logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Combien gagnent les praticiens hospitaliers ?

Médecine en danger, grèves à répétition, violences à l’hôpital, nouvelles alertes des syndicats sur le temps de travail, grogne sur les rémunérations ... Les promesses d’annonces de la ministre de la santé pour redonner de l’attractivité aux carrières médicales sont attendues le 4 octobre prochain. En attendant de nouvelles mesures financières, voici en chiffres le détail des salaires dans la fonction publique au fil de la carrière et les conditions de recrutement des PH.

Médecins, psychiatres, biologistes, pharmaciens chirurgien, dentiste et odontologiste, ils sont plus de 43 000 en exercice dans la fonction publique hospitalière.
De 4106 euros brut à 7456 euros brut. Voici ce qu’ils gagnent du début de carrière à la fin de carrière...hors indemnisations diverses.

Ils constituent un corps unique de catégorie A de la filière praticiens hospitaliers au sens du Décret n° 2006-717 du 19 juin 2006 et de l’article R6152-2 du Code de la santé publique.

La Dress (Direction de la recherche des études, de l’évaluation et des statistiques) a publié en juillet 2016 la structure emplois et des salaires nets annuels moyens par tranche d’âges et catégorie socioprofessionnelle en 2013.

*Hors internes et externes.
***Compte tenu de la longueur des études médicales, l’âge de début de carrière se situe souvent au-delà de 30 ans pour ces professions.
Source : INSEE, DADS 2013-SIASP 2013, traitement DREES.

D’après ce panorama des salaires à l’hôpital, la Drees constate des "écarts de salaires selon l’âge beaucoup plus marqués pour les catégories les plus qualifiées. En 2013, un médecin, pharmacien, psychologue ou cadre salarié d’un établissement de santé perçoit, en début de carrière, un salaire annuel compris en moyenne entre 25 760 euros s’il est âgé de moins de 30 ans et 43 130 euros s’il a entre 30 et 39 ans (tableau 2). Entre 50 et 59 ans, il perçoit en moyenne 66 500 euros par an. Cet écart selon l’âge est beaucoup plus marqué pour les personnels plus qualifiés que pour les autres salariés de l’hôpital. Le salaire moyen des hommes est supérieur de 22 % à celui des femmes dans le secteur public et dépend en partie des fonctions occupées : les médecins, pharmaciens, psychologues représentent 19 % des postes en ETP occupés par des hommes, contre 6 % de ceux occupés par des femmes".

DEVENIR PRATICIEN HOSPITALIER

Le site www.emploi-collectivites.fr détaille toutes les modalités d’accès à la carrière de PH.
La décision de recrutement d’un praticien hospitalier est prise par le directeur de l’établissement de santé après avis conjoint du directeur de l’agence régionale de santé tous droits réservés, du directeur général du centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière qui établissent une liste de postes vacants ou à recrutements prioritaires.

Ils peuvent exercer dans plusieurs établissements publics de santé ou avec un établissement de santé privé à but non lucratif participant à l’exécution du service public hospitalier ou qui y concourt.

Peuvent accéder aux postes de praticien hospitalier :

1° Par voie de mutation, les praticiens hospitaliers ayant au moins 3 ans d’ancienneté dans un même établissement (sauf dérogation) ;

2° Les praticiens des hôpitaux à temps partiel, ayant au moins 3 ans d’ancienneté dans un même établissement (sauf dérogation) ;
3° Par voie de réintégration des praticiens hospitaliers ou praticiens des hôpitaux à temps partiel à l’issue d’un détachement ou d’une disponibilité ;

4° Par voie d’intégration des membres du personnel enseignant et hospitalier titulaires ;

5° Par voie de concours national, les candidats inscrits sur une liste d’aptitude en cours de validité, après réussite au concours national de praticien des établissements publics de santé suivant leur spécialité.

La nomination est prononcée par le directeur général du centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière, après avis de la commission médicale d’établissement et du conseil exécutif.

Le praticien nommé doit signer un engagement de servir d’une durée de 5 ans.

Ils sont affectés sur le poste dans le pôle d’activité sous la responsabilité du chef de pôle dans un délai de 2 mois à réception de la notification d’affectation. Ils doivent établir leur résidence effective à proximité du lieu d’exercice de leurs fonctions.

Le candidat issu du concours est nommé pour une période de stage de 1 an avant d’être nommé praticien à titre permanent.

Ancienneté et expérience professionnelle.

Ils bénéficient d’une prise en compte de leur ancienneté et expérience professionnelle pour le classement à l’échelon.Il existe 13 échelons. Au terme de l’engagement de servir (5 ans), le praticien bénéficie d’un avancement accéléré de 2 ans. En fonction de l’échelon, le praticien bénéficie d’ émoluments forfaitaires mensuels. En outre, il se voie allouer des indemnités et allocations fixées par décret.

Consulter les grilles indiciaires ici

RÉGIME INDEMNITAIRE EN COMPLÉMENT DE LA BASE DE RÉMUNERATION :

1° Des indemnités de participation à la permanence des soins ou de réalisation de périodes de travail au-delà des obligations de service hebdomadaires :

a) Des indemnités de sujétion correspondant au temps de travail effectué, dans le cadre des obligations de service hebdomadaires, la nuit, le samedi après-midi, le dimanche et les jours fériés.

b) Des indemnités forfaitaires pour tout temps de travail additionnel accompli, sur la base du volontariat, au-delà des obligations de service hebdomadaires ;

c) Des indemnités correspondant aux astreintes et aux déplacements auxquels elles peuvent donner lieu.

2° Des indemnités pour participation aux jurys de concours, à l’enseignement et à la formation des personnels des établissements publics de santé.

3° Une allocation spécifique versée aux praticiens hospitaliers ayant signé l’engagement.

4° Des indemnités visant à développer le travail en réseau :

a) Une indemnité pour activité dans plusieurs établissements ;

b) Une indemnité d’activité sectorielle et de liaison versée aux psychiatres des hôpitaux ;

5° Une indemnité subordonnée au respect d’un engagement contractuel déterminant, des objectifs de qualité et d’activité mesurés par des indicateurs.

6° Une indemnité d’engagement de service public exclusif versée aux praticiens qui s’engagent, pour une période de 3 ans renouvelable, à ne pas exercer une activité.

Bien sûr il ont droit au remboursement des frais émis dans le cadre de leur exercice et à certaines primes.

TEMPS DE TRAVAIL

Suivant la définition statutaire, les praticiens exercent un service hebdomadaire fixé à 10 demi-journées, sans que la durée de travail puisse excéder 48 heures par semaine, cette durée étant calculée en moyenne sur une période de 4 mois. Lorsqu’il est effectué la nuit, celle-ci est comptée pour 2 demi-journées.

Lorsque l’activité médicale est organisée en temps continu, l’obligation de service hebdomadaire du praticien est calculée en heures, en moyenne sur une période de 4 mois, et ne peut dépasser 48 heures.
Le praticien peut accomplir, sur la base du volontariat au-delà de ses obligations de service hebdomadaires, un temps de travail additionnel donnant lieu soit à récupération, soit à indemnisation.

Accédez au Simulateur de salaire

Les associations ou syndicats : (liste non exhaustive)

Association pour les praticiens hospitaliers et assimilés –APPA-
Syndicat des praticiens des hôpitaux publics-SPHP-
Syndicat National des Praticiens hospitaliers anesthésistes réanimateurs-SNPHAR-
Syndicat national des médecins, chirurgiens, spécialistes, biologistes et pharmaciens des hôpitaux publics-SNAM-HP-
Intersyndicat des praticiens hospitaliers-INPH-
Confédération des praticiens des hôpitaux-CPHAvenir hospitalier-
Syndicat national des pharmaciens praticiens hospitaliers et praticiens hospitaliers –SNPHPU-
Syndicat national des odontologistes des hôpitaux publics –SNOHP-

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux : twitter facebook
livreslivrescontactspublicationstwitter