logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Dossier n°1 - 2007 - Zone Sud

ÉNONCÉ ET QUESTIONS

Paul, 25 ans, héroïnomane (pratique par voie intraveineuse) revient du Sud de l’Inde. Il est hospitalisé pour une diarrhée importante et aqueuse (environ 6 litres par jour). Il est apyrétique et a perdu 12 kg en 6 semaines.
L’examen des selles est négatif en bactériologie mais révèle la présence de nombreux oocystes de 5 μm.

QUESTION N°1 : Quel est le parasite responsable ? Quelle est sa position en systématique ?

RÉPONSE N°1 : Cryptosporidium. Protozoaire, Apicomplexa, Coccidie.

QUESTION N°2 : Décrire le cycle.

RÉPONSE N°2 :
-  infestation par les oocystes : ingestion, inhalation - développement dans les entérocytes :
-  pénétration des sporozoïtes
-  schizogonie
-  gamogonie
-  Emission d’oocystes sporulés.

QUESTION N°3 : Quelle est la technique permettant le diagnostic de certitude ?

RÉPONSE N°3 : Coloration de Ziehl-Nielsen (ou Henriksen) modifiée
(principe de coloration fondé sur l’acido-alcoolorésistance de la paroi kystique).

QUESTION N°4 : Quelle est la thérapeutique classique ?

RÉPONSE N°4 :
-  Traitement symptomatique de la diarrhée. - Aucune molécule réellement efficace. - Actuellement en ATU : NITAZOXANIDE.

QUESTION N°5 : Les résultats de la numération et de la formule sanguine sont :
-  Érythrocytes : 4,6 T/L
-  Leucocytes : 3,15 G/L
-  Thrombocytes : 110 G/L
-  Formule leucocytaire (concentration absolue en G/L) :
-  Polynucléaires neutrophiles : 2,2
-  Polynucléaires éosinophiles : 0,05
-  Lymphocytes : 0,5
-  Monocytes : 0,4
Donner les valeurs usuelles de la formule leucocytaire (adulte). Interpréter les résultats hématologiques du patient.

RÉPONSE N°5 :
Polynucléaires neutrophiles : 2 - 7,5 G/L
Polynucléaires éosinophiles : 0,04 - 0,8 G/L
Polynucléaires basophiles : < 0,10 G/L
Lymphocytes : 2 - 4 G/L
Monocytes : 0,2 - 1 G/L
Leucopénie avec lymphopénie et thrombopénie
(la leucopénie touche les lymphocytes)

QUESTION N°6 : Compte tenu du terrain et des résultats hématologiques, à quelle affection est classiquement associé ce parasite ?

RÉPONSE N°6 : VIH.

QUESTION N°7 : Quels examens biologiques permettent de confirmer ce second diagnostic ? Préciser la démarche.

RÉPONSE N°7 : Dépistage VIH : Recherche des Anticorps anti-VIH par 2 techniques ; en cas de positivité, confirmation par Western Blot sur un deuxième sérum. (N.B : On peut aussi réaliser le western-blot dès le premier sérum après le test ELISA, et confirmer ensuite la séropositivité sur un deuxième sérum. Page 25 du Rapport 2008 du Dr YENI sur la prise en charge des personnes infectées par le VIH. Rapport

QUESTION N°8 : Quelles sont les autres affections transmises par voie sanguine à rechercher chez ce toxicomane ?

RÉPIONSE N° 8 : Hépatites B et C.

QUESTION N°9 : Quelles mycoses opportunistes sont à redouter chez ce patient ?

RÉPONSE N°9 : Candidoses - Cryptococcose- Aspergillose.


Mis en ligne le 27 janvier 2013 - mis à jour le 27 janvier 2013

Sources :
Documents antérieurs à 2009 : fichiers circulants entre les étudiants en pharmacie. Source exacte de la correction inconnue (présumée émanant du CNCI).
Documents à partir de 2009 inclus : site web du CNCI.
livreslivrescontactspublicationstwitter