logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Exemple d’APP (apprentissage par problèmes)

Les APP sont utilisés à l’Université de Sherbrooke dès la toute première année. Celui-ci est de niveau première année. À l’Université de Montréal, ils sont utilisés après une année préparatoire de sciences médicales de base (anatomie, physiologie...) et sont complétés de temps en temps par un cours magistral de mise à niveau du groupe.

Les APP se déroulent en groupe de 8-9 et se déroulent sous la supervision d’un médecin tuteur.

Circulation : Un pied qui gonfle et qui dégonfle

Monsieur Côté, âgé maintenant de 77 ans et qui avait subi une résection du lobe pulmonaire supérieur droit deux ans auparavant, pour un carcinome épidermoïde, qu’on croyait limité aux poumons (ganglions péribronchiques négatifs et marges de résection libres de néoplasie), a vécu dans un très bon état général et sans aucune limitation de ses activités de retraité pendant un an et demie. Depuis six mois, il a noté un peu de fatigue, une perte de poids de 10 livres (5 kg) et quelques sudations nocturnes.

Au cours des trois derniers mois, il avait une douleur au niveau du mollet droit, laquelle était mal localisée et s’améliorait avec la prise d’analgésiques. Soudainement, en descendant l’escalier, il ressentit une douleur vive dans la partie centrale de la jambe droite et il est tombé. La douleur l’empêchait de se relever. Une radiographie fut réalisée à l’urgence et révéla une fracture du péroné. Cependant, le rapport du radiologiste indique que "la fracture s’est produite au niveau d’une zone de destruction osseuse présentant le ballonnement de l’os cortical compatible avec une métastase".

On s’empressa d’immobiliser la jambe par la mise en place d’un plâtre qui s’étendait de la moitié de la cuisse jusqu’à l’avant-pied. Quelques heures plus tard, on observa que l’avant-pied et les orteils étaient gonflés, bleuâtres et froids. Il fallut retourner à l’urgence pour remplacer le plâtre par un autre moins serré.

Cinq semaines plus tard, la fracture apparaît bien consolidée et on enlève le plâtre. Monsieur Côté marche peu ; il regarde la télévision avec les jambes reposant sur une banquette. Plusieurs jours plus tard, l’avant-pied gauche est gonflé et le malade présente une douleur à la marche dans la partie centrale du mollet gauche. Pendant la nuit, 48 heures plus tard, il ressent une douleur vive au niveau de sa poitrine droite. Le lendemain, cette douleur persiste encore, surtout à l’inspiration profonde. Il va voir son médecin qui lui prescrit une radiographie de la jambe gauche et des poumons. Interprétation du radiologiste : "Jambe avec oedème ; os normaux". Poumons : "On note la présence d’une zone de densité triangulaire avec la base du côté pleural, dans le territoire du lobe moyen droit, d’environ 4 x 5 cm compatible avec un infarctus". Le médecin est inquiet (le malade aussi) à cause de l’événement qui a eu lieu au niveau de son poumon droit.

Il demande aux étudiants s’ils comprennent comment le tout s’est développé, quel est le pronostic pour ce malade et quoi faire pour que cette complication "pulmonaire" ne se répète pas.

livreslivrescontactspublicationstwitter