Bravo les filles de la passerelle

partage mail facebook twitter linkedin
Anna et Mélanie font le buzz depuis qu’elles ont posté sur le forum de Remede leur vidéo expliquant les modalités de la passerelle. Etudiantes en médecine à Marseille, elles sont très actives sur les réseaux sociaux afin de partager leurs expériences et précieux conseils. En toute spontanéité, elles racontent le parcours de Mélanie qui après trois ans de pharma a réussi avec succès l’oral de la passerelle pour intégrer médecine en deuxième année.

Après deux PACES, Mélanie ne peut intégrer médecine et se tourne vers pharmacie. Non pas un choix par défaut car la filière l’intéressait tout autant. Epanouie dans ses études, elle apprend en deuxième année l’existence de la passerelle. Elle voulait tout tenter et n’avait rien à perdre et dépose son dossier en troisième année. Sur une centaine de candidats pour 30 places, elle est admise à l’oral. Un sacré défi pour cette jeune femme de 24 ans qui avoue une timidité maladive. Timidité bien maîtrisée pendant cet oral qui lui a donné confiance et aisance comme le montre son témoignage dans cette vidéo. Cette bûcheuse reconnaît avoir mis trois pour écrire et réécrire la fameuse lettre de motivation qui compte plus pour le jury que les notes du cursus. Une première étape difficile mais qui ne semble plus rien en comparaison au travail de préparation du « grand » oral. Des efforts payants pour Mélanie qui a appris à gérer son trac et à ne pas se laisser démonter par l’attitude déstabilisante et les questions déroutantes des grands professeurs qui l’ont auditionnée. Question sur une mention au bac, qu’elle n’a pas eue. Question sur son classement PACES qui n’était pas brillant et le tout à l’avenant ! Pour autant, elle a joué tout au long de ces six-huit minutes qui semblaient une éternité, la carte de la franchise. Etre naturelle, dire la vérité, ne pas surenchérir sur ses motivations lui ont permis de convaincre. Aujourd’hui en deuxième année de médecine, elle se félicite de ses années de pharma qui l’ont bien armée pour se sentir à l’aise avec ses camarades de médecine. Celle qui se voyait bien en officine, envisage maintenant l’externat avec sourire et pourquoi pas une carrière d’endocrino. Mais la route est encore semée d’embûches avant les ECN. Nous vous invitons à écouter son histoire qui tord aussi bien les idées reçues sur les changements de filière en cours de cursus d’études médicales.
Pour preuve sa réponse à l’un des nombreux messages reçus sur le forum de Remede à un étudiant désabusé qui souhaite arrêter médecine pour odontologie : « Je te souhaite bien du courage à toi aussi pour cette aventure passerelle, malheureusement rien n’est acquis mais crois en toi et en ton projet et n’écris pas ta LM pour dire « médecine c’est pas pour moi je veux être dentiste », essaie de trouver des arguments mettant en valeur tes capacités, tes connaissances personnelles, tes projets personnels et essaie d’emmener le jury qui lira ta lettre à « voilà pourquoi je serai un super dentiste » !

partage mail facebook twitter linkedin
  • Anne Marie DE RUBIANA
  • Rédactrice en chef de Remede.org
  • amderubiana@remede.org
Tags :
  • ecn_medecine
  • Top - ne pas manquer
  • paces_concours_medecine
  • passerelle
  • paces_concours_pharmacie