logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Cancérologie clinique - Masson

Tama
Cancérologie clinique - N.DALY-SCHVEITZER - MASSON - Abrégés connaissances et pratique

Cancérologie clinique

N.DALY-SCHVEITZER

MASSON

Abrégés connaissances et pratique

ISBN : 9782294701238

Nb pages : 434

plus d'infosPlus d'info - Autres critiques

Présentation générale de l’ouvrage

Livre de 434 pages traitant de la cancérologie clinique. Ce livre n’est pas destiné uniquement aux externes souhaitant préparé l’ENC mais à tous les médicaux et paramédicaux qui s’intéressent à la cancérologie.

Points forts

Riche en détails, ce livre a été mis à jour concernant les évolutions thérapeutiques et les perspectives de recherche. Il permet de comprendre la logique du cancérologue face à son patient, du diagnostic à la thérapeutique en passant par le bilan d’extension.

Il y a des résumés à la fin de chaque chapitre et des cas cliniques à la fin du livre pour s’entraîner.

Points faibles

Soyons francs, la présentation est très rébarbative ! Noir et blanc, écrit tout serré, en monobloc... Seul le papier glacé aide à ne pas décrocher et quelques jolis schémas...

Certains chapitres sont très longs (ORL+++, sein, prostate...), il faut s’accrocher.

Notation

Présentation et mise en page : 4/10, c’est LE point faible.

Qualité du contenu : 9,5/10

Couverture du sujet traité : 10/10, tous les cancers y sont, même ceux qui ne sont pas au programme de l’ENC.

Praticité du format : 6/10

Rapport qualité / prix : 6/10

Note globale : 7,1/10

Conclusion

Amis externes, passez votre chemin si la cancéro vous ennuie et que vous voulez la réviser en un minimum de temps pour l’ENC.

Ce livre est une véritable mine d’informations sur la cancérologie pour ceux qui veulent approfondir cette matière riche et variée. Malgré une note globale pas extraordinaire, je l’ai lu avec beaucoup d’intérêt. Il a été mon livre de chevet pendant les grandes vacances. J’y ai appris pleins de choses très intéressantes. Par exemple dans le cancer du sein, on fait une hormonothérapie oui mais je ne savais pas qu’au départ, la tumeur n’a généralement pas de récepteurs hormonaux !!! Il y a de l’effet paracrine dans l’air ;-) Ca va pas me servir pour l’ENC c’est sûr, mais je trouve ça terriblement intéressant de voir comment ses fichues cellules se débrouillent ! On y gagne en logique diagnostique et thérapeutique. Et en culture scientifique de manière générale.

achat directAchat immédiat - Ajouter au panier
Cliquer pour donner un avis sur ce livre
livreslivrescontactspublicationstwitter