logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

D. E. S. DE GYNECOLOGIE MEDICALE

DURÉE : QUATRE ANS

Enseignements (deux cent cinquante heures environ )

  • Enseignements généraux
    • Méthodologie de l’évaluation des pratiques de soins et de la recherche clinique en gynécologie ;
    • Épidémiologie et santé publique ;
    • Organisation, gestion, éthique, droit et responsabilité médicale en gynécologie, économie de la santé.
  • Enseignements spécifiques
    • Gynécologie
      • Gynécologie organique, bénigne et maligne y compris pathologies infectieuses et sénologie ;
      • Urgences gynécologiques ;
      • Explorations organiques et fonctionnelles (colposcopie, hystéroscopie, échographie, imagerie, cytologie et anatomo-pathologie, hormonologie) ;
      • Génétique et cytogénétique.
    • Obstétrique
      • Grossesse normale, génétique et diagnostic prénatal ;
      • Grossesse pathologique, urgences obstétricales ;
      • Accouchement normal et pathologique.
    • Hormonologie
      • Biochimie hormonale, biologie cellulaire et moléculaire ;
      • Physiologie hormonale (puberté, cycle menstruel, ménopause) ;
      • Pathologies hormonales et maladies métaboliques ;
      • Pharmacologie ( hormonothérapies substitutives et autres) ;
      • Contraception, orthogénie ;
      • Stérilité dont assistance médicale à la procréation ;
      • Sexologie et médecine psychosomatique ;
      • Andrologie.

Formation pratique

  • Trois semestres dans des services de gynécologie-obstétrique agréés pour le diplôme d’études spécialisées de gynécologie-obstétrique.
  • Trois semestres dans des services agréés pour les diplômes d’études spécialisées de gynécologie médicale, d’endocrinologie et métabolismes, d’oncologie ou pour le diplôme d’études spécialisées complémentaires de médecine de la reproduction ; un de ces semestres peut également être effectué dans un service où sont réalisées des explorations fonctionnelles et agréé pour les diplômes d’études spécialisées de radiodiagnostic et imagerie médicale, ou d’anatomie et cytologie pathologiques ou pour les diplômes d’études spécialisées complémentaires de biologie de la reproduction, de biologie hormonale et métabolique, de biologie moléculaire ou de cytogénétique humaine.
  • Deux semestres libres.
livreslivrescontactspublicationstwitter