logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Chachale, chirurgien dentiste

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Charlotte, 29ans, diplôme de Docteur en Chirurgie Dentaire.

Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque ? Penses-tu que ce choix était vraiment éclairé à l’époque ? (par les parents ? par les profs du secondaire ?). Regrettes-tu ton choix aujourd’hui ?

J’ai opté pour dentaire à l’époque sous l’influence de mes parents (médecins) et autres proches également de profession médicale.

A l’heure actuelle, je ne regrette pas d’avoir fait ce parcours. Ca viendra peut-être mais ce n’est pas à l’ordre du jour. Plus de motivation, plus de maturité pour affronter les dures années qui nous guettent et ce n’est pas plus mal !

Tu as entamé des études de médecine en utilisant la passerelle DCEM1 (en 2005), quelles ont été tes motivations ?

L’envie de faire médecine depuis le plus jeune âge....et le regret de ne jamais l’avoir fait !

Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1 ? Galère ou simple formalité ?

Etape assez difficile, mais obligatoire pour mettre fin à la question que je me posais tous les matins : "pourquoi je n’ai pas tenté" ?

Pour ma part, je n’ai pas ressenti le stress d’être recalée, mais plutôt la pression de l’entourage, les critiques, le jugement des autres.
Ce n’est jamais facile de s’affirmer dans ce genre de situation et l’on est facilement déstabilisé par certaines remarques quelles qu’elles soient.

Peux tu nous raconter très brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions) ?

Un peu stressant de se dire que notre vie future dépend d’un entretien de 5 à 10 petites minutes, mais l’amabilité et le sourire de certaines personnes ont suffi pour que je me sente à l’aise dès le début.

Pas mal de questions sur les spécialités, sur les certificats de maîtrise que j’ai validés au cours de mon cursus dentaire, sur ma thèse....
Aucune question piège dans l’ensemble.
Juste un petit accrochage avec un membre du jury mais je ne me suis pas laissée impressionner et j’ai même bien répondu en faisant rire les autres !!!

Avec quel état d’esprit as-tu débuté cette année de DCEM1 ?

Le même état d’esprit que les D1 venant de P2 avec peut-être un peu plus d’appréhension quand même ! Je me suis dit que j’étais comme tout le monde, j’ai simplement quelques années de plus.

Quel est-il maintenant après un an ?

Aucun regret.

Ambiance super, accueil particulièrement chaleureux des dinos que ce soit par les étudiants ou profs en stage.En bref, aucun jugement.

Grand soutien entre dinos, ce qui aide les rares fois où l’un d’entre nous se remet en question.

Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Désormais, plus rien ne pourra m’arrêter !

Jusqu’à maintenant ta promo te correspondait au niveau classe d’âge. Quel effet cela fait-il de se retrouver (probablement) la ou l’une des doyennes de l’amphi ?

L’impression d’avoir d’un seul coup plein de petits frères et de petites soeurs ! Avec en plus le respect de tous !
En fait, ils sont tous en admiration devant nous, alors qu’il n’y a franchement pas de quoi. Parfois, ça en devient même gênant !

N’ayant pas effectué le premier cycle, quelles sont les difficultés que tu as rencontrées durant cette année ? Comment penses tu pouvoir les surmonter/ou les avoir surmontées ? Quels conseils donnerais-tu aux nouveaux admis ?

Quand même beaucoup de lacunes surtout en anatomie, en cardio et en neuro. Surtout ne pas se laisser abattre, ne pas prendre les cours de P2 (qu’on ne lit jamais de toutes façons), rattraper sur le tas au fur et à mesure et ne pas hésiter à demander aux D1 normaux des petites synthèses. On arrive très bien à cibler les choses qu’il faut approfondir.

Je sais que je n’ai pas encore tout ratrapé, mais j’ai fait le maximum et le reste viendra l’année prochaine (ou peut-être jamais).

Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d’études ?

Et bien je compte sur mon salaire d’externe comme tout le monde !

Plaisanterie à part, j’ai la chance d’être propriétaire ce qui enlève un gros poids. J’ai de maigres économies encore pour quelques mois et je pense faire un emprunt l’année prochaine.

J’ai changé de rythme de vie...
J’essaie de faire attention à mes dépenses, je ne prends pas de vacances dans l’année et mon petit ami paie tout le temps les sorties ! C’est sûr, ce n’est pas facile (moralement) de se faire entretenir.

Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Je n’envisage pas d’avoir des enfants prochainement (ingérable financièrement). Mon ami accepte la situation sans problème pour le moment, alors je vis l’instant présent, je vis au jour le jour et je verrai bien ce que l’avenir me réserve.

Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études ?

J’avais un but précis en passant la commission et j’ai déjà changé d’avis trois fois. Et puis il y a l’ENC qu’il ne faut pas oublier alors.....pas de pression, je verrai plus tard.

Pour conclure : encouragements ou au contraire argument dissuasifs à l’attention des futurs candidats à l’équivalence ?

Vous n’avez rien à perdre !

livreslivrescontactspublicationstwitter