logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Internez-nous ! Vos (futurs) médecins généralistes témoignent

têteBertrand Boutillier
RENNES
Médecin généraliste
Internez-nous ! - Ariane MUSSEDY - BOOKS ON DEMAND -

Internez-nous !

Vos (futurs) médecins généralistes témoignent

Ariane MUSSEDY

BOOKS ON DEMAND

ISBN : 9782322034222



plus d'infosPlus d'info - Autres critiques

C’est avec grand plaisir que j’ai lu le livre « Internes-nous ! Vos (futurs) médecins généralistes témoignent » ouvrage cosigné par Ariane Mussedy, Morgane Lucet, Louise Balas et Bérénice Tilleul. C’est un recueil de témoignages (au delà même de ceux des auteurs directement cités) sur les études de médecine, de la PACES à la thèse, accompagné d’inter chapitres d’explications pour les lecteurs qui ne maitriseraient pas le cursus et ses subtilités. Pour les inconditionnels, il faut signaler que ce livre est préfacé par Jaddo.

Evacuons tout de suite les choses désagréables : j’ai trouvé que cela commençait assez mal. Une préface un peu trash à mon goût (pas la peine d’être vulgaire pour être percutant, surtout sur un ouvrage papier. Mais Jaddo se rattrape ensuite alors on lui pardonne !), de l’emmêlage de pinceaux entre PACES / PCEM1 et du PCEM1 qui traine sur des schémas sortis de site web (tunisien ?) qui n’existe plus. Tout ça n’était pas forcément très engageant.

La suite est par contre un pur bonheur. A l’heure ou je rédige ce commentaire, j’ai devant moi l’ouvrage : il ne doit pas y avoir moins de 20 marque-pages dedans qui repèrent les anecdotes que j’ai envie de citer. Cela risque d’être difficile alors essayons d’être synthétique. Ce livre est un pur bonheur parce qu’il rassure sur l’avenir du « genre médecin » : nous sommes infiniment plus nombreux à penser que le système de formation des futurs médecins généralistes n’est qu’un système dirigés par une bande de « vieux cons », que le nombre de ces vieux cons eux mêmes.

Rappelons ici la définition du vieux con selon remede.org : « Vieux con : nom commun désignant une personne de tout âge désirant faire subir à ses jeunes confrères ou disciples plus de contraintes qu’il n’en aurait toléré lui même au même âge / au même stade de formation. Le vieux con justifie sa pensée par l’évolution pédagogique, l’évolution du statut de sa profession. Il oublie par là même qu’il s’auto désigne ainsi comme un mauvais puisque lui même n’est pas passé par les règles qu’il juge maintenant comme indispensables ».

Ce livre résume donc le (parfois) insupportable trajet de tous ces jeunes médecins, pour la plupart des gens bien et équilibrés, au milieu du parcours instaurés par les vieux cons. Il montre les réactions que nous avons tous vues, les nôtres, celles de nos amis : la fuite, la résistance, le lâcher prise.
Dans ces lignes, ou entre-elles, vous retrouverez tout ce que j’ai pu dénoncer au fil des années sur remede.org, tout ce qui perdure et parfois s’amplifie. Deux exemples seulement parmi tant d’autres :
-   Les Départements de Médecine Générale (DMG), néo converti à la culture universitaire, plus royalistes que le roi, qui imposent parfois une charia aussi stupide qu’infondée. DMG qui plus est, souvent parsemés de petits chefs jouissant sur place de leurs nouveaux petits pouvoirs de vie ou de mort.
-   L’étrange mélange des genres du SASPAS (stage chez le généraliste pour les internes) ou l’étudiant génère des capitaux privés pour des généralistes qui, pour certains, ne se privent pas d’abuser de ce système fort confortable.

Attention, ce livre n’est pas un livre à charge. On y voit aussi les internes rencontrer les « gens bien » : les généralistes accueillants, les tuteurs présents. Mais il est vrai qu’on est souvent plus enclin à raconter les anecdotes négatives que positives …
Au final, si tout ça ressemble parfois à un tir groupé contre une institution inhumaine, ce n’est pas l’ouvrage qu’il faut remettre en question, c’est plutôt l’institution elle même … !

Mais j’en ai déjà beaucoup dit et je me rends compte que je n’ai cité personne. Si vous n’êtes pas totalement convaincu que lire ce livre vous apportera quelque chose, alors feuilletez le en librairie est allez par exemple lire p90 « Finalement non merci.. » d’AM. Pour prendre une vraie claque ouvrez p113 et lisez les 4 lignes de « Sortie de garde », vous mettrez un moment à tourner la page ...
Rendons à Jaddo ce qui lui appartient et ce qu’elle met bien en avant dans sa préface : ce livre et surtout la réalité qu’il décrit sont violents, vraiment violents.

Alors en conclusion, pourquoi ce livre est malgré tout un pur bonheur ? Parce que, comme je l’ai déjà dit, l’ultra majorité des jeunes médecins ne cautionne pas ce système subit et qu’on ressent parfaitement la chose en lisant tous ces témoignages ! Enfin ce livre marque parfaitement le saut générationnel : tous ces récits, majoritairement rédigés par des femmes d’ailleurs, laissent entrevoir une génération équilibrée, qui ne vit pas que pour son boulot, qui ne lorgne pas sur un échelon universitaire, une revalorisation salariale (Bon courage Mme la Ministre pour vos problèmes de déserts médicaux, voici la preuve que l’esclavagisme médical sous couvert de déontologie et de « bien pensance sacerdotale » est définitivement terminé !) …

Le mot de la fin de ce conseil de lecture revient sans discussion pour moi à B.T., p208, avec son témoignage intitulé « Des rêves » et qui souligne bien l’équilibre sain de cette génération médicale bien dans ses basquettes :
« Petit bilan après neuf années d’études… […]
J’aime le contact que je noue avec les patients, la liberté que j ‘éprouve seule dans mon cabinet, le large choix de pratiques qui s’ouvre en médecine générale […]. Cependant je garde à l’esprit que je ne pratiquerai peut être pas la médecine toute ma vie. J’ai d’autres rêves maintenant, comme celui d’ouvrir un petit restaurant ! Ah des rêves encore des rêves ! »

PS : ne soyez pas étonné de ne pas avoir vu retweeter ou commenter cet ouvrage depuis sa sortie. Nombreux sont les « influenceurs » (comme on dit) généralistes qui trempent allégrement dans le système des vieux cons et qui s’imaginent que les Départements de Médecine Générale sont la plus grande avancée du millénaire passé. En vérité c’est la plus grande avancée pour ce petit lobby là … car pour les (ex) étudiants et jeunes médecins, ce livre montre parfaitement que tout ce système leur est parfaitement nuisible et que leur centre de gravité n’a plus rien à voir avec celui de leurs ainés !

achat directAchat immédiat - Ajouter au panier
Cliquer pour donner un avis sur ce livre
livreslivrescontactspublicationstwitter