logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

ionion - biologiste - admise en DFGSM3 à Paris V

Témoignage initial de ionion avant son entrée en médecine

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire) ?

33 ans Doc bio/microbio dans le domaine des maladies infectieuses. Avant ça Master en biologie structurale puis 2 ans en Antarctique comme biologiste. Admise P5

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

3. Quelles ont été les motivations qui t’ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Le choix de faire médecine après le bac était instinctif, l’échec de la 1re année m’a fait tout remettre en question, mais je crois que quand c’est vraiment ce qu’on veut faire on y revient forcément...à condition d’écouter sa petite voix ;-)
Plus concrètement, ce qui a motivé ma décision de reprendre médecine c’est : mon travail au contact des médecins pendant ma thèse, l’enseignement de l’histologie aux étudiants de 1re et 2e année de médecine, le fait d’avoir été membre de l’équipe médicale en Antarctique.

4. Avais-tu fait un stage à l’hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Ma thèse au sein d’une faculté de médecine et l’équipe médicale en Antarctique. Oui bien sûr ça a beaucoup joué, c’est ce qui a même réveillé ma vocation.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1 ? Galère ou simple formalité ?

Plutôt simple. Le dossier est une formalité SAUF la lettre de motivation.

6. Comment les études de médecine s’intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Après un doc en bio orientée médecine l’intégration se fait à priori sans douleurs ;-)
J’ai fini mon doc, je n’ai plus d’obligations. Mon chef de labo a été très encourageant.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ? Quel Jury ?

Jury du Kremlin-Bicêtre. L’entretien s’est très bien passé. L’atmosphère était bonne, je n’ai senti aucune agressivité ni indifférence. Les questions :
1) Financement et avez-vous l’intention de travailler ? (à priori ils n’aimaient pas trop l’idée de travailler) => Famille et à priori non
2) Pourquoi P5 => proximité
3) N’avez-vous pas le sentiment de gâcher votre formation de chercheuse ? => Non
À la sortie de la salle, j’étais contente parce que j’avais dit tout ce que j’avais à dire et que le jury avait été réceptif.

8. Dans quel état d’esprit t’apprêtes-tu à débuter cette année de DCEM1 ?

HYPER MOTIVEE, HEUREUSE, PRÊTE à EN CHIER !!! :-)

9. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Proximité

10. Comment comptes-tu rattraper le premier cycle des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Cours de P2 grâce aux gentils passereliens P2 de Paris 5 de l’année dernière qui rentrent en D1 avec nous et qui ont eu la gentillesse de nous baliser le chemin. (Merci merci à eux ! :-)). Et puis sans doute des bouquins.
Non je n’ai pas peur, un peu la pression, mais une bonne pression

11. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d’études ?

Économies, éventuellement quelques heures de cours.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Pas d’enfants ni de conjoint donc ...

13. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études ? Si à l’internat ton classement ne te permet pas d’avoir ces/cette spécialité(s), que fais-tu ?

A priori je veux être médecin généraliste à la campagne...si si :-)

ionion fait le point un an plus tard

1. Tout d’abord, es-tu toujours dans le cursus ?

oui

2. Comment se sont passées la rentrée et les premières semaines ?

Impeccable, heureuse de retrouver les bancs de la fac en 3e année (DFGSM3, 2013-2014) !

3. T’insérer dans une promotion déjà existante et composée d’étudiants plus jeunes a-t-il été un problème ?

Pas du tout. Je côtoie surtout les passerelliens avec lesquels la cohésion est assez forte. J’ai environ 10 ans de plus qu’eux et je ne sens presque jamais la différence (ce qui me fait me poser qqes questions, mais c’est une autre histoire !)

4. Comment as-tu géré les 2 années de retard ?

Comme une lettre à la poste ! Le seul exam où il a fallu potasser des matières des années précédentes c’est l’anat et en fait il s’agit d’un QCM très similaire d’une année à l’autre. J’ai plus appris en stage avec une chef de clinique géniale qui nous a briefés sur les bases de cardio/pneumo/uro et dig.

5. Ta vision des études médicales a-t-elle été confirmée ou infirmée ?

Confirmée ! C’est exactement ce à quoi je m’attendais : une organisation universitaire à la française avec ses + et ses -, beaucoup de choses à apprendre, et c’est PASSIONNANT !!

6. As tu déjà effectué des stages à l’hôpital et si oui, comment les as-tu vécus ?

Un stage en gériatrie à Broca. Génial ! Comme dit plus haut, ma chef de clinique était au top. Elle a vraiment assuré son rôle de formatrice. Un contact avec les patients extra. On a pu même rattraper le stage infirmier en suivant pendant quelques matinées un infirmier du service.

7. Concernant la quantité de travail et les examens, tout s’est il bien passé ?

Ça n’a pas été facile, j’ai sous-estimé la quantité à apprendre et j’ai mis du temps à trouver ma méthode. Par ailleurs, je conseillerai à tous de ne pas trop s’écouter les uns les autres ! Les super stressés, les faux cool,... ça peut être toxique.

8. À ce stade, comment envisages tu maintenant la suite ? Tes ambitions ont elles beaucoup évolué après à cette première année qui s’est écoulée ?

J’aimerais gagner en efficacité, mais je suis assez confiante, j’ai espoir que l’externat m’amène un cadre plus strict de travail.
Sinon il est vrai qu’en commençant la 3e année je pensais mettre définitivement mes compétences en recherche de côté or je dois avouer que l’idée d’allier recherche et médecine me titille. On verra !

livreslivrescontactspublicationstwitter