logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Astrocyte85 - ingénieur / ESC - Admis en DFGSM3 à Nantes

Témoignage initial d’Astrocyte85 avant son entrée en médecine

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire) ?

25 ans.

> Inscription aux concours d’école d’ingé post bac en terminale pour réviser le Bac.
> Obtenu une bonne école sans trop l’avoir prévu.
> 2 ans prépa intégré PSI, 2 ans école d’ingé télécom et réseaux
> dernière année de spécialisation en école de commerce (double-diplome Ingé-ESC)

Admis D1 médecine Nantes.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

Pour m’entrainer et réviser le baccalauréat, je me suis inscrit durant l’année à des concours d’école d’ingénieur post-bac car les épreuves sont environs 3 mois avant.

À l’issu de ces concours j’ai obtenu une bonne prépa ingénieur sur Paris. J’ai suivi les conseils de mes proches qui me conseillaient d’y aller 1 an et dans le but d’acquérir des bases solides en maths/physiques et une méthode de travail efficace pour ensuite être bien préparé pour le concours de 1ère année de médecine.

Après une première année dans cette prépa, ces études m’ont intéressés et j’ai décidé de d’aller au but du cursus, plutôt que d’arrêter en plein milieu.

3. Quelles ont été les motivations qui t’ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Mon métier m’intéresse d’un point de vue technique, mais je suis gêné par la recherche de la rentabilité permanente. J’ai envie d’un métier où l’aspect humain et le respect de l’autre sont aux premiers plans. Autour de moi, beaucoup d’amis et membres de ma famille, sont dans le milieu médical ou paramédical et je les voie s’épanouir chaque jour dans leurs travails. Tout cela m’amène aujourd’hui à revenir vers mon premier choix et vouloir reprendre des études de médecin. En me renseignant, j’ai appris l’existence de cette passerelle.

4. Avais-tu fait un stage à l’hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t’il influencé ta décision ?

Pas durant ma formation, mes stages ingénieurs ont été fait dans la recherche (médicale et universitaire) et dans l’enseignement (tutorat d’un TP).

J’étais vraiment désireux de voir de près le métier de médecin et de parler de mon projet avec des médecins en activités. Après avoir été admissible, j’ai effectué un stage d’une semaine au sein de l’hôpital de ma ville.
Ce stage été conventionné par pôle emploi dans le cadre d’un EMT (Évaluation en Milieu de Travail), qui permet de faire jusqu’à 80h de stage, lorsque l’on est déjà en poste (j’étais en CDI).

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1 ? Galère ou simple formalité ?

J’ai appris l’existence de cette passerelle un peu tard, je n’y croyais pas tellement en lisant qu’on pouvait rentrer en 3ème année avec un diplôme d’ingé. J’étais prêt à m’inscrire en première année !
J’ai fait ma lettre de motivation un peu vite, mais j’étais vraiment sur de mon choix et de la façon dont je pouvais mettre en avant mon précédent parcours, donc ça m’a beaucoup aidé.
Ensuite entre l’envoie du dossier (mi-mars) et l’admissibilité, j’ai commencé à voir le programme de 1ère année (via les podcasts de l’université de grenoble 1). J’ai pris le temps de voir pas mal de notions, initialement je pensais qu’il y avait des questions techniques à l’oral, finalement non, ça dure environ 8min et ça reste très global.

Par contre entre l’admissibilité et l’oral, j’ai mis de côté la théorie et je me suis concentré sur le côté pratique du métier.
J’ai pu faire un EMT d’1 semaine dans l’hôpital de ma ville, je ne connaissais personne, mais j’ai rencontré des médecins très sympa, qui m’ont présentés leurs métiers et leurs quotidiens. J’ai été vraiment soutenu, j’ai pu aller dans plusieurs services pour voir différentes spécialités.
Tout au long de cette semaine, je suis allé aux urgences de jours et de nuit, en gastro-entérologie, en chirurgie (au bloc opératoire) et en imagerie médicale... (c’était sur-réaliste !)

Le jour de l’oral j’étais maxi-stressé. Les 10 prochaines minutes allaient représenter bcp pour moi. Après cette semaine, j’étais fermement décidé à être médecin sinon rien (un peu borné oui ! ou déterminé tout dépend...)

6. Comment les études de médecine s’intégrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t’elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Je suis diplomé des 2 écoles depuis 2 ans donc elles ne sont pas au courant.

J’espère grâce à ma précédente expérience pouvoir apporter à la médecine, en participant si j’en ai la possibilité à des activités de recherches, et en apportant mon goût pour le travail en équipe et mon sens des responsabilités.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ? Quel Jury ?

C’est passé très vite, pas plus de 8 min pour moi.
Le jury de Rennes est vraiment très sympathique, ils sont détendus et nous détendent.
Je vous conseille de ne pas vous pointer en costume/cravate, sinon vous irez pas avec le décors.

Mon speech de 5min a été travaillé pdt de nombreuses heures, je l’ai montré à plein de gens, amélioré 100x, récité à voix haute 20x. C’était mauvais, je récité trop et ça se voyait, sauf le jour J où j’ai réussi à être naturel, rajouter des petits mots contextuels, les faire un peu sourire.
Mais je n’ai jamais été autant stressé, pourtant j’ai déjà passé pas mal d’entretiens mais celui-ci était le plus important à mes yeux.

Je n’ai eu que 4/5 questions basiques (financement, comment j’allais arrêter mon poste actuel, ce que je faisais si je n’étais pas pris, ...).

Je m’étais préparé à plus de 35 questions :
Si vous étiez ministre de la santé qu’elle loi sortiriez vous pour les médecins généraliste ? 1
Quels sont les ministres de la santé des dernières années ? 2
Idem sur les 1er ministres ? 2
Comment financer les études ? 2
Quelle spécialité choisir et pourquoi ? 2
Si vous ne l’avez pas, médecine G vous intéresse ? 2
Comment vais-je rattraper mon retard ? 2
Pourrais-je travailler en zone rurale ? 2
Ai-je bien conscience de la différence de métier entre un ingénieur et un médecin ? 2
Ai-je discuté de ce choix avec des médecins en activité ? 3
Qu’est ce qui me motive le plus pour être médecin ? 3
Pourquoi faire médecine maintenant et pas après le bac ? 3
Pourquoi médecine et pas une autre profession paramédicale ? 3
En quoi ingénieur et médecine est complémentaire ? 3
Si vous étiez intéressés par la techniques pourquoi avoir fait une école de commerce ? 3
Comment envisagez vous le retour sur les bancs de la fac après avoir travaillé ? 3
Pourquoi n’avez vous pas postulé à cette passerelle directement après votre diplôme d’ingénieur ? 4
Quels sont les cours dispensé en P2 et D1 à Nantes, comment pensez vous rattraper votre retard ? 4
Que reprochez vous au métier d’ingénieur que vous espérez trouver en médecine ? 4
Des loisirs et lesquels ? 4
Mon livre préféré ? 4
Nom du premier premier ministre de la 5eme république ? 5
Qu’est ce que je fais si je suis refusé ? 5
Avez-vous déjà eu des contacts avec des patients ? 5
3 qualités 5
3 défauts 5
Pouvez-vous nous préciser vos motivations ? 5
Vous travaillez depuis 2 ans vous pensez que vous avez eu le temps de faire le tour de votre métier ? 5
Pensez vous continuer votre métier actuel une fois médecin ? 5
Comment vous voyez vous dans 8 ans ? 5
Si j’ai conscience de la difficulté de ces études ? 5
Ce qui m’a plu durant mon EMT 6
Actuellement je travaille toujours pour mon entreprise ? 6

8. Dans quel état d’esprit t’apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1 ?

J’ai tellement hâte !
Je profite de cet été pour bosser un peu la théorie (anat, physio, sémio et immuno) de P1 et P2 (j’ai récupéré des cours) et surtout j’essaye de réaliser la chance que j’ai (je ne m’en remets tjs pas :p ).

9. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Proximité, et la ville de Nantesest vraiment sympa !

10. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales ? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Répondu plus haut !

11. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d’études ?

Certains ont leur formation financé par Pole Emploi. Je vais me renseigner la dessus, sinon j’ai mis pas mal d’argent de côté et je bosserai un peu, à côté.
On peut aussi travailler en temps qu’aide soignant je crois, à partir de l’externat.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Ma fiancée est ravie, elle travaille dans le para-médical donc elle va pas mal m’aider ! ;)

13. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études ? Si à l’internat ton classement ne te permet pas d’avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu ?

D’après mon expérience et mon précédent cursus, je suis intéressé par l’imagerie médicale et la recherche dans ce métier, mais je pense que c’est surtout mon cheminement et mes différents stages qui me guideront vers une des facettes du métier de médecin qui me correspond le mieux.

Astrocyte85 fait le point un an plus tard

1. Tout d’abord, es-tu toujours dans le cursus ?

Oui !

2. Comment se sont passées la rentrée et les premières semaines ?

Très intense, les premiers cours ont été assez dur à suivre mais il faut s’accrocher ! J’essayais de faire de la physiopath en parallèle ce qui est une très bonne chose pour réussir à apprendre intelligemment. Après il faut savoir gérer son temps et son sommeil. On ne peut pas tout rattraper en 3 mois donc il faut savoir s’organiser et apprendre par couche (en rajoutant un peu plus de détail à chaque fois !)

3. T’insérer dans une promotion déjà existante et composée d’étudiants plus jeunes a-t-il été un problème ?

Non, ça s’est très bien passé avec certains étudiants qui ont une maturité surement un peu plus avancé par rapport à leur âge ! smilies

4. Comment as-tu géré les 2 années de retard ?

Une bonne méthode de travail, essayer d’avoir une vision globale et "simple" avant de tout apprendre dans le détail.
J’ai arrêté de faire du sport et prendre des weekends en D1, mais j’ai repris en D2.
Si possible je conseille de ne pas arrêter d’avoir des activités extra-médecine, pour ne pas saturer ! De mon côté, j’avais tellement de lacunes, venant d’un cursus ingénieur généraliste que j’étais un peu obligé de ne pas couper, mais si possible je ne le conseille pas !

Je préfère largement le travail de l’externat, bosser sur des référentiels bien fait (collège des enseignants, KB) plutôt que sur des cours (plus ou moins pédagogue et répétitif) c’est 100x plus intéressant (et simple !).
Donc tenez le coup, la D2 ça vaut le coup !

5. Ta vision des études médicales a-t-elle été confirmée ou infirmée ?

Confirmé, mais heureusement qu’en stage le rapport avec les patients est super enrichissant. smilies

6. As tu déjà effectué des stages à l’hôpital et si oui, comment les as-tu vécus ?

En stage, c’est assez cool de se retrouver dans le vif du sujet. ça peut être un peu déroutant de voir tous les jours des pathologies/traitements nouveaux mais il ne faut pas s’affoler et se dire que d’apprendre un petit peu chaque jour c’est déjà bcp !

7. Concernant la quantité de travail et les examens, tout s’est il bien passé ?

Pour la première session, qui était faite exclusivement de QCM type médecine, j’ai plutôt raté. Je n’étais pas habitué à apprendre par coeur au mot près (par exemple une liste de signe clinique d’une maladie) du coup j’ai eu du mal à trouver les réponses fausses parmi la liste des réponses proposé à chaque question ! smilies
Au final j’ai eu 2 rattrapages sur 6 à cette première session que j’ai validé largement à la session de rattrapage de juin (n’ayant pas eu de rattrapage à la 2ème session j’ai bien eu le temps d’apprendre par coeur l’intégralité des cours de ces 2 matières).

Pour la seconde session, j’ai bcp mieux réussi, d’une part j’ai eu 4 mois de plus pour rattraper mes lacunes de P2/P1, et les examens étaient exclusivement fait de cas cliniques. Ma méthode d’apprentissage correspondait davantage aux raisonnements cliniques, sans connaitre tout par coeur dans le détail et en apprenant les grandes lignes (en s’exerçant bien aux diagnostics différentiels) j’étais peut être mieux préparé que les étudiants sortants de P1/P2 (où on leur a surtout demandé durant ces 2 années de déceler le mot inexact plutôt que de raisonner).

8. À ce stade, comment envisages tu maintenant la suite ? Tes ambitions ont elles beaucoup évolué après à cette première année qui s’est écoulée ?

J’espère tjs pouvoir choisir la spécialité qui m’a fait rentrer en médecine, (l’imagerie médicale), mais après avoir découvert l’ambiance du bloc chirurgical avec mon premier stage d’externe en Urologie, j’y pense également, on verra bien, la route est encore longue !

livreslivrescontactspublicationstwitter