logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Et les champions sont : Le CHU de Bordeaux et le CH privé Saint-Grégoire

Comme chaque année, le palmarès des hôpitaux et cliniques, souvent décrié mais toujours attendu est dévoilé. Le CHU de Bordeaux et le centre hospitalier privé Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine) sont en tête des "tableaux d’honneurs" des meilleurs établissements de santé établis par l’hebdomadaire Le Point et publiés dans son édition à paraître jeudi.

Dans ses classements précédents, publiés en août 2015, le CHU de Lille était arrivé premier du palmarès des "50 meilleurs hôpitaux de France", tandis que le CH privé Saint-Grégoire (groupe Vivalto santé) était déjà en tête.

Dans son "palmarès 2016", le CHU de Lille est en deuxième position. Il est suivi du CHU de Toulouse, des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), de l’hôpital Pitié-Salpêtrière (Paris, AP-HP), du CHU de Nantes, du CHU de Grenoble, du CHU de Montpellier, du CHU de Rouen et du CHU de Rennes, pour les 10 premiers.

Le "tableau d’honneur des 50 meilleures cliniques de France" affiche, après le CH privé Saint-Grégoire, les Nouvelles cliniques nantaises, la clinique de l’Anjou à Angers, l’Hôpital privé Jean-Mermoz à Lyon (groupe Ramsay-Générale de santé), le CH privé Saint-Martin à Caen (Ramsay-Générale de santé), la polyclinique Courlancy à Reims, la clinique Saint-Augustin à Bordeaux (groupe Médipôle-Partenaires), la clinique de l’Union à Saint-Jean (Haute-Garonne) (Ramsay-Générale de santé), la polyclinique du Parc Rambot à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et le Médipôle de Savoie à Challes-les-Eaux (Savoie).

Ces deux palmarès résultent des autres classements des meilleurs hôpitaux et cliniques dans respectivement 63 et 37 disciplines médicales et chirurgicales.

Méthodologie

Pour les réaliser, les journalistes du Point se sont basés sur les données 2014 du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) et sur ceux d’une enquête menée en février auprès de 580 établissements publics ou privés à but non lucratif et 574 établissements privés à but commercial, concernant les moyens matériels et humains dont disposent ces structures. Le Point précise que 280 hôpitaux et 331 cliniques ont répondu.
Les prises en charge, dans les hôpitaux, de deux pathologies ont été ajoutées cette année par rapport aux palmarès précédents : celles des leucémies et des lymphomes.

Pour la troisième année consécutive, Le Point a également enquêté sur les hôpitaux psychiatriques, particulièrement sur la prise en charge de la dépression, de la schizophrénie et de l’anorexie-boulimie, en se limitant aux établissements publics et ceux participant au service public hospitalier.

Les classements sont complétés d’articles sur différents thèmes, dont un, en particulier, sur les erreurs médicamenteuses avec notamment une liste des "12 erreurs qui ne devraient jamais arriver".
Un autre article traite du traitement des leucémies à l’hôpital Saint-Louis (AP-HP) et un autre du "fabuleux essor de la radiothérapie robotisée" dans le domaine du cancer.
En psychiatrie, l’hebdomadaire s’est plus spécialement penché sur "les dérives de l’isolement thérapeutique" et il consacre un article à la prise en charge de l’anorexie à l’hôpital Raymond-Poincaré à Garches (AP-HP).

Source : Apmnews.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux : twitter facebook
livreslivrescontactspublicationstwitter