerelle dans la foulée.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

Pas de certitudes sur ce que je voulais faire, donc j’ai choisi une formation généraliste axée sur la bio.

3. Quelles ont été les motivations qui t’ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Bein... vouloir être médecin ! :) Sans reperdre 2 ans en P1/P2, dont le programme est quand même proche de celui de prépa !

4. Avais-tu fait un stage à l’hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Oui, stage de 1 semaine en cabinet, et 2 semaines en hôpital dans les services de médecine interne et de chirurgie. J’ai eu un super accueil, j’ai passé 1 semaine à regarder les opérations par-dessus l’épaule du chir :) Ça a vraiment confirmé ma volonté de faire médecine, le fait que ce métier est fait pour moi !

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1 ? Galère ou simple formalité ?

Dossier étonnamment simple quand on pense aux portes qu’il peut ouvrir. Le plus long est la lettre de motivation !

6. Comment les études de médecine s’intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Médecine est dans la continuité plus ou moins logique de mon précédent cursus. Aucune obligation vis-à-vis de mon école, qui est assez habituée à cette passerelle.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ? Quel Jury ?

J’avais la chance de connaitre un autre candidat donc on a pu discuter, c’est le mieux pour évacuer le stress !
Jury très rassurant, qui fait des petites blagues pour mettre à l’aise et est globalement à l’écoute. Dans les questions ils ne cherchent pas à piéger : j’avais oublié (stress oblige) de dire quelle spé je voulais faire donc ils m’ont posé la question. L’autre question était "Si vous n’avez pas la passerelle, vous faites quoi l’année prochaine ?". Suivi de "Pourquoi vous ne faites pas une P1 si vous n’êtes pas pris ?".

8. Dans quel état d’esprit t’apprêtes-tu à débuter cette année de DCEM1 ?

Surmotivé, excité comme une puce, hâte d’y être ! :)

9. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Paris-Descartes pour sa proximité géographique, sa bonne réputation, ses résultats aux ECN, les bons terrains de stage, et le fait que je connais des gens là bas !

10. Comment comptes-tu rattraper le premier cycle des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

J’ai déjà récupéré des polycopiés de P1/P2 que je regarderai cet été. Je vais investir dans 2-3 bouquins pour la plage :). Avec mon cursus, je dois surtout rattraper anat/semio donc même si ce sont de gros morceaux je n’ai pas peur de rater médecine à cause de ça !

11. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d’études ?

Merci papa, merci maman ! Et éventuellement 2-3 cours particuliers.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Ça va bien se passer :)

13. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études ? Si à l’internat ton classement ne te permet pas d’avoir ces/cette spécialité(s), que fais-tu ?

Pour la spé je vise neurologie ou médecine interne pour le moment, mais ça bougera peut-être ! Et après j’aimerai bien mêler activité clinique et recherche (avec plus d’activité clinique que de recherche !) donc pourquoi pas une carrière hospitalo-universitaire.

Islaendil fait le point un an plus tard

1.Tout d’abord, es-tu toujours dans le cursus ?

Je n’ai pas subi tout ce stress à attendre les résultats de la passerelle pour m’arrêter en chemin ! J’ai validé ma DFGSM3 (ex-D1) et je passe donc en DFASM1 (ex-D2), ce qui correspond au début de l’externat : les choses sérieuses vont commencer !

2. Comment se sont passées la rentrée et les premières semaines ?

Les débuts en D1 se sont bien passés, le fait d’avoir rencontré avant la rentrée d’autres passerelliens grâce à des pots organisés via le forum Remede.org ou directement par les anciens passerelliens de la fac permet de ne pas être seul au monde les premiers jours. Voire les premiers mois.

3. T’insérer dans une promotion déjà existante et composée d’étudiants plus jeunes a-t-il été un problème ?

L’insertion dans la promotion ne pose pas vraiment de problèmes, la différence d’âge étant dans mon cas quasi inexistant. La difficulté est surtout de quitter le cocon des passerelliens pour aller vers le reste de la promo. Participer au WEI peut être une bonne idée, je regrette un peu de ne pas l’avoir fait, et le stage de sémio ou certains cours en petits groupes sont de bonnes occasions de sociabiliser !

4. Comment as-tu géré les 2 années de retard ?

Avec mes études de biologie, les 2 années de médecine à rattraper ne contiennent pas tant de nouveautés que ça. Je suis moins dépaysé qu’un ingénieur en aéronautique, je pense ! Le partiel le plus problématique cette année a été celui d’anatomie, qui faisait appel aux cours de P1 et P2. Apprendre par cœur le Netter en 2 semaines pendant les « vacances » de Pâques est une expérience intéressante… Pour les autres partiels il faut bosser, comme tout le monde, mais rien d’insurmontable.
Je n’ai pas rattrapé les cours de P1/P2, je compte faire ça au fur et à mesure qu’on travaille les pôles pendant l’externat. Ce qui me permettra notamment de me concentrer sur les informations utiles. La plupart des étudiants ayant fait P1/P2 auquel j’ai posé la question reconnaissent d’ailleurs qu’ils ont bachoté juste avant les partiels et qu’il ne leur reste pas grand-chose au final.

5. Ta vision des études médicales a-t-elle été confirmée ou infirmée ?

Pour le moment, les études sont conformes à la vision que j’en avais, la médecine me passionne et je ne regrette pas du tout d’avoir changé de voie. Mais le vrai test sera l’externat, avec l’apprentissage des items de l’ECN et les nombreux stages au contact des patients et des équipes médicales.

6. As tu déjà effectué des stages à l’hôpital et si oui, comment les as-tu vécus ?

À Descartes en D1 il y a un stage de sémiologie dans un service imposé, qui prend – de mémoire – 3 matinées par semaine pendant 7 semaines. Mon stage s’est très bien passé, la CCA et les internes qui s’occupaient de nous étaient globalement disponibles et pédagogues, et il y avait une très bonne ambiance avec mes co-stagiaires.

7. Concernant la quantité de travail et les examens, tout s’est il bien passé ?

Tout s’est bien passé, j’ai tout validé sans rattrapages. Les partiels sont relativement bien répartis dans l’année, il n’y a donc pas de gros rush – même si la neuro et l’infectio sont de beaux pavés qui donnent nécessairement quelques suées 2/3 semaines avant -, mais il n’y a pas non plus de périodes creuses, sans aucun partiel à l’horizon.

8. À ce stade, comment envisages tu maintenant la suite ? Tes ambitions ont elles beaucoup évolué après à cette première année qui s’est écoulée ?

J’envisage la suite assez sereinement, ce sont toujours les mêmes spécialités qui m’attirent, mais je pense que je pourrai être heureux avec presque tous les spés, ça enlève un peu de pression pour les ECN. Les spés de mes rêves vont peut-être changer avec l’externat, comme pour beaucoup d’autres étudiants en médecine, donc je vous en reparle dans 3 ans !

livreslivrescontactspublicationstwitter